mardi 11 mai 2021

ACTUALISÉ - Requête en référé auprès du TGI de Mâcon : La direction de Carrefour Supply chain déboutée.

 

La direction de Carrefour Supply Chain vient d'être déboutée de ses demandes concernant 6 élus CGT en grève et 6 salariés grévistes. L'audience en référée avait lieu cet après-midi.

« Nous avons été convoqués hier à 10 h. L'audience avait lieu ce début d'après-midi » indique Jean-Noël Perdrix, représentant syndical. « C'était un peu le pot de fer contre le pot de terre, et nous avons gagné. Nous remercions sincèrement Maître Béatrice Saggio et son équipe, qui a été particulièrement réactive et nous a permis d'obtenir ce jugement favorable. Nous ne faisions que ralentir la sortie des camions, nous n'avons jamais bloqué le site. Notre action était non nuisible et le tribunal l'a reconnu. »

« Nous remercions également l'union locale CGT, qui a été avec nous dès le début, ainsi que les entrepôts Supply Chain qui ont exprimé leur solidarité. »

 

La direction a été condamnée aux entiers dépens.

 

« Il n'y avait pas d'argent en jeu, simplement des principes » complète le syndicaliste.

« Le mouvement a été suspendu, mais d'autres actions sont à prévoir dans un avenir proche compte tenu de la situation des magasins » a-t'il prévenu.

R. B.

 

 

Notre article du 12.04 - 18h54

Mercredi dernier, une grève illimitée était lancée en soirée devant l’entrepôt de Carrefour Supply Chain à Sennecé-lès-Mâcon. La délégation locale CGT répondant ainsi à l’appel national de la CGT. L’objet de cette grève : les négociations annuelles obligatoires (NAO), la prime covid et l'amélioration des conditions de travail.

Ce mouvement aura duré à peine 48 h partout en France. Vendredi à 20 h, la délégation nationale a décidé de lever le camp… « On n’a rien obtenu, souligne Jean-Noël Perdrix, délégué syndical CGT à Sennecé. La direction n’a jamais voulu discuté et n’est même pas venue à la table des discussions. On a donc lâché les brides et on verra plus tard ce que l’on fait. »

Tout n’est pas terminé pour autant. Alors que l’entrepôt a été libéré avant le week-end et que les barrages filtrants ont toujours permis aux camions d’entrer et sortir de l’entrepôt, plusieurs dizaines de grévistes ont reçu samedi une convocation au tribunal par voie d’huissier. « La direction de Carrefour a convoqué 54 grévistes, pris au hasard, pour nous sanctionner d’avoir utilisé notre droit de grève pour ralentir les camions sur le site. Le groupe veut faire peur à ses salariés et convoque des gens au tribunal ! C’est honteux ! D’autant qu’il n’y avait déjà plus de barrages quand on a reçu la convocation. C’est juste un moyen de pression pour nuire au droit de grève et à la santé mental des salariés. La direction n’est plus dans le dialogue, juste dans la répression. »

Les 54 salariés sont convoqués au tribunal ce mardi matin à 10 h. À suivre donc…

D. C.

Photo d'accueil :©Maryse Amélineau

 

 

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…

ÉDUCATION NATIONALE : 21 240 autotests distribués dans le département

` Suite à la tenue du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN), Fabien Ben, inspecteur d’académie, est revenu ce mardi sur la préparation de la rentrée scolaire 2021 dans le département, ainsi que sur la gestion de la crise sanitaire dans le premier et le second degrés.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

MÂCON : La laïcité exposée aux élèves de l'école Marcel Pagnol

Une oeuvre d'éducation populaire réalisée par le président de l'Union départementale des MJC.

SAÔNE-ET-LOIRE : Le comité départemental de la Ligue contre le cancer change de présidence

Christiane Dubois quitte la présidence après trente ans de services…