jeudi 13 mai 2021

 

Communiqué de la Fondation du patrimoine

C’est la quatrième édition de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril confiée par le président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine, le ministère de la culture et FDJ.

18 sites emblématiques des régions de métropole et d’outre-mer ont été sélectionnés, qui bénéficieront du soutien financier de l’édition 2021 du Loto du Patrimoine de FDJ. La convention de partenariat, qui permet au ministère de la culture d’affecter à la Fondation du patrimoine un prélèvement sur les sommes misées en France métropolitaine et dans les départements d’outre-mer sur les jeux de loterie dédiés au patrimoine - conçus et lancés par FDJ -, a été renouvelée pour une nouvelle durée de 4 ans.

Les 18 sites emblématiques pourront bénéficier également de collectes de dons et de mécénats sous réserve de leur éligibilité et, pour ceux protégés au titre des monuments historiques, de subventions du ministère de la culture.

La Mission Patrimoine a révélé l’intérêt du grand public pour la richesse et le potentiel d’attractivité du patrimoine local. 670 nouveaux projets ont été signalés cette année sur la plateforme www. missionbern.fr, ce qui porte le nombre de sites identifiés, depuis la première édition en 2018, à 4 000.

Depuis cette date, la Mission Patrimoine a aidé 527 sites pour leurs travaux de restauration. Aujourd’hui plus de 260 sites sont d’ores et déjà sauvés (182 chantiers en cours et 78 terminés). Si de nombreux chantiers ont été impactés en 2020 par une interruption temporaire due à la crise sanitaire et/ou par des ralentissements relatifs au report des élections municipales, ils ont rapidement été relancés ou reprogrammés. 2021 devrait voir beaucoup d’autres projets se concrétiser.

A noter : la plateforme www.missionbern.fr est désormais ouverte toute l’année. Chacun, qu’il soit propriétaire ou non, peut y signaler un site en péril.

Les 18 sites emblématiques 2021 sont :


AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : Ferme de Villarivon aux Chapelles – Savoie

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Maison de Louis Pasteur à Arbois – Jura

BRETAGNE : Poste directeur de tir de la Cité d’Alet à Saint-Malo – Ille-et-Vilaine

CENTRE-VAL DE LOIRE : Musée Marcel Proust - Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray – Eure-et-Loir

CORSE : Couvent de Marcassu à Cateri – Haute-Corse

GRAND EST : Maison de maître de forge à Rupt – Haute-Marne

HAUTS-DE-FRANCE : Église Saint-Jean-Baptiste de Steenwerck – Nord

ILE-DE-FRANCE : Ecuries de Richelieu à Gennevilliers – Hauts-de-Seine

NORMANDIE : Vieux-Château du Neubourg – Eure

NOUVELLE-AQUITAINE : Poterie à Gradignan – Gironde

OCCITANIE : Église abbatiale Sainte-Marie de Souillac – Lot

PAYS DE LA LOIRE : Château du Haut-Buisson à Cherré-Au – Sarthe

PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR : Chapelles de l’Annonciation et de l’Assomption de La Brigue – Alpes-Maritimes

GUADELOUPE : Cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul à Pointe-à-Pitre

GUADELOUPE : Moulin à vent de la sucrerie Roussel-Trianon à Marie-Galante

MARTINIQUE : Villa Didier à Fort-de-France

GUYANE : Musée Alexandre Franconie à Cayenne

LA RÉUNION : Ancien pénitencier pour enfants de l’Ilet à Guillaume

 



DATE DE L’ANNONCE DES AIDES ACCORDÉES AUX 18 SITES EMBLÉMATIQUES
Les dotations accordées à ces 18 sites emblématiques grâce au Loto du Patrimoine seront annoncées lors des prochaines Journées européennes du patrimoine.

DATE DE L’ANNONCE DE LA SÉLECTION DES PROJETS DE MAILLAGE
La centaine de nouveaux sites « de maillage » (un site par département et collectivité d’outre-mer) sera annoncée au début du mois de septembre. Ces sites seront dotés également par le Loto du Patrimoine, au mois de décembre.

LE LOTO DU PATRIMOINE
FDJ renouvelle son engagement cette année aux côtés de la Mission Patrimoine et de la Fondation du patrimoine. Rendez-vous en septembre prochain pour découvrir la 4ème édition des jeux de tirage et de grattage Mission Patrimoine.

LES MÉCÈNES DE LA MISSION PATRIMOINE EN 2021
Les mécènes d’origine, FDJ et la Fondation d’entreprise FDJ, ont apporté en trois ans de partenariat 1,5 million d’euros à la Mission Patrimoine.
FDJ a souhaité renouveler et intensifier son engagement financier jusqu’en 2024 à hauteur de 2 millions d’euros. Pour la période 2021-2022, ce soutien sera complété d’une dotation de la Fondation FDJ de 400 000 euros, en faveur des dispositifs d’insertion sociale et professionnelle déployés sur les chantiers de restauration du ou des sites sélectionnés.
AXA France a rejoint la Mission Patrimoine en tant que grand mécène en 2019, à hauteur d’1,65 million d’euros sur 3 ans. Ils engagent leurs collaborateurs partout en France dans la sélection de 5 projets de maillage chaque année.

LES MONTANTS MOBILISÉS PAR LA MISSION PATRIMOINE DEPUIS 2018
Au total, ce sont 127 millions d’euros qui ont permis d’aider les travaux de restauration de l’ensemble des sites retenus depuis l’origine :
70,1 millions d’euros de recettes mobilisées entre 2018 et 2020 et affectées au fonds Mission Patrimoine géré par la Fondation du patrimoine, dont près de 69 millions d’euros issus du Loto du Patrimoine ;
43 millions d’euros de crédits dégelés du ministère de la Culture pour les projets protégés au titre des monuments historiques ;
7,4 millions d’euros de dons issus de collectes (dont 0,4 million en faveur du fonds Mission Patrimoine et 7 millions fléchés sur des projets sélectionnés) ;
8,1 millions d’euros de mécénats d’entreprises et ressources propres de la Fondation du patrimoine (dont 1,3 million d’euros en faveur du fonds Mission patrimoine).

COMMENT LES PROJETS DE MISSION PATRIMOINE 2020 ONT ÉTÉ DOTÉS
Les besoins de financement ont été intégralement couverts, dans la limite de 500 000 € pour les projets emblématiques et 300 000 € pour les projets de maillage. Ainsi, les projets emblématiques ont été aidés à hauteur de 6,11 millions d’euros, et les projets de maillage à hauteur de 15,25 millions d’euros.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - JURA - MAISON DE LOUIS PASTEUR À ARBOIS

Propriétaire : Institut de France, Académie des sciences
Population : 3 407 habitants
Territoire : entre Dole et Lons-le-Saunier
Protection MH : classé

INTÉRÊT PATRIMONIAL

Louis Pasteur a passé son enfance et son adolescence dans cette ancienne tannerie achetée par ses parents en 1830, alors qu’il a 8 ans. Tout au long de sa vie, il y accueillera famille, amis et confrères.

S’il s’y rend pour se reposer et se distraire, il vient surtout pour y travailler en toute sérénité. C’est ici qu’il effectue des travaux pour réfuter la génération spontanée, travaille sur la fermentation du jus de raisin, mais aussi s’attaque aux maladies de la vigne, problème grave pour l’économie nationale à l’époque, à la demande de l’empereur Napoléon III. Il y reçoit également le jeune Joseph Meister, premier vacciné contre la rage.

Elle conserve exceptionnellement tout l’aménagement et le décor du temps où le scientifique y séjournait : papiers peints, objets, meubles, etc. On y admire sa bibliothèque et surtout son laboratoire, unique lieu de travail du savant conservé en l’état en France.

PROJET DE VALORISATION

Le site est ouvert à la visite guidée ou en autonomie et de nombreuses animations y sont proposées.

Le public scolaire y profite d’une médiation culturelle adaptée. L’Académie des sciences souhaite sauvegarder ce cadre authentique et en faire un haut lieu du patrimoine scientifique. Le parcours de visite sera étendu avec l’accès sécurisé au second étage aujourd’hui fermé (bibliothèque, salle de repos, chambre d’amis/assistants) et les lieux réorganisés, avec notamment la création d’espaces de rencontres, expositions et événements, aujourd’hui absents. Elle espère ainsi doubler le nombre de visiteurs annuel.

ETAT DE PÉRIL

Depuis la dernière restauration en 1995, il n’y a pas eu de travaux d’envergure. La structure de l’édifice le long de la rivière est dégradée et devient instable. L’état du clos et du couvert n’assure plus la sécurité des collections. Leurs préservation et valorisation et la reprise structurelle de la maison sont une nécessité impérieuse. Des travaux de mise en sécurité et d’accessibilité des publics sont également une priorité.

NATURE DES TRAVAUX À RÉALISER

Tranche 1 : stabilisation et restauration de l’édifice et son jardin
- Diagnostic et mesures conservatoires,
- Restauration du bâti extérieur et intérieur : renforcement de la structure de la bâtisse (particulièrement côté rivière),  stabilité des planchers, traitement des façades, restauration des galeries extérieures en bois et intérieure (2e étage),
- Rénovation du jardin et des cours pavées, pour retrouver son charme initial.

A venir (hors Mission Patrimoine)
Tranche 2 : extension et réaménagement du parcours de visite
- Aménagement des nouvelles pièces du parcours de visite et création de lieux de médiation scientifique (+ 2 salles de visite et 3 salles de réception dans lesquelles pourront être menées des expérimentations ; meubles, livres, appareils scientifiques et objets domestiques seront répertoriés et protégés pour une mise en valeur),
- Réorganisation de l’accueil, des bureaux administratifs et réserves (ces dernières seront aménagées pour les collections non présentées au public),
- Ventilation/climatisation des locaux,
- Aménagement du parcours pour les PMR.

Démarrage des travaux : automne 2022
Fin des travaux : automne 2023

COLLECTE
En cours ici, avec la Fondation du patrimoine.

 

 

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.