FONDtr2

 

 

vendredi 30 juillet 2021

 

Communiqué de la Confédération nationale du logement, fédération de Saône-et-Loire :

 

Face au silence du gouvernement, la jeunesse crie plus fort !

 

Devant le manque d’action du gouvernement qui multiplie les silences et ne fait rien pour éviter aux jeunes de devenir les grands sacrifiés de cette crise sanitaire, la jeunesse compte bien faire entendre sa voix et poursuivre sa mobilisation.

Depuis maintenant plus d’un an et la mise en place des premières mesures de confinement, de nombreuses associations de jeunes et d’étudiants tirent la sonnette d’alarme, inquiètes des conséquences économiques et sociales de la pandémie sur toute une partie de notre jeunesse. Alors que 22 % des jeunes actifs est actuellement au chômage, que les queues pour l’aide alimentaire ne cessent de s’allonger, qu’un étudiant sur six est en décrochage scolaire, les revendications légitimes de la jeunesse ne trouvent toujours pas d’écho auprès du gouvernement.

La détresse des jeunes est pourtant visible, partout en France, il suffirait au gouvernement de les écouter pour entendre leur mal-être et leurs angoisses face à un avenir de plus en plus incertain. Pour des milliers d’entre eux, tomber dans la précarité est aujourd’hui un risque tangible auquel ils doivent faire face continuellement.

Les quelques mesurettes accordées par le gouvernement pour calmer les protestations ne permettront en aucun cas de régler le problème. C’est pourquoi la jeunesse réclame un plan d’urgence de 1,5 milliard d’euros contre la précarité étudiante avec notamment l’augmentation des bourses et des APL.

La CNL soutient ces demandes et sera présente dans les rassemblements organisés aujourd’hui pour dénoncer une situation qui ne peut plus durer, au risque de lourdes conséquences sur l’avenir de la jeunesse de notre pays.

 

DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud, candidats pour Mâcon 2, reçoivent la visite d'André Accary

Avec le président sortant André Accary, réélu triomphalement dimanche dernier dans son canton de Paray-le-Monial, les candidats de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale ont rappelé les raisons de leur engagement au cours d’un point presse à Mâcon.

DÉPARTEMENTALES : Avec Christine Robin et Jean-Patrick Courtois, candidats pour Mâcon 1, l'expérience au service du territoire

Le binôme candidat de l'Union pour l'Avenir de la Saône-et-Loire - Majorité départementale s'est exprimé ce jeudi pour macon-infos à l'occasion de la visite à Mâcon d'André Accary, président sortant réélu dimanche dernier sur son canton, en soutien aux candidats de l'UASL.

RÉGIONALES : Pour Stéphanie Modde, « nous avons la garantie de la présidente sortante que nous pourrons porter notre projet écologiste »

Huit colistiers éligibles, deux vice-présidences, 1 % du budget régional pour la biodiversité, expérimentation de l'écotaxe poids lourds... la candidate des écologistes au premier tour donne des précisions sur l'accord de fusion avec la liste conduite par Marie-Guite Dufay pour le second tour.

DÉPARTEMENTALES : Les candidats « Changeons d'air ! » boostés par leur présence au 2ème tour

Réunis.es avec quelques sympathisants et militants mardi soir à la salle familiale des Saugeraies, les candidats.es Changeons d'air ! pour les cantons de Mâcon-1 et Mâcon-2 se sont sentis.es pousser des ailes avec leurs scores du 1er tour.