FONDtr2

 

 

samedi 24 juillet 2021

REM_MATH_CBBS.jpg

On refait le match avec Rémy Mathuriau. La chronique du speaker, à dévorer d'une traite !

 Harry et Coco, deux amis Tarbais pour une mise en bouche

Le haricot tarbais est une production locale de haricots (Phaseolus vulgaris) du Sud-Ouest de la France. C'est un produit de terroir, dont l'aire de production s'étend principalement dans les Hautes-Pyrénées, mais aussi dans quelques communes du Gers, de la Haute-Garonne et des Pyrénées-Atlantiques. Consacré par le Label rouge depuis 1997 et l'IGP depuis 2000, sa spécificité est garantie par des cahiers des charges spécifiques.

Voilà ça c’est fait

La minute culturo-culinaire, ou culino-culturelle, est passée et nous n’y reviendrons pas.

Qu’est-ce qu’on dit ? On dit merci Rémy pour nous avoir précisé l’origine de cette légumineuse que souvent nous ignorons à la cantine du midi, de peur de se faire mal voir par ses collègues de bureau l’après-midi.

Tarbes Gespe Bigorre

Bon, personne ne se le cache. Le TGB est l’équipe à battre ce soir. Le club pyrénéen est classé derrière le CBBS au classement, avec pourtant le même nombre de points. Les plays-dows, supprimés par la Fédé, entraînent que l’équipe classée dernière en fin de championnat descendra directement frotter ses baskets sur les parquets de Ligue 2. Va donc falloir batailler grave pour garder une place de pénultième, voire d’antépénultième dans ce classement, si le CBBS veut continuer parmi l’élite. Battues chez elles au match aller grâce à un trois points salvateur (Adamo) de dernière seconde, rebattues en Coupe de France à Charnay début décembre, les mangeuses de garbure débarquaient au Cosec, le couteau entre les dents, avec l’envie de se refaire la cerise (de Groupama). On les comprend. Et comme elles n’ont même pas peur, elles se déplacent juste à 6 joueuses, accompagnées de quelques jeunes. Leur coach, François Gomez, vieux renard du basket, a sûrement préparé son coup en venant jouer à Charnay.

Présentation des équipes et début du match

Toujours pas de public. Toujours de l’huis-clos. Toujours des gradins vides d’âmes. Pas de couleur, ni de chant, ni d’encouragement. Encore moins d’applaudissement dans ce Cosec vide de tout. Cet épisode viral commence à peser.

Mais revenons à nos moutons de Barèges. Corsin Autos est le parrain du match. Le domaine Lapalus et Fils de Pierreclos récompenseront les vainqueurs du concours de pronostics. Merci à ces fidèles partenaires. Les joueuses s’échauffent, se concentrent, sont dans leur bulle (de savon). Les statisticiennes connues et désormais reconnues, Aurélie et Cécile, qui maintenant signent des autographes dans la rue et sur les mains, sont à leur poste. Prête à aboyer pour l’une, et à cliquer pour l’autre. Chapeau les filles. La table de marque est 100% féminine, et donc de charme. Merci à toutes. Laure est aux leds, et Jordan à la musique.

Minute de silence

Édith Vassel nous a quittés il y a quelques jours. Fidèle parmi les fidèles du club, bien avant qu’il ne devienne le CBBS. Secrétaire pendant 18 ans sous la houlette de trois présidents différents, elle a été également officielle à la table de marque. Aussi bien à Charnay qu’à l’extérieur, si le besoin s’en faisait sentir. Elle était une source pleine d’anecdotes à raconter sur le basket. Elle est devenue ensuite un membre assidu du club des supporters, dont son mari a été Président durant quelques années, et assistait encore récemment à chaque match.

Édith tenait également à jour des archives concernant les différents championnats de NF1, LF2, puis LFB depuis des années. Merci à vous Édith, vous faisiez partie de ces bénévoles que toute association rêverait d’avoir. Une minute de silence fut respectée.

Puis notre député, Benjamin Dirx, a remis à ses enfants la médaille de l’Assemblée Nationale, frappée au nom d’Édith Vassel. Bel hommage. Merci pour tout Édith.

Mais le sport reprend ses droits

Le CBBS attaque d’entrée de jeu. Les Pinkies Mikaela et Meighane ne loupent pas la mire en scorant cinq points sans coup férir. Mikaela remet trois points : (12-6) au bout de trois minutes. Entame sympathique. Je frotte discrètement ma patte de lapin, et mon fer à cheval. À ne pas confondre avec le fer à lapin et la patte de cheval, ce qui ne veut absolument rien dire. Mais les Tarbaises n’ont pas fait ce long déplacement pour enfiler des perles. Jamie Scott et Ana Tadic réduisent le score en moins de temps qu’il n’en faut pour manger un chili de Concarneau, en Bretagne. Prescillia Lezin marque à 2 points. Mais grâce à Galliou-Loko, et Magarity qui en changeant une lettre, et en rajoutant de la tomate et du fromage, se transforme en pizza, le score bascule pour ce premier 1⁄4 temps à (16-18). Une petite pause, on boit un coup. Matthieu sort sa caisse à outils haut-de-gamme, resserre quelques boulons. Je commence à penser que ça ne va pas être simple. Mais il reste trente minutes.

Ça redémarre (aux canards)

L’artilleuse charnaysienne Meighane Simmons marque 2 + 1, ce qui fait 3, pour ceux qui n’ont pas fréquenté les fonds de classe quand ils étaient gamins. Mais Galliou-Loko (motive) ne pense pas en rester là et score à 3 points devant un public même pas médusé, vu qu’il n’y en a pas (19-21). Côté CBBS, Vionise et Meighan tiennent la baraque (27-27). Galliou-Loko, encore elle, propulse en exocet à 3 points (27-30). Dès cette quinzième minute : les filles de Matthieu ne reverront pas le soleil. Les buveuses de Madiran s’éloignent doucement au score (33-40). Coralie Chabrier marque le dernier panier charnaysien de cette première mi-temps. Regan Magarity clôt le dossier “20 premières minutes’’ (35-42). Bon, rien d’affolant, mais on voit que les Hautes-Pyrénéennes tiennent la dragée haute à des Pinkies pas très vives. Encore vingt minutes où tout sera possible, où tout sera réalisable.

Pendant les quinze minutes de repos règlementaires et obligatoires

Ben, pas grand-chose à faire. Je feuillette donc le magazine de février, excellent livret dans lequel on apprend plein de choses, disponible chez différents partenaires du coin.

Seconde mi-temps

En une minute, les Pinkies mangent un Mars, retrouvent du tonus (je rappelle pour les plus jeunes que c’est Ford le parrain du match), Olivia Epoupa marque son premier et seul panier, et elles recollent au score (41-44). Mais les Tarbaises, qui ne sont pas nées de la dernière pluie, sentent le vent tourner. Coach François fait les gros yeux. Le TGB se renvole à la vitesse du TGV. Mikaela et Promise marquent également et reviennent à -4 points (47-51). Les Violettes passent un 10-0, en moins de temps qu’il n’en faut à un pyromane pour acheter un véhicule flambant neuf, à des Pinkies désabusées. Jessica Mavambou met le dernier 3 points de cet avant-ultime 1⁄4 temps (51-63). Douze points dans la vue et toujours pas un 1⁄4 temps de gagné pour nos Charnaysiennes. Commence à être chaud. Courage, on a déjà vu des retournements de situation plus compliquée !

Dernier 1⁄4 temps sur les quatre prévus au départ

Comme pour conjurer le sort, Kristen Sharp du haut de ses 39 ans fait parler la poudre à 3 points. Et donc, dix-sept points de retard à moins de huit minutes. Ça sent le brûlé, le grillé voire le cramé. Il n’y a que Vionise qui se la joue Di Caprio pour essayer de sauver ce qui peut encore l’être dans ce naufrage collectif. Matthieu Chauvet ne sait plus quoi dire. François Gomez, en revanche, tient sa revanche.

La vétérane de Tarbes, Karen Sharp marque encore à 3 points, et prouve ainsi que son dossier de retraite n’est pas prêt. Le score passe à + 21 points. Malgré quelques soubresauts offensifs, les protégées de Matthieu sont aux abonnées absentes.

La défense, marque de fabrique de l’équipe, ne fonctionne plus. Défense d’y voir. Galliou-Loko marque encore à 3 points. Mikaela lui répond. Il reste trois minutes, soit cent quatre-vingts secondes, soit 5 centièmes pour ceux qui badgent le matin en arrivant au job. Le coach des Violettes fait entrer ses quatre jeunes pour la dernière minute de jeu. Le score ne bougera plus d’un poil et les Pinkies s’inclinent (63-85). Le point-avérage ne tiendra pas la route sur les deux rencontres.

Ouais, et alors ?

Des larmes, des visages défaits. Pas de liesse, pas de joie, pas d’embrassade, toujours pas de ban bourguignon qui me manque. Mais que se passe-t-il en ce moment dans cette équipe ? Matthieu Chauvet est en colère lors de l’interview et de la conférence de presse.

Après Nantes et Montpellier, on y avait tous cru. Il reste 10 matchs, pas forcément les plus simples, pour rebondir. On a tous envie d’y croire. Les Pinkies sont vraiment passées à côté de ce match primordial. Dommage, surtout que Nantes Rezé a battu Roche Vendée.

Prochain match : Les Pinkies recevront Villeneuve d’Ascq mercredi 24 février même endroit, même heure. Et se rendront à Montpellier ce dimanche.

Duel des scoreuses : Meighane 14, Vionise 21, Promise 8, Mikaela 10, Olivia 2, Sixtine 0, Prescillia 3 Coralie 2, Jessica 3, pour le CBBS.

Galliou-Loko 22 ; Scott 19 ; Magarity 19 ; Tadic 10 ; Sharp 8 ; Pardon 7 ; puis Chavoudiga, Bounou, Clet, Sidibe pour le TGB

Photo d'accueil : Rémy Mathuriau micro en main ! (Jordan Ravinet, 2019)

 

BASKET - Elan Chalon : C'est fini pour le président Dominique Juillot

L’emblématique président de l’Elan Chalon s’est confié ce mardi matin en conférence de presse.

BASKET (LFB) : Sixtine Macquet, de Charnay aux terres bretonnes

Après trois saisons au CBBS, une belle progression et de jolis souvenirs, la joueuse quitte son club de cœur pour une nouvelle aventure, à l’autre bout de la France. À 21 ans, la poste 4-5 rejoint en effet le Finistère et l’équipe du Landerneau Bretagne Basket. Entretien.

BASKET - CBBS vs Charleville : Les Flammes sans flamme lorsque les Pinkies s’enflamment

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : La remontada des Pinkies pour la der de la saison

On savait que les Charnaysiennes avaient de la ressource… Elles l’ont encore montrée ce soir face à Charleville pour clore cette saison éprouvante de la plus belle des manières…

BASKET - CBBS vs Asvel : Les Pinkies ont failli faire valser les Tangos de Bourges Basket

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : Les Pinkies proches de l’exploit face à Bourges !

Trois jours après leur victoire à Saint-Amand, synonyme de maintien en LFB la saison prochaine, les Pinkies et leur coach Matthieu Chauvet avaient à cœur de montrer de belles choses et de jouer sans complexe face au numéro 1 du championnat, le Tango Bourges Basket.

BASKET - CBBS : Jean-François Jaillet : « Le maintien ? Une fierté pour tout le club »

Au lendemain de la victoire à Saint-Amand et du maintien de son équipe en LFB, c’est un président heureux, détendu et soulagé qui a répondu aux questions de macon-infos…

BASKET (LFB) : Charnay assure son maintien parmi l'élite !

Ce déplacement en terre nordiste, face à un adversaire direct pour le maintien en LFB, était le match à gagner pour assurer la place du CBBS parmi l’élite la saison prochaine. Au bout du suspense, les joueuses de Mathieu Chauvet ont fait le job.

BASKET - CBBS vs Asvel : Inouï, les Pinkies battent à plate couture les Lionnes de l’Asvel…

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : Face à l’Asvel, la marche était trop haute pour le CBBS

Lancé dans le sprint final et la course au maintien, le CBBS recevait ce mercredi soir l’Asvel. Un adversaire du Top 4 qui n’a laissé aucune chance aux Charnaysiennes…

BASKET (NM2) : Une deuxième saison blanche pour l’ESPM

Basket_ESPMvsJOEUF_10102020_JR_0045.jpg
Le 10 octobre dernier, Prissé remportait son match face à Jœuf, la quatrième victoire de la saison (notre photo d’accueil), la dernière aussi. Depuis, le championnat est à l’arrêt. Et vendredi, la FFBB a confirmé une décision aussi attendue que frustrante : l’arrêt définitif des compétitions amateurs. Entretien avec Jean-Philippe Lachaize, le président des Tangos.

BASKET - Coupe de France : Le CBBS aux portes de l’exploit

BASKET coupe CBBS montpellier.JPG
Les Charnaysiennes se déplaçaient à Montpellier ce samedi soir pour leur quart de finale de Coupe de France. Et jusqu’au bout, jusqu’au terme de la prolongation, les Pinkies ont tout donné. Héroïques et sans regret.

BASKET - Charnay vs Landerneau : Et un, et deux, et trois victoires d’affilée (de panier de basket)

REM_MATH_CBBS.jpg
Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET - Charnay vs Villeneuve d'Ascq : A contrario des éléphants d'Afrique, les Pinkies retrouvent leur défense

REM_MATH_CBBS.jpg
On refait le match avec Rémy Mathuriau. La chronique du speaker, à dévorer d'une traite !

BASKET (LFB) : Charnay a retrouvé son identité

BASKET cbbs villeneuve 2021 46.jpg
Après quatre défaites consécutives, le CBBS recevait ce mercredi soir Villeneuve d’Ascq avec la volonté de s’offrir un bol d’air, mais aussi et surtout de faire oublier sa dernière prestation à domicile et de retrouver une assise défensive. Et c’est réussi !

BASKET - Charnay vs Tarbes : Comme les éléphants d’Afrique, le CBBS manque de défense

REM_MATH_CBBS.jpg
On refait le match avec Rémy Mathuriau. La chronique du speaker, à dévorer d'une traite !



BASKET - CBBS (LFB) : Charnay a mal à sa défense

BASKET cbbs tarbes LFB 2021 44.jpg
Jusqu’à ce soir, Tarbes avait plutôt bien réussi aux Charnaysiennes… Jusqu’à ce soir seulement. Pour ce premier match de la phase retour, le CBBS s’incline largement sur son parquet face à un concurrent direct pour le maintien…

BASKET - Charnay vs Roche Vendée : Aïe, ça pique

CBBS-La Roche Vendée (22).JPG
Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'une traite