Pour une heure seulement, oui, mais que cela a fait un bien immense aux musiciens et aux quelques spectateurs “privilégiés“, presse et responsables culturels, avec tous les gestes barrières requis appliqués (sauf pour les musiciens évidemment…).

Six musiciens réunis pour une résidence musicale conclue hier après-midi, un sextet magnifique, motivé pour continuer la création et les enregistrements live.

« Sextet PAX » aura donc offert à ce public averti un concert création sur les traces du jazzman américain, Andrew Hill, pianiste et compositeur de jazz, professeur d'université de théorie musicale américain. Décédé il y a quatre ans à l’âge de 76 ans, il aura laissé une vingtaine d’enregistrements pour « Blue note » dans les années 60.

Découverte pour certains que cet auteur compositeur qui aura permis, le temps d’une fin de résidence, de renouer avec les notes de jazz dans les locaux du Crescent malheureusement vides depuis six mois, pandémie oblige.
Hommage vibrant et magnifiquement interprété à ce pianiste qui gagne à être connu.

Merci à Guillaume Hazebrouck au piano, à Boris Blanchet au saxo ténor-soprano, Jean-Michel Couchet au saxo alto-soprano, Olivier Thémines à la clarinette basse, Ivan Réchard à la contrebasse et à Daniel Jean d’Heur à la batterie, ce dernier musicien membre du comité artistique du Crescent.

L’enregistrement vidéo du concert de restitution sera diffusé sur le site du Crescent prochainement.

Cliquez ici pour voir plus de photos : https://www.facebook.com/maconinfos/

https://www.lecrescent.net/

Michel Pelletier

 

Photos ©Michel Pelletier