dimanche 13 juin 2021

TGI_MACON.jpg

L'un d'eux avait un couteau et a touché l'autre à la gorge. La victime avait 4,66g d'alcool dans le sang !... C'est un huis-clos familial qui était jugé cet après-midi dans le cadre d'une comparution immédiate.

 

Habitant chez sa mère à Marcigny, à l'ouest de la Saône-et-Loire, le prévenu, 22 ans, en formation à Montceau, se retrouve régulièrement avec son demi-frère qu'il affectionne. « Ces deux-là étaient comme les deux doigts de la main » décrira la maman (présente ce samedi soir) au cours de son audition, « mais depuis qu'il y a eu cette histoire de fille, qui est allée avec l'un, puis avec l'autre après s'être séparée, les conflits sont fréquents. »

Ce 06 mars, dans la nuit, on frôle le drame. Alors qu'ils sont sortis deux fois acheter des bières fortes en alcool (8 à 10°) et du whiskie, qu'ils ont bu et rebu depuis le début d'après-midi, que la bouteille de whiskies y est passée, les esprits s'échauffent, forcément... Le ton est monté déjà dans l'après-midi, puis redescendu. Mais ce samedi soir à minuit, alors que Nicolas est à 4g66, assis devant Kévin, qui a moins bu et tente de calmer un peu son frère qui l'énerve avec cette histoire de fille alors que lui a tourné la page dit-il au tribunal, il saisit un couteau de cuisine histoire de l'impressionner un peu.

Aucune intention de tuer ! affirme-t'il. Tout porte à le croire. Il a déjà été condamné une fois pour rébellion et outrage à l'encontre des gendarmes, mais à de simples peines d'amendes. Il faut préciser qu'il prend des anti-dépresseurs depuis 2 ans.

Dans le box, il parle tout à fait calmement, aucune agressivité n'émane de cet homme qui peine à se souvenir de ce qui s'est passé. Il regrette son geste, il ne s'est pas rendu compte. Ce geste, c'est d'avoir pointé le couteau vers son frère au moment même où celui-ci se relevait pour aller vers lui, un couteau qu'il avait mis dans sa poche quelques miniutes avant, avant d'aller prendre l'air.

Résultat, il touche la gorge et fait une plaie sanguinolante.

Plus tôt dans la journée, Nicolas l'avait plaqué au mur. Plus tôt encore, il lui avait serré le coup et avait insulté sa mère — « une salope qui trompe son père quand il est au boulot ». Le geste est donc celui d'un frère excédé. Cela ne l'excuse pas évidemment, absolument pas. Mais cela lui permet d'obtenir la clémence du tribunal. D'autant qu'il a fait lui-même un point de compression à son frère en attendant les secours.

Nicolas est transporté à l'hôpital par les pompiers. Ses jours ne sont pas en danger.

Kevin est placé en garde à vue et incarcéré.

Ce lundi après-midi, il se retrouve dans le box des accusés avec une peine de prison ferme de 5 ans au dessus de la tête, et mandat de dépôt. Telles sont les réquisitions de madame la substitute du procureur pour violence aggravée par trois circonstances atténuantes (état d'ivresse, avec arme, et sur personne vulnérable).

Après plaidoirie de son avocat Pierre Delarras, qui insiste sur la nécessité des soins et la disproportion des réquisitions, le verdict sera moindre. Le tribunal ne retient que deux circonstances atténuantes et décident de lui faire confiance une dernière fois. Il va devenir soudeur ; son frère ne s'est pas constitué partie civile et ne demande donc rien ; son père peut l'héberger pour qu'il ne soit plus en contact avec son frère ; il n'y avait pas intention de tuer.

Kevin s'en sort avec 3 ans de prison dont 2 ans avec sursis. Le mandat de dépôt n'est pas prononcé. Il est libre. Mais à la moindre incartade, s'en sera fini de la clémence.

Rodolphe Bretin

 

MÂCON : Drôle de pêche quai des Marans

PECHE AIMANT MACON MAI20195.jpg
Habitué des lieux, un pêcheur à l’aimant ne s’attendait certainement pas à pareille trouvaille ce lundi matin !...

ATTAQUES DE LOUP : 89 ovins tués et 104 animaux blessés en Clunisois

Le point de situation n°2 de la préfecture

SAÔNE-ET-LOIRE : 3 permis retirés doublés de 3 mises en fourrières ce week-end

Deux ont concerné la RCEA-RN79, secteur de Milly-Lamartine.

CLUNISOIS : Deux troupeaux attaqués la nuit dernière à Cortevaix

Une trentaine de bêtes ont été blessées, trois sont mortes dans ce village au nord du Clunisois… Un bilan encore provisoire puisque ce dimanche après-midi les éleveurs et les services vétérinaires continuaient à constater les dégâts et l'étendue des blessures sur les troupeaux.

SENOZAN : Un chauffard à plus de 200 km/h ce week-end sur la RD 906

Les gendarmes de l'EDSR (escadron départemental de sécurité routière) ont procédé ce week-end à des rétentions immédiates du permis de conduire ainsi que des mises en fourrière administrative de deux motos et de six voitures dans le Mâconnais. Les prises en détail... 

MÂCON : Un trafic de drogue démantelé en plein centre-ville

Le vendeur présumé était domicilié rue de Strasbourg, soit la rue de la préfecture de police...

CLUNISOIS : Plusieurs troupeaux ovins attaqués, une vingtaine de bêtes tuées

Les services de l’État mobilisés, des équipes de veille de la louveterie en place à proximité des troupeaux dès cette nuit…

SAÔNE-ET-LOIRE : Un Dijonnais, recherché depuis 4 ans, arrêté par les gendarmes à Marmagne

Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt pour détention de téléphones en prison, il a été interpellé au cours d'un banal contrôle routier.

SENNECÉ-LES-MÂCON : Deux blessés graves dans une violente collision sur la D103

ACTUALISÉ - la police lance un appel à témoin : si vous avez vu ou entendu quelque chose, aider la police dans son enquête. Prenez contact au 03 85 32 63 46 ou appeler le standard du commissariat au 03 85 32 63 63.

SAONE-ET-LOIRE : 5 permis retirés pour excès de vitesse, dont 3 dans le Mâconnais

Les militaires de l'escadron départemental de sécurité routière de Saône-et-Loire, ont effectué de nombreux contrôles de vitesse samedi et dimanche.

MÂCON ET CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Grosse opération anti-drogue lundi matin conduite par gendarmes et policiers

ACTUALISÉ : 11 personnes ont été interpellées, 3 personnes ont été incarcérées

TRIBUNAL DE MÂCON : En cavale pendant 2 mois pour protéger son petit frère

TGI_MACON.jpg
Il est bien rare que le tribunal correctionnel soit amené à juger un homme pour une évasion. Ce fut le cas cet après-midi.

MÂCON : Refus d'obtempérer, course poursuite et mise en danger de la vie d'autrui

COURSE POUSUITE MACON 2021 - 1.jpg
Ça fait beaucoup, et cela a justifié une comparution immédiate à E.R., Mâconnais de 26 ans, récidiviste, qui conduisait sans avoir le permis de conduire, et plus encore...