mardi 20 avril 2021

ManifMJCH060321.jpg

 

Le collectif de défense de la MJC de l'Héritan, constitué récemment, suite à la liquidation de la Fédération française et du licenciement de la directrice, a appelé la population à venir le rejoindre ce matin devant l'hôtel de ville pour dénoncer « le projet de municipalisation de la MJC de l'Héritan et la suppression de la subvention allouée à deux postes : celui de directeur et de responsable culturel. »

« Début janvier, la mairie de Mâcon a brutalement annoncé au conseil d'administration de la MJC Héritan qu'elle allait supprimer 25 % de ses subventions, explique Nadine Chambre, adhérente à la MJC et membre du Collectif de défense. La MJC existe depuis plus de 60 ans, elle a un rôle fondamental dans l'animation de la vie culturelle et sociale mâconnaise et des alentours. La municipalité finançait jusqu'à présent le poste de direction via la Fédération des MJC. Elle a profité de la mise en liquidation de la Fédération pour ne plus subventionner ce poste, ni celui de responsable culturel laisser vacant depuis le départ en retraite de la salariée. »

Et de poursuivre : « Aujourd'hui, l'objectif de cette mobilisation est d'informer les gens contre les fausses informations qui circulent. La MJC est en bonne santé ! Le dernier bilan du 31 août fait ressortir un bénéfice de 23 000 €. La liquidation de la Fédération n'entraîne pas de difficulté pour la MJC. Elles sont entièrement indépendantes juridiquement et financièrement. Le seul impact est celui de la convention de financement du poste de direction comme pour la majorité des MJC en France. »

La municipalité tente de faire passer la municipalisation comme un sauvetage de la MJC. C'est le contraire ! En supprimant 25 % de subventions, c'est elle qui met en danger la MJC. Nous voulons déconstruire ce discours. Le projet de municipalisation est incompatible avec les statuts et le règlement général de l'association MJC qui défend une éducation populaire. Toute association doit avoir la libre orientation de ses choix et de ses activités. Là, seule la mairie aurait l'initiative des activités.

Nadine Chambre, adhérente à la MJC et membre du Collectif de défense

Une pétition en ligne pour défendre la MJC aurait, selon le Collectif, déjà recueilli plus de 650 signatures.

 

La présidente de la MJC Héritan, Françoise Riss, jointe par nos soins ce matin, déplore la très grande politisation de ce collectif, qui ne représente pas la MJC et ses 1 600 adhérents cette année. « Il n'y a pas de conflit à la MJC ! La manifestation de ce matin a été organisée par le collectif et non par la MJC. Nous ne sommes d'accord avec eux que sur deux points : celui de la défense d'une éducation populaire et le maintien de la subvention pour les deux postes, celui de direction et de responsable de la programmation culturelle. »

 M. A.

 

ManifMJCH060321 (8).JPG

Photos : M. A.

ManifMJCH060321 (7).JPG

ManifMJCH060321 (11).JPG

Nadine Chambre

ManifMJCH060321 (5).JPG

ManifMJCH060321 (14).JPG

ManifMJCH060321 (13).JPG

Jean-Marc Dumas, ancien directeur de la MJC, membre du collectif

ManifMJCH060321 (10).JPG

ManifMJCH060321 (15).JPG

ManifMJCH060321 (17).JPG

ManifMJCH060321 (18).JPG

ManifMJCH060321 (19).JPG

ManifMJCH060321 (20).JPG

ManifMJCH060321 (21).JPG

ManifMJCH060321 (22).JPG

ManifMJCH060321 (23).JPG

Action symbolique pour signifier la mort

ManifMJCH060321 (24).JPG

ManifMJCH060321 (26).JPG

ManifMJCH060321 (28).JPG

Au son de la trompette : « Non, la MJC n'est pas morte ! »

ManifMJCH060321 (31).JPG

ManifMJCH060321 (32).JPG

Un air de bandonéon met fin à la mobilisation

SAÔNE-ET-LOIRE : Un Dijonnais, recherché depuis 4 ans, arrêté par les gendarmes à Marmagne

Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt pour détention de téléphones en prison, il a été interpellé au cours d'un banal contrôle routier.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie continue de progresser dans la région

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
+8,8 % de tests positifs et 24 personnes en réanimation en Saône-et-Loire. Rappelons quand même que 1,9% des personnes positives sont décédées du covid en France depuis le début de l'épidémie ; 2,08% dans le monde. Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste perspective. 

Participez au Job Dating Virtuel de l’Industrie le 30 avril. Inscrivez-vous au préalable, c’est obligatoire !

Publi-information - Vous recherchez un emploi ou une formation en alternance dans l’industrie ?...

MÂCON : La ville mise à l’honneur dans le guide vert « Sites & cités remarquables de France »

Michelin, en partenariat avec l’association « Sites & Cités Remarquables de France », publie ce 15 avril un nouveau Guide Vert. Constitué de deux tomes, il réunit près de 300 villes et territoires parmi lesquels Mâcon et son patrimoine sont mis en valeur.

SENNECÉ-LÈS-MÂCON : Après la grève à Carrefour Supply Chain, des salariés devant la justice…

ACTUALISÉ - Requête en référé auprès du TGI de Mâcon : La direction de Carrefour Supply chain déboutée.

MÂCON : Une section sportive football au collège Schuman dès la rentrée

C’est une première ! Si par le passé, l’établissement avait déjà proposé des classes avec option sport (handball et natation), aucune section sportive optimisant à la fois la réussite scolaire et sportive n’avait été développée au collège Schuman. Un manque qui sera comblé à la rentrée prochaine.

FOOTBALL : Le Mâcon Olympique Club est né

La nouvelle association a été présentée ce matin en présence de Jean Payebien, adjoint aux Sports. Elle regroupe quatre clubs de foot : l’UF Mâconnais, le RC Flacé, l’AC Turque et le FC Sennecé au sein d’une seule et unique structure.

MOTARDS EN COLÈRE À MACON : La foule des grands jours sur l'esplanade, contre le contrôle technique moto

Bien longtemps qu'on n'avait pas vu autant de monde rassemblé sur l'esplanade... Les Motards en colère, emmenés par la Fédération du même nom, ont traversé la cité lamartinienne cet après-midi, faisant une halte sur « l'espla » le temps que la délégation dépose une motion en préfecture. À VOIR AUSSI, notre vidéo

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.