jeudi 22 avril 2021

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg

« (...) Cette réalité est niée par le Gouvernement. La situation devient intolérable quand nous voyons à l’inverse d'impétueux groupes nationaux et/ou mondiaux sans vergogne, s'enrichir de notre misère », déplore le président de l'UMIH Hôtellerie.

 

Communiqué de l'UMIH

HOTELLERIE FRANCAISE : UNE MORT ANNONCEE

Les conséquences de la pandémie Covid-19 ont ébranlé et fragilisé le secteur des CHRD et ont rendu vulnérables et mis à l’agonie plus particulièrement les hôtels.

Les derniers chiffres de l’activité hôtelière pour janvier 2021 sont alarmants et sans précédent dans l’histoire de la profession.

Sur tout le territoire, les chiffres sont en chute libre, faute de déplacements de la clientèle touristique et avec la disparition de la clientèle affaires. Pour exemple, 60% des hôtels à Paris sont fermés. Le Revpar (qui est un indice de performance hôtelière) affiche des baisses vertigineuses de - 88% à Paris et -59% en France.

Les hôtels participent et vivent grâce à l’économie du tourisme d’affaires ou de loisirs sur le plan international et national. L'hôtellerie repose aussi sur un écosystème local, or le tissu touristique est rompu : les restaurants, cinémas, musées, bars et discothèques sont fermés. Les offres touristiques ne sont plus attractives, les touristes ont déserté les hôtels aussi parce qu’ils sont contraints de se restaurer dans leur chambre, et ce dans les limites d’un couvre-feu à 18h !

La clientèle d'affaires et corporate ne peut compenser ces pertes, car le gouvernement pousse le télétravail et tout le secteur de l'évènementiel est à l'arrêt.

L’état des réservations pour les vacances scolaires de février, sur tout le territoire français, affiche un taux d’occupation catastrophique de 13.4 %. Seuls 10% des hôtels sont ouverts en montagne. Et ceux qui sont ouverts n’ont pas des perspectives réjouissantes, contrairement aux résidences et aux meublés, qui sont privilégiés en raison de leurs cuisines intégrées.

L’hôtellerie est la grande oubliée !

Voilà le drame des presque 18 000 hôteliers français : leurs établissements sont juridiquement ouverts mais économiquement fermés. Ils traversent la crise sur un chemin d’embuches. Pour exemples :

- Concernant le fonds de solidarité : les hôtels restaurants ne bénéficient pas du même traitement que les restaurants purs. En outre, leur structuration juridique souvent plus complexe les excluent des aides.

- Les gros-porteurs indépendants, fermés faute de clients, perçoivent une aide mensuelle qui ne compense même pas leur seul loyer !

- Le Gouvernement leur oppose le Prêt Garanti par l’Etat mais cela reste de la dette, qui plombe les bilans des entreprises et dégrade leurs fonds propres. Cela met en péril la capacité future d’investissement et d’innovation des entreprises, ce qui est aussi très mauvais pour leur avenir et leur image vis-à-vis des banques/investisseurs.

- Les banques refusent de repousser leurs échéances de prêts bancaires.

- Les assureurs renâclent toujours à indemniser, même quand les contrats le prévoient ! Et le comble est qu’ils vont jusqu’à imposer la signature d’avenants pour supprimer ces clauses « pandémie » ou « fermeture administrative », tout en refusant l’indemnisation !

Laurent DUC, président de l’UMIH Hôtellerie, déclare : « Notre profession souffre comme jamais. Nous serons, sans aucun doute, hôteliers-indépendants, les plus nombreux à ne pas pouvoir nous relever de cette crise, au détriment de nos 200.000 salariés. Cette réalité est niée par le Gouvernement. La situation devient intolérable quand nous voyons à l’inverse d'impétueux groupes nationaux et/ou mondiaux sans vergogne, s'enrichir de notre misère. »

 

 

ENTREPRISE : Lamberet recrute pour son site de Saint-Cyr-sur-Menthon

Lamberet_Saint-Cyr-Sur-Menthon_Usine_005.jpg
50 postes sont à pourvoir immédiatement !

HOTELLERIE FRANÇAISE : -59% de baisse d'activité en France, -88% à Paris !

UMIH LAISSEZ NOUS TRAVAILLER 2611.jpg
« (...) Cette réalité est niée par le Gouvernement. La situation devient intolérable quand nous voyons à l’inverse d'impétueux groupes nationaux et/ou mondiaux sans vergogne, s'enrichir de notre misère », déplore le président de l'UMIH Hôtellerie.

MACON : Ubitransport lauréate des Trophées RSE Bourgogne-Franche-Comté

2021 02 04 Trophée RSE BFC - Laurence Medioni Directrice RSE et Transformation Ubitransport.jpg
L’entreprise mâconnaise, spécialisée dans les systèmes de transports intelligents, a été récompensée pour son engagement au services des communautés et du développement local.

Assurance chômage : « Mieux concilier accompagnement et incitation au retour à l’emploi » défend la CPME

L'organisation patronale a été reçue par la ministre du Travail ce lundi matin. Elle s'oppose également à la taxation des CDDU.

AUTOMOBILE - Voitures d'occasion : Objectif plus d’un million de ventes et transactions d’ici fin 2021 pour Peugeot

Le Groupe PSA a lancé « SPOTICAR », son nouveau label multimarques de véhicules d’occasion. À découvrir à la concession Peugeot Nomblot de Mâcon. Portes ouvertes ce dimanche jusqu'à 18h.

MÂCON - Transport de marchandises : Le port de commerce de la CCI et le groupe Alainé développent le ferroutage

APROPORT MACON FERROUTAGE ALAINE 0801 - 14.jpg
On l’appelle le paquet mobilité européen. Le principe est de conduire Aproport (les ports de commerce de Mâcon et Chalon gérés par la CCI de Saône-et-Loire) vers une logistique à neutralité carbone pour avoir des « ports verts ». Le nouveau préfet de région Fabien Sudry est venu se rendre compte sur place ce vendredi.

COUVRE-FEU A 18H : Les commerçants.es du centre-ville de Mâcon entre compréhension et inquiétude

Commerçants_Mâcon_Couvre_feu18hcollage_DD_02012021_0001.jpg
Comment la mise en place, dès ce samedi 2 janvier, d’un couvre-feu à partir de 18 heures en Saône-et-Loire et dans 14 autres départements est-elle accueillie par les commerçants du centre-ville de Mâcon ? Pour le savoir, macon-infos est allé à leur rencontre ce samedi matin.

Chantal Tristan (Magasin Mag Déco) : « Chez nous, tout est lié à la fête ! Ce couvre-feu la gâche quelque peu »

L'équipe Mag Déco Varennes-les-Macon 3112.jpg
Malgré la situation qui n'est pas vraiment propice à la fête, Chantal Tristan, directrice de MAG DECO, a bien voulu répondre à nos questions... Merci à elle !

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : L'État a versé 1,3 milliard d'€ d'aides directes aux entreprises de la région

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png
L’activité économique résiste mieux lors du second confinement : -31% en avril, -12% en novembre. Plus de 22 millions d'€ ont été versés aux commerçants de Saône-et-Loire au titre de l'indemnisation du chômage partiel.

MÂCON : Les projets de « Locow coworking » aboutissent et attirent !

inauguration espace bureaux Locow Mâcon.jpg
Après 3 mois de travaux, l'espace de bureaux proposés à la location par l’entreprise mâconnaise « Locow coworking » peut accueillir des clients !

SAÔNE-ET-LOIRE : Blissports (Mâcon) et Philippe Goethel (Chalon) signent avec la Garde nationale

convention Garde Nationale Mâcon.jpg
Après Salesky à midi, le Général de brigade aérienne Véronique Batut, secrétaire générale de la Garde Nationale, a signé ce mardi après-midi à Mâcon deux conventions de partenariat entre les entreprises et la Défense.

MÂCONNAIS-BEAUJOLAIS AGGLOMÉRATION : Vers la digitalisation de l'économie de proximité

L’épidémie de COVID-19 a fait ressortir la nécessité pour les entreprises de se tourner vers le numérique. Les premiers dispositifs d'accompagement de MBA seront mis en place en 2021, après une enquête de besoins qui sera menée u début de l'année.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Plus de 2,3 millions de contacts avec les artisans par les CMA pendant la crise sanitaire

6e Tribune des Présidents de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté

Confinement, déconfinement et relance économique : la CCI 71 heureuse de la réouverture des commerces le 28 novembre

« Mais il faut aller plus loin », insiste Michel Suchaut, son président...

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Une semaine de la création reprise d'entreprise 100 % dématérialisée

BFC creation reprise.jpg
Rendez-vous du 23 au 27 novembre avec des ateliers en ligne et des conseils personnalisés…

MÂCON ET SA RÉGION : 39,7 millions d’aides financières aux entreprises du département pour survivre à la crise sanitaire

présentation aides Dirx Courtois (10).JPG
Lors d’une conférence de presse cet après-midi, le député Benjamin Dirx et le maire de Mâcon Jean-Patrick Courtois ont fait le point sur les aides disponibles au niveau national et local pour les entreprises en difficulté suite à la crise sanitaire.