jeudi 15 avril 2021

CBBS-La Roche Vendée (22).JPG

Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'une traite

 

La fin de la triplette

Comme je vous l’expliquais la semaine dernière, le 16 janvier c’était le prem’s, le 23 le deuze, et le 30 janvier, le derche. Hier soir, on assistait donc au dernier match de la trilogie, non pas marseillaise, mais de Charnay. 

Dans un sens, c’est mieux ainsi, car perdre ce match dans les Bouches-du Rhône aurait pu être considéré comme un accident de Pagnol. On y reviendra (de bain) plus tard. 

Comme depuis le début de la saison, la rencontre se joue à huis-clos. Hormis les deux équipes, leur staff, la table de marque, et le corps arbitral, une poignée de personnes est présente dans les gradins, en comptant la presse internet, écrite et radiophonique (clin d’œil à Radio Cactus d’Arnaud Chavalard). Décidément, ce Cosec est, et devrait l’être encore pour un moment, aussi vide qu’une gamelle de croquettes après le repas d’une famille de rottweiler. En attendant, il y a intérêt de respecter les consignes sanitaires, et de ne pas imiter les teuffeurs ou les commissariats de police.

En trois lettres

En arrivant au Cosec, je croise le preneur de son Stéphane, qui bricole les leds récalcitrants. Ces derniers s’allument un coup sur deux, et me font dire que ça vient du courant alternatif. Le prince du micro venant de me tendre la perche, je trouve cette blagounette facile. Ça me fait penser au belge qui expliquait à son mécano, en parlent des clignotants de sa voiture, qu’une fois ils fonctionnent, et qu’une fois, ils ne fonctionnent pas. Enfin, grâce à Stéphane, roi du tournevis testeur et de la pince croco, les leds reprennent vie en même temps que leur fonction de support d’annonceurs publicitaires. Bravo.

Roche Vendée Basket Club

Les tigresses de l’équipe vendéenne débarquent avec leur sixième place au championnat de Ligue féminine, et leur participation à l’EuroCup. Pas de la rigolade, mais une équipe que les Pinkies avaient battue en février dernier à domicile. 

Les grandes girls en rose étant sur une bonne dynamique depuis début 2021, les rares personnes présentes estiment que ce match est prenable, et que cette victoire ferait forcément le plus grand bien au classement. Ben tiens.. Tigresses contre Panthères. Les deux clubs par minou seraient-ils félins pour l’autre ?? Nous le saurons ce soir, pas la peine d’attendre la mi-août.

C'est parti !

Renault Thivolle et le Pôle Economique Territorial et Rural Mâconnais Sud Bourgogne sont les deux parrains, en distanciel, de la soirée. La Cave des 2 Roches, ainsi que le Domaine Michel de Clessé récompenseront ceux qui auront pronostiqué le bon score du match. Les Yonnaises joueront en rouge, et les Pinkies en noir. Et c’est parti pour 4 fois 10 minutes de basket, ce qui fait au total, et si vous comptez bien, quarante minutes.

Promise ouvre le bal. Ornella Bankolé lui répond du tac au tac. Mikaela se fait siffler sa première faute. La vendéenne Tiffany Clarke en profite pour marquer les deux premiers points de sa longue série. Olivia Epoupa balance un 3 points digne de ce nom (5-4). Les deux équipes se renvoient ainsi la balle (c’est le cas de le dire) durant les quatre premières minutes. 

Ensuite les Yonnaises Tiffany et Ornella partent travailler chez Dunlopillo, et se partagent le matelas des 11 points suivants (8-20). Caroline Hériaud (comme l’avenue Edouard), en bonne copine se mêle à la fête du point, et participe au score qui monte aussi vite qu’un thermomètre posé sur une plaque à induction. 

Pendant ce temps-là, les Pinkies marquent également sous la houlette de Sixtine et Coralie qui ne se font pas prier. (18-31) à la fin du premier ¼ temps. A noter que du côté la Roche, seules trois joueuses ont marqué durant ces dix premières minutes. Ou first minutes en anglais.

Second ¼ temps de la première mi-temps, ce qui fera à la fin,

20 minutes de jeu

Soana Lucet de La Roche enquille les deux premiers points. La shooteuse charnaysienne Meighan propulse un 3 points qui réchauffe les cœurs. Caroline Samson, qu’on n’avait pas encore entendue marque 2 points. Mikaela puis Olivia réduisent le score avec respectivement un 3 et un 2 points (28-38). 

La joueuse de Vendée Marielle Amant (Allô) réussit ses deux lancers-francs. Prescillia Lezin, fan de Nicolas Canteloup, l’imite quinze secondes plus tard. Océane Monpierre se dit qu’elle est là pour jouer en enquillant trois paniers à 2 points de suite. Ce qui fait, vous en conviendrez, +6 dans la musette de la Roche-sur-Yon. 

Mais les protégées de Matthieu Chauvet entretiennent le suspense et continuent de marquer. Cap’taine Lezin envoie même un 3 points à quarante secondes du buzzer (42-50). 

En face, la capitaine Caroline Hériaud met un point d’honneur à marquer les trois derniers points de cette mi-temps, alors que Sixtine en plante 2 (44-53). 

Driiiiiiiiing !! Ça sonne la fin de la première mi-temps.

Pendant les quinze minutes de repos règlementaires et obligatoires

Neuf points de retard au bout de vingt minutes. Pas la mer à boire, ni la belle-mère à avaler. Samedi dernier, Lattes-Montpellier pointait à douze longueurs au même instant. Tout est donc possible. J’allume tout de même un cierge pour aider les Pinkies.

Seconde mi-temps

Amant puis Monpierre rallongent le score. Côté Cbbs, Vionise, Promise et Meighan réduisent légèrement le même score. Mais Tiffany Clarke fait souffler le show et l’effroi dans la glacière du Cosec, en passant 12 points consécutifs et sans trembler. (54-72) C’est la claque de Clarke. – 18 au compteur Pinkiesque. Ouais et alors ?? Il reste quatorze minutes…

Caroline Hériaud en rajoute une couche en mettant 3 points. La Charnaysienne Jessica Mavambou fait en sorte que la locution latine ‘’Fluctuat Nec Mergitur’’ fonctionne aussi bien pour son équipe que pour la ville de Paris. Et hop : 4 points. Quant à Tiffany Clarke, elle se rappelle au bon souvenir du Cbbs, met deux points, avant que sa collègue Soana Lucet n’en fasse de même. Elle termine ainsi le dossier ‘’troisième mi-temps’’ sur le score de (60- 81). 

Donc que fer ?? Je m’acier, ou je métal ? Du coup, j’étain et je d’or. Mais non, Rémy, il reste encore dix minutes pour se reprendre la main, et ce coup-ci, je pose un chandelier avec quatre bougies. C’est tout de même plus sûr. Je rajoute une patte de lapin, et un trèfle à quatre feuilles.

Dernier ¼ temps sur les quatre prévus au départ

Avec +21 points pour les protégées d’Emmanuel Body, la messe serait-elle dite, Édith ?? N’empêche que Bankolé met 2 pions suite à une faute de Prissou Lezin. Mikaela Ruef retrouve des couleurs avec deux paniers d’affilée (de mandarines). Mais l’intenable Tiffany Clarke (Gable) qui avec un total de 35 points dont 13/15 à 2 points + 9/9 lancers-francs, 8 rebonds, 2 interceptions, 7 fautes provoquées et une évaluation de 45, continue d’affoler le panier adverse de la ménagère de  moins de 50 ans. Soana Lucet fait passer le score à +24 (66-90), avec un exocet à 3 points. 

Les Pinkies désabusées laissent filer les yonnaises vers leur sixième victoire de la saison. Tiffany continue son festival de Clarke. Du côté charnaysien, Promise et Meighan contiennent l’écart à 21 points. Ornella Bankolé se fait un malin plaisir à  vérifier si le tableau d’affichage du Cosec peut passer à 100 points. Ce qui fut dit, fut fait (Carabosse) en moins de temps qu’il n’en faut pour qu’Abba devienne le groupe de musique préféré des tripiers. 

La Yonnaise Louise Preneau, qui n’est pas d’Agen, marque ses premiers points (82-102). Les joueuses charnaysiennes finissent en roue libre, en ne marquant plus que des lancers-francs. Et c’est Bankolé qui clôt le dossier ‘’fin de match’’ par un 2 points (87-108).

Pas de liesse, pas de joie, pas d’embrassade, encore moins de ban bourguignon, Matthieu Chauvet reste assis et pensif avec la feuille de stats à la main. 

Les Pinkies sont vraiment passées à côté de ce match important. Dommage, surtout que Tarbes est allé gagner à Landerneau.

 

Prochain match : Les Pinkies recevront Tarbes mercredi 17 février même endroit, même heure.

Duel des scoreuses : Meighane 10, Vionise 6, Promise 18, Mikaela 10, Olivia 12, Sixtine 8, Prescillia 13 Coralie 6, Jessica 4,  pour le Cbbs.

Clarke 35, Bankolé 20,  Hériaud 13, Lucet 12, Monpierre 8, Higgins 6, Samson 4, Preneau 4, Amant 4 et Pedroso 2.

Rémy MATHURIAU

Crédit photos : Cristian Todea

 

CBBS-La Roche Vendée (58).JPG

BASKET - CBBS vs Asvel : Les Pinkies ont failli faire valser les Tangos de Bourges Basket

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : Les Pinkies proches de l’exploit face à Bourges !

Trois jours après leur victoire à Saint-Amand, synonyme de maintien en LFB la saison prochaine, les Pinkies et leur coach Matthieu Chauvet avaient à cœur de montrer de belles choses et de jouer sans complexe face au numéro 1 du championnat, le Tango Bourges Basket.

BASKET - CBBS : Jean-François Jaillet : « Le maintien ? Une fierté pour tout le club »

Au lendemain de la victoire à Saint-Amand et du maintien de son équipe en LFB, c’est un président heureux, détendu et soulagé qui a répondu aux questions de macon-infos…

BASKET (LFB) : Charnay assure son maintien parmi l'élite !

Ce déplacement en terre nordiste, face à un adversaire direct pour le maintien en LFB, était le match à gagner pour assurer la place du CBBS parmi l’élite la saison prochaine. Au bout du suspense, les joueuses de Mathieu Chauvet ont fait le job.

BASKET - CBBS vs Asvel : Inouï, les Pinkies battent à plate couture les Lionnes de l’Asvel…

Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET (LFB) : Face à l’Asvel, la marche était trop haute pour le CBBS

Lancé dans le sprint final et la course au maintien, le CBBS recevait ce mercredi soir l’Asvel. Un adversaire du Top 4 qui n’a laissé aucune chance aux Charnaysiennes…

BASKET (NM2) : Une deuxième saison blanche pour l’ESPM

Basket_ESPMvsJOEUF_10102020_JR_0045.jpg
Le 10 octobre dernier, Prissé remportait son match face à Jœuf, la quatrième victoire de la saison (notre photo d’accueil), la dernière aussi. Depuis, le championnat est à l’arrêt. Et vendredi, la FFBB a confirmé une décision aussi attendue que frustrante : l’arrêt définitif des compétitions amateurs. Entretien avec Jean-Philippe Lachaize, le président des Tangos.

BASKET - Coupe de France : Le CBBS aux portes de l’exploit

BASKET coupe CBBS montpellier.JPG
Les Charnaysiennes se déplaçaient à Montpellier ce samedi soir pour leur quart de finale de Coupe de France. Et jusqu’au bout, jusqu’au terme de la prolongation, les Pinkies ont tout donné. Héroïques et sans regret.

BASKET - Charnay vs Landerneau : Et un, et deux, et trois victoires d’affilée (de panier de basket)

REM_MATH_CBBS.jpg
Le match vu par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc… et sans modération !

BASKET - Charnay vs Villeneuve d'Ascq : A contrario des éléphants d'Afrique, les Pinkies retrouvent leur défense

REM_MATH_CBBS.jpg
On refait le match avec Rémy Mathuriau. La chronique du speaker, à dévorer d'une traite !

BASKET (LFB) : Charnay a retrouvé son identité

BASKET cbbs villeneuve 2021 46.jpg
Après quatre défaites consécutives, le CBBS recevait ce mercredi soir Villeneuve d’Ascq avec la volonté de s’offrir un bol d’air, mais aussi et surtout de faire oublier sa dernière prestation à domicile et de retrouver une assise défensive. Et c’est réussi !

BASKET - Charnay vs Tarbes : Comme les éléphants d’Afrique, le CBBS manque de défense

REM_MATH_CBBS.jpg
On refait le match avec Rémy Mathuriau. La chronique du speaker, à dévorer d'une traite !



BASKET - CBBS (LFB) : Charnay a mal à sa défense

BASKET cbbs tarbes LFB 2021 44.jpg
Jusqu’à ce soir, Tarbes avait plutôt bien réussi aux Charnaysiennes… Jusqu’à ce soir seulement. Pour ce premier match de la phase retour, le CBBS s’incline largement sur son parquet face à un concurrent direct pour le maintien…

BASKET - Charnay vs Roche Vendée : Aïe, ça pique

CBBS-La Roche Vendée (22).JPG
Le match vu par le speaker. La chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'une traite

BASKET (LFB) : Plus de 100 points encaissés par Charnay !...

CBBS basket La Roche Vendée.jpg
Le Charnay Basket Bourgogne Sud (CBBS) recevait samedi soir l’équipe de La Roche Vendée pour son troisième match consécutif à domicile et à huis clos, rencontre en retard de la 3ème journée de championnat.

BASKET - Charnay vs Montpellier : Maudit 3ème 1/4 temps

REM MATH CBBS.jpg
Le match vue par le speaker - la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !

BASKET - CBBS/Montpellier : Et Charnay finit par craquer…

CBBS VS MONTPELLIER LFB - 1.jpg
Une semaine après son succès sur Nantes-Rezé, le CBBS recevait ce samedi soir Montpellier Lattes en match en retard de la 3ème journée de championnat. Une rencontre en deux temps…

BASKET : C'est Nantes qui a perdu ! La digue, la digue, c'est Nantes qui a perdu sur un air bien connu

Charnay_vs_Nantes_16012021_0020.jpg
Le match vu par speaker. La chronique de Rémy Mathuriau à dévorer d'un bloc.

BASKET (LFB) : Charnay, la rage de vaincre !

CHARNAY REZE LFB BASKET 1701 - 1.jpg
Avec une équipe remaniée en profondeur depuis leur dernier match il y a près d’un mois, on espérait voir les Pinkies sous un nouveau jour face à Nantes-Rézé, une autre équipe du bas de tableau. On n’a pas été déçus !

BASKET (LFB) : Le retour de Mikaela Ruef au CBBS

BASKET Mikaela Ruef.jpg
La joueuse des States Gabby Greene blessée depuis quelques semaines, le Cbbs s'était mis en quête d'un remplaçante « joker médical » depuis quelques jours. Et c'est sur Mikaela Ruef que leur choix s'est porté.

BASKET (LFB) : Olivia Epoupa débarque à Charnay

BASKET epoupa charnay.jpg
Meneuse de l’Équipe de France Olivia Epoupa va poser ses baskets sur le parquet du Cbbs dans les prochains jours. Née à Paris il y a 26 ans, cette joueuse de 1,65 m a débuté sa carrière, comme beaucoup d’autres, au Centre Fédéral en 2009.

BASKET : Le CBBS se déplaçait à Landerneau

BASKET landerneau CBBS 1220.JPG
Le résumé de la rencontre et la réaction du coach Matthieu Chauvet.

CHARNAY : La ministre Roxana Maracineanu à la rencontre des Pinkies

CBBS maracineanu 7.JPG
La ministre des Sports Roxana Maracineanu a terminé sa journée dans le Mâconnais par un passage au Cosec de Charnay, où Jean-François Jaillet a saisi la balle au bond pour faire passer un message et l’interpeller sur la suppression des playdowns cette saison en LFB…

BASKET - CBBS vs Tarbes : Comme dit Jacques Dessange en portant la coupe à ses lèvres...

BASKET_cbbs_tarbes_coupe_JR_21.jpg
Le match vu par le "speaker", la chronique de Rémy Mathuriau, à dévorer d'un bloc !