vendredi 16 avril 2021

 Communiqué :

La polémique provoquée par la dernière dinguerie du maire « écologiste » de Lyon, qui a imposé un menu sans viande dans les cantines scolaires, doit sérieusement faire réfléchir sur l’hypothèse d’une gestion ou d’une co-gestion des Verts au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté à l’issue des élections des 13 et 20 juin prochains.

La candidate sortante socialiste, presque déclarée, a fait de l’union avec EELV l’une de ses obsessions en envoyant tous les signaux pour une alliance dès le 1er tour ou une fusion en vue du 2nd tour. A l’occasion de la venue d’Emmanuel Macron en Côte-d’Or ce mardi 23 février, la présidente finissante s’est montrée extrêmement pressante sur le dossier de l’agriculture biologique. Elle a également sorti le gros vert qui tâche en communiquant jusqu’à plus soif sur l’organisation d’un festival des solutions écologiques.

Au-delà des petits accords électoraux, une politique dictée par les fanatiques d’Europe Ecologie Les Verts serait un désastre absolu pour notre région.

  • La destruction de notre agriculture au profit d’un modèle dit « biologique » qui serait incapable d’assurer l’autosuffisance de notre pays et une rémunération décente de nos agriculteurs ;
  • Un nouveau coup de poignard dans le dos de nos éleveurs et notamment de notre filière charolaise avec leur idéologie « anti-viande » qui pourrait être imposée aux lycées de la région;
  • Le grand saccage de la biodiversité et de nos paysages par l’implantation encore plus massive d’éoliennes, véritables arnaques ruineuses et polluantes ;
  • L’abandon de tout soutien aux secteurs économiques qui ne seraient pas conformes à leurs objectifs de « transition écologique » et notamment à l’industrie automobile ;
  • La discrimination des habitants les plus précaires qui ne pourront pas bénéficier d’aides pour l’achat d’un véhicule électrique ;
  • La fin des soutiens et des subventions aux producteurs de sapins du Morvan qui deviendraient des marchands « d’arbres morts » ;
  • L’instauration de l’écriture inclusive dans tous les documents de la région pour rendre illisibles les décisions de la collectivité.  

 

La Bourgogne Franche-Comté mérite une écologie du réel, saine et pragmatique, fondée sur la préservation de nos terroirs, de notre exceptionnel patrimoine naturel, de la biodiversité ainsi que la mise en place systématique des circuits courts et du localisme avec notamment un objectif de 100% de viandes et de légumes issus de l’agriculture régionale dans les assiettes des lycéens.

C’est cette vision de l’écologie que le Rassemblement National portera aux élections régionales.

Julien ODOUL

Président du groupe Rassemblement National 

 

AGRICULTURE : Marie-Guite Dufay défend «une PAC ambitieuse et vertueuse»

« La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus rurale de France. Nous avons des zones en grandes difficultés qui n’ont jamais été prises en considération. Cet état de fait doit changer, pour que la PAC puisse répondre aux grands défis agricoles », déclare la présidente du Conseil régional.

SAÔNE-ET-LOIRE - Politique : Olivier Damien, coordonateur départemental de l'Avenir Français

AVENIR FRANCAIS 71.jpg
Aujourd'hui à Paris, en présence de Marine Le Pen, il est procédé au lancement d'un nouveau parti gaulliste « L'Avenir Français ». Il rassemble des dissidents de Debout la France et entend être présent aux prochaines élections régionales et départementales.

LIBRE EXPRESSION : « Faut-il sauver Pierre & Vacances ? » s’interroge EcologicAction 71

Le groupe est le porteur de projet du Center Parc du Rousset.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON - Budget : « Alors, Mâcon la ville aimée ?... les Mâconnais ont besoin de preuves »

Eve Comtet-Sorabella, cheffe de file du groupe Mâcon citoyens, a largement critiqué les orientations budgétaires lundi soir après la présentation du rapport d'orientation budgétaire. « Quand les villes socialistes et communistes font ce que nous faisons, c'est bien, pas quand c'est une ville de droite... » a répondu le Maire.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ - Enjeux agricoles et industriels : Marie-Guite Dufay exhorte Emmanuel Macron à agir enfin !

La Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a profité du déplacement du président de la République ce mardi 23 février à Étaules (21), pour interpeller Emmanuel Macron sur plusieurs dossiers d’une importance capitale pour le territoire.