vendredi 30 septembre 2022

SANTE centre de sante departemental 2 phase 2.jpg

André Accary a accueilli ce mardi matin son homologue de l’Yonne, Patrick Gendraud, pour une présentation du centre de santé départemental. L’occasion aussi de faire un point sur les objectifs, réalisés et à venir, dans le domaine de la santé…

 

La santé des citoyens est aujourd’hui un des soucis majeurs de nombreux territoires ruraux. Département novateur dans ce secteur avec la création du centre de santé départemental, la Saône-et-Loire participe régulièrement à des échanges sur cette thématique et présente ainsi ce qui a été fait depuis septembre 2017.

Soixante médecins généralistes, six infirmières et trente-et-un agents administratifs ont été recrutés dans les six centres de santé territoriaux et les vingt deux antennes du département. Grâce à ce dispositif, aujourd’hui, 75 % des habitants de Saône-et-Loire habitent à moins de 15 minutes d’un lieu de consultations du centre de santé départemental.
 En chiffres, le centre de santé, c'est aujourd'hui 170 000 consultations, 33 000 consultations non programmées, 19 000 patients médecin traitant et 5 00 visites à domicile.

De quoi suscité la curiosité et l’intérêt de nombreuses autres territoire, comme le confirmait ce matin Patrick Gendraud : « On est venu voir et se renseigner sur ce qui se fait pour combler la carence en terme de personne médical. Dans l’Yonne comme dans d’autres départements, nous faisons face à des difficultés pour faire venir des médecins et permettre ainsi à nos concitoyens de se faire soigner. »

Après le succès de la première phase de travail, le Départemental de Saône-et-Loire a décidé d’aller plus loin et voté le déploiement de la phase 2 du centre départemental de santé, qui se structure depuis cinq mois. Avec cinq objectifs majeurs présentés par André Accary, bilan et perspectives à la clé. 

1) Pérenniser le développement de la phase 1 avec le recrutement de nouveaux médecins généralistes et l’ouverture de nouveaux lieux de consultations

Digoin et Bourbon-Lancy ont accueilli deux nouveaux médecins en février. En juillet, le centre de Chalon sera renforcé avec un nouveau médecin et en septembre ce sera celui d’Autun avec un nouveau médecin également. De nouveaux lieux de consultations vont ouvrir également : un deuxième cabinet médical en avril à Pierreclos qui deviendra une antenne renforcée. En juin, une antenne renforcée va ouvrir à Bourbon-Lancy. « Nous travaillons également à la création d’un 7ème centre de santé territorial dans la Bresse, le lieu n’est pas encore défini. »

2) Créer des petites unités d’urgence dans certains de nos centres

L’objectif : désengorger les services d’urgence. « Le médecin sur place traitera les premières urgences ce qui évitera d’aller dans les services d’urgences des hôpitaux. Des salles d’urgence ont déjà été crées sur les centres de Mâcon, Digoin, Montceau et sur les antennes de Sagy et Montpont-en-Bresse. D’autres seront installées au Creusot dès cet été, ainsi qu’à Chalon et Autun en 2022 une fois les travaux réalisés. Ces créations sont en effet liées aux projets d’agrandissement de ces centres de consultations.

3) Déployer la télémédecine et la téléconsultation


Cet objectif a été mis en place avec six mois d’avance sur le calendrier avec des débuts dès avril 2020. L’an dernier, plus de 2 700 téléconsultations ont été réalisées dans les centres de santé territoriaux. Le déploiement de la téléconsultation va se poursuivre avec en avril prochain, la mise en place d’une téléconsultation avec l’EHPAD d’Etang-sur-Arroux et l’ASSAD du Charolais-Brionnais, en septembre avec l’EHPAD de Cuisery, ainsi qu’une télé-expertise en dermatologie aux CST de Digoin et Montceau-les-Mines. « L’objectif est une couverture totale de l’ensemble du département. »

4) Recruter des médecins spécialistes

« C’est une opération un peu plus compliquée et un challenge en cette période sanitaire. Nous avons lancé une première campagne de recrutements mi novembre jusqu’à début janvier, une autre aura lieu au printemps. Aujourd’hui, on a vingt-deux médecins spécialistes, dans la cardiologie, la dermatologie, l’endocrinologie, la gynécologique, la pédiatrie, la pédopsychiatrie, la psychiatrie, la pneumologie, qui ont fait acte de candidature, ce la ne veut pas dire qu’on prendra les vingt-deux puisque les recrutements se feront en fonction des zones et des besoins. Mais c’est très positif. » Onze ont déjà été rencontrés et sept ont déjà souhaité s’engager. D’autres sont en cours.

« Au 1er septembre, nous aurons un tabacologue, quatre gynécologues, un psychiatre et un pédiatre. On va également développer le dépistage de l’apnée du sommeil, hypnose et ostéopathie, l’ophtalmologie en lien avec le réseau E-Ophtalmologie, ainsi qu’un partenariat spécifique avec les hôpitaux (GHT Nord et Sud, et Sevrey). L’objectif est d’avoir des partenariats intelligents et complémentaires et de travailler ensemble. Cela nous permettra d’assurer une couverture homogène de l’ensemble des spécialités sur le territoire. »

5) Mettre en place un SOS Centre de santé 71

Un service SOS centre de santé 71 va être lancé dans le Charolais Brionnais le dimanche matin de 8 h à 12 h, puis en soirée en semaine à partir du deuxième semestre 2021. « On ne va concurrencer personne, on essaie juste d’être présent là où il n’y a plus d’offre ou quand l’offre n’est pas suffisante. C’est complémentaire avec l’offre libérale par exemple. Dans le Charolais-Brionnais par exemple, il n’y a plus de permanence de 20 h à minuit, la personne en souffrance appelle les pompiers qui l’emmènent à l’hôpital. L’objectif est de corriger ça. Ce n’est pas encore complètement abouti mais on avance bien. Nous allons commencer par le dimanche matin. Pour les soirées, ça sera dans un deuxième temps. »

D. C.

Photo d'accueil : André Accary a présenté le centre de santé territorial de Mâcon à Patrick Gendraud

 

SANTE centre de sante departemental 2 phase 1.JPG

Lors de la présentation de l'antenne de Pierreclos

SANTE centre de sante departemental 2 phase 3.jpg

EMPLOI : On recrute dans l'animation et le médico-social

L’Aile Sud Bourgogne, présidée par Florence Battard, a organisé le mardi 27 septembre les Rencontres du Médico-Social.

BOURGOGNE : L’État et SNCF Réseau s'engagent pour la réduction du bruit ferroviaire

SNCF Réseau va prendre en charge l'isolation acoustique de bâtiments aux abords de la ligne TER Dijon-Mâcon. 314 points noirs du bruit bénéficieront de travaux d'isolation acoustique. De nombreuses communes du Mâconnais sont concernées. 

TÉMOIGNAGE - Journée mondiale Alzheimer : Huguette ne sait pas...

Huguette ne sait pas que le 21 septembre est décrété journée nationale de mobilisation autour de la maladie d’Alzheimer... Son fils, Mâconnais, s'exprime pour dire son sentiment sur cette journée de belles intentions et de belles déclarations qui, hélas pour ses parents, ne changera rien. Le mal est fait.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS : Le service des bus Tréma au mois de septembre

Nouveau point de vente Mobigo ; service spécial pour les Rendez-vous de l'emploi ; service spécial pour les journées du patrimoine ; valorisation du ticket SMS etc. Tout sur le réseau de bus Tréma en ce mois de rentrée.

PRESSE : macon-infos recrute des correspondants dans tout le Mâconnais

LOGO_MI.jpg
Vivez l'aventure de la presse en devenant correspondant.e local.e pour macon-infos.

St-Laurent-sur-Saône - Révision du plan communal de sauvegarde : « attention, danger ! »

Le collectif « les Belles Rives » souhaite alerter les services de l’Etat sur une décision inquiétante pour les habitants de St-Laurent.

TRIBUNAL DE MÂCON : Les médecins peuvent désormais signaler au parquet une victime de violences conjugales

Une convention tripartite a été signée ce matin au tribunal de Mâcon. Jusque là, seules les victimes mineures de violences intra-familiales pouvaient faire l'objet d'un signalement par un médecin.

MÂCON : Femmes Solidaires, une association féministe dynamique et combattante

L’association tenait son assemblée générale mardi 28 juin à la salle familiale de Champlevert, l'occasion pour le bureau de rappeler l’histoire et les objectifs de Femmes Solidaires, et d'annoncer une prochaine action, le 2 juillet...

RALLYE DES VINS DE MÂCON : Il démarre samedi

RALLYE VINS MACON 2019LECKI.jpg
Les bolides se lanceront du Spot samedi matin à partir de 10h03 pour le 39ème rallye des vins en Mâconnais. Le détail des spéciales de samedi, ainsi que les engagés.

SENNECÉ : MÂCONhabitat fête l’été avec ses partenaires

Janvier, habituellement mois des cérémonies de voeux, aura vu celles-ci annulées pour la deuxième année consécutive. L’office public de l’habitat a donc réuni ses partenaires pour un moment festif ce jeudi soir à la salle des fêtes de Sennecé.

LÉGISLATIVES : Benjamin Dirx (LREM - Ensemble !) réélu député du Mâconnais-Clunisois

ACTUALISÉ - les résultats définitifs. 53,31 % d'abstention enregistrée pour ce second tour ! 

LEGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Benjamin Dirx face à Patrick Monin au 2ème tour !

Benjamin Dirx (Majorité présidentielle) est arrivé en tête du 1er tour hier soir, suivi de Patrick Monin (NUPES), lui même suivi d'Aurélien Dutremble (RN). Actualisé : Ce sera donc un duel Ensemble ! vs NUPES. À noter, les 50,46 % d'abstention !...

MÂCONNAIS : La SPA veut renforcer la protection animale

Après 2 ans d’absence liée à la crise sanitaire, l’assemblée générale de la SPA de Mâcon, basée sur le site de la Grisière, faisait son grand retour. À voir aussi, le bilan 2021 des adoptions et des abandons de chiens et de chats.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS : Les bus Tréma gratuits samedi pour le déballage 100 % boutiques

Les bus Tréma ouvrent grand leurs portes à l’occasion du Grand Déballage 100 % boutiques. Adhérent depuis 4 ans à l’association Mâcon tendance, Thierry Beillet, directeur de Transdev Mâcon, renouvelle l'opération initiée l'an dernier afin de permettre à toute le monde de profiter du rendez-vous.

LOCHÉ : Une chasse aux œufs ensoleillée et un nouveau souffle pour la commune

Une matinée festive, placée sous le signe de la convivialité, en ce lundi de Pâques à Loché.

DAVAYÉ : De nombreux collégiens pour le Forum des métiers de la vigne & du vin

En ce 1er avril, Jean-Philippe Lachaize, directeur du lycée Aubrac de Mâcon Davayé, a ouvert les portes du campus pour accueillir les professionnels du secteur viticole et des élèves du bassin mâconnais.

HURIGNY - St-Vincent des Mâcon : L’appellation se distingue au château

Jeudi soir, la distinction St-Vincent des vins Mâcon, organisée par l'Union des Producteurs de Vins Mâcon au château d'Hurigny, a fait son grand retour après deux ans d’absence, pour le plus grand plaisir de tous les acteurs de la filière viticole mâconnaise. Actualisé : les résultats

MÂCON ET SA REGION : «Le 17 mars, toutes et tous mobilisés pour les salaires !» appelle la CGT

Un rassemblement départemental est prévu en matinée devant l'entreprise Euroserum à Saint Martin Belle Roche.

PHOTOS ET VIDÉO : Deux canadairs écopent sur la Saône, à Crêches-sur-Saône

Les explications du lieutenant-colonel Philippe Demousseau pour cette grande première en Saône-et-Loire. À voir aussi, notre reportage photos.

MÂCONNAIS ET CHAROLAIS : Deux canadairs en exercice ce mardi

Ils vont écoper à Crêches-sur-Saône et larguer de l'eau à Beaubery

ÉCOLOGIE : La marche pour le climat a réuni quelques dizaines de personnes à Cluny

À l'initiative d'EELV, une marche pour le climat s'est déroulée cet après-midi dans la ville abbatiale. Le discours d'ouverture de la marche, prononcé par Philippe Henry (EELV)