Rencontre avec Anne et Pauline, le duo des Michelines qui sort son dernier album

 

Pauline et Anne ont formé un duo de chansons françaises il y a dix ans. Anne pratique le piano depuis toute petite et la guitare depuis son adolescence. Pauline a commencé très tôt la musique dans des chœurs d'enfants. Elle a pratiqué le chant lyrique.

M.A. : Comment est né ce duo ?

Anne : Nous nous sommes rencontrées à une fête des voisins. Nous étions voisines avec des enfants du même âge. Nous avons sympathisé sans jamais parlé musique. Un jour, au cours d'un apéritif sur un bateau, j'ai amené ma guitare et Pauline a chanté la deuxième voix. On a trouvé cela sympa et nous avons eu l'idée de travailler quelques chansons de reprise pour le mariage de Pauline.

Pauline :  Nous avons donné un mini concert à mon mariage qui a marqué la naissance des Michelines.

Anne :  En 2015, la programmatrice de la Cave à Musique nous a repéré lors d'un concert à Mâcon. En 2016, nous avons commencé à composer et fait la 1ère partie d'un chanteur à la Cave. 

D'où vient ce nom, Les Michelines ?

Pauline : De mon mari qui appelle tout le monde Michel. Un petit surnom universel et sympathique. Nous avons beaucoup cherché d'autres noms, et finalement, Les Michelines, s'est vite imposé. 

Anne : Cela colle bien avec le côté français.

À quel genre musical appartiennent vos compositions ?

A : Nous travaillons beaucoup les textes parce que nous voulons que les gens se retrouvent dans ce que l'on chante.  

P : Plus on avance, plus on s'aventure dans des styles de musique différents de nos prédilections premières. Dans le dernier album, il y a un peu d'électro, de rythme africain, de RnB, mais toujours autour de l'harmonie des voix et de la chanson française.

A : On peut le qualifier de folk à la française, puisant dans diverses influences. On passe de la guitare sèche à la guitare électrique et à de l'électro-acoustique. Pauline apporte diverses percussions, tom basse, shaker, castagnettes, cabasa, chant/chœurs. On a ajouté des sons par ordinateurs.

La sortie de cet album n'a jamais pu se faire.

Où avez-vous enregistré vos albums ?

A : Le premier, Les Michelines, a été enregistré à la Cave à Musique. Pour le deuxième, La Pieuvre, nous avions envie d'un album plus abouti. Il a été enregistré chez Julien Lacharme juste avant le confinement. On est assez fières du résultat. La sortie de l'album n'a jamais pu se faire ! On a très envie de le défendre et le partager avec le public. 

Pourquoi la Pieuvre ? Quel(s) thème(s) aborde l'album  ?

P :  Une des chansons s'appelle comme ça. 

A :  La pieuvre symbolise la puissance du côté féminin, à la fois mystérieux et fascinant. 

P & A: Les thèmes multiples parlent de nos préoccupations. La vieillesse, la mort, l'écologie, la gratitude, les questions que l'on se pose en tant que femme et mère.

Pauline et Anne ont coécrit deux des douze chansons de l'album. Pauline en a dessiné la pochette !

Le duo a également enregistré deux clips sur deux chansons du CD, sortis en décembre et en janvier.

Qu'est-ce qui vous anime ?

A : L'envie d'apprendre et d'avoir de bonne relations avec les gens.

P : J'aime accomplir des choses.

Quelles perspectives en 2021 ?

P :  On aimerait donner quelques concerts et vendre notre album pour continuer à promouvoir Les Michelines.

A : Quelques dates sont déjà prévues. En juin, pour la fête de la musique à Belleville/Saône. Le 7 août, à la Norma, en Savoie et à l'automne, au Crescent.

P & A : Dans nos vies de femmes actives, la musique est comme un exutoire, elle nous aide à vivre et nous rend heureuses. Elle est essentielle. Partager la musique permet de partager nos vies, d'avoir un regard bienveillant sur l'autre. Voilà la richesse de notre duo ! 

 

M.A.

 

Anne & Pauline  

 Photos : M.A.