jeudi 13 mai 2021

D'après les calculs de la Société Centrale Canine qui tient le Livre des Origines Français (LOF), la population de chiens de race en France dépasse les 2,5 millions d'individus, sur les 7 millions de chiens que compte l'Hexagone.

En 2020, à l'échelle nationale, 245 553 chiots de race ont été inscrits au LOF. Un chiffre en hausse, reflet de la vitalité de l'élevage canin français qui a pu être maintenue malgré la crise sanitaire. Cette bonne année confirme l'intérêt des Français pour les chiens de race, mais aussi la confiance qu'ils portent à l'élevage canin français.

En effet, l'inscription d'un chien au LOF et son pedigree apportent un véritable gage de qualité, tant du point de vue morphologique, comportemental que de la santé.

En Bourgogne-Franche-Comté, 13 661 naissances de chiots ont été enregistrés en 2020, des chiots de 162 races différentes selon les résultats du Livre des Origines Français (LOF) 2020 !

Véritable vitrine de la diversité de la population canine en France, la Bourgogne-Franche-Comté se place ainsi parmi les régions proposant la plus grande diversité de chiens de race : fruit du travail de plus de 938 éleveurs passionnés !

Comme au niveau national, le chien chouchou dans la région est le berger australien. Le numéro 1 enregistre le plus de naissances dans la région en 2020 (1077 inscriptions au LOF), suivi du berger allemand (679 inscriptions au LOF), puis du beagle (672 inscriptions au LOF). Au niveau national, ces deux dernières races se classent respectivement à la 5ème et 9ème place du classement des chiens de race préférés des Français.

La région a également la particularité de compter trois races patrimoniales reconnues par la Société Centrale Canine, qui ont donc leur origine dans la région. Il s'agit de l'épagneul de Saint-Usuge qui, pour la région, a enregistré 45 inscriptions de chiots au LOF en 2020, du porcelaine (23 inscriptions au LOF en 2020) et du griffon nivernais (145 inscriptions au LOF en 2020).

 

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.