SVS LYCEE DAVAYE - 2.jpg

Mardi 12 janvier, les élèves du club solidarité ont reçu la présidente et une bénévole de l’association départementale Stop aux Violences Sexuelles.

 

Une demande des élèves pour comprendre ce phénomène grandissant qui touche les enfants, les femmes, les hommes, de tous âges, de tous milieux sociaux.

Les deux représentantes ont abordé les principales actions de l’association : présenter des données scientifiques sur le sujet, prévenir le public scolaire de la maternelle à la terminale, guérir les victimes et les auteurs de ces crimes par des parcours de soins individuels et des ateliers thérapeutiques et enfin former à la reconnaissance des actes, à l’accompagnement et au signalement juridique et judiciaire.

Au travers de témoignages de victimes rencontrées au quotidien par les deux bénévoles, l’une thérapeute et l’autre sexologue, le vocabulaire a été précisé : qu’est-ce qu’une agression sexuelle ? Qu’est-ce que la majorité sexuelle ?

Des récits ont bouleversé les lycéens, mais qui ne doivent pas être abordés avec légèreté pour lutter contre ces agressions.

Les adolescents subissent parfois des pressions des réseaux sociaux mais aussi souvent de leurs camarades, entraînant des risques de passer à « l’acte amoureux » sans véritable consentement. Les bénévoles ont bien insisté : « Personne n’a le droit de vous forcer ! A tout moment, vous avez le droit de dire non !».

Les conséquences des violences sexuelles sont nombreuses, expliquent-elles et les signes d’alertes sur les victimes sont à surveiller : sommeil perturbé, troubles alimentaires, résultats scolaires en baisse, sport à l’extrême, mise en danger par la prise de substances toxiques, hyper-sexualité, mutilation, …

Les échanges ont permis aux lycéens de prendre conscience, que la vigilance et l’accompagnement de leurs camarades, peut contribuer à combattre ce fléau.

 

SVS LYCEE DAVAYE - 1.jpg