Communiqué du comité départemental A.M.i 71 :

 

Nous faisons nôtres les revendications des personnels et des usagers de la santé que nous sommes toutes et tous.

La fermeture d’établissements et de lits qui vont continuer en 2021 ne se justifie pas au regard des besoins, en grande partie non satisfaits, des usagers de la santé. L’instauration du forfait urgence de 18 € est scandaleuse. Il va contribuer à la dégradation de l’état sanitaire de la population. En effet les citoyens et les citoyennes ne peuvent être tenu-e-s responsables de n’avoir plus de médecin traitant dans les banlieues ou dans les campagnes.

La concentration des plateaux techniques, comme l’on dit aujourd’hui, sur quelques grandes agglomérations remet en cause la prise en charge des patientes et des patients de manière juste et équitable. Nous savons bien que le temps compte pour sauver des vies et prendre en charge des patientes et des patients le plus vite possible. Aujourd’hui nous constatons que cela est de moins en moins possible avec la disparition des hôpitaux de proximité.

Satisfaire les revendications des personnels de la santé, du médico-social et du social est d’autant plus légitime quand on voit la mobilisation dont ils ont fait preuve lors de la première vague de contamination à la covid-19. L’embauche en nombre suffisant de professionnels est une condition nécessaire pour que notre pays redevienne une référence pour la prise en charge de la santé de toutes les citoyennes et de tous les citoyens quel que soit leur niveau de ressources.

L’A.M.i soutient l’appel commun des salarié-e-s et usager-e-s de la santé pour faire du 21 janvier 2021 une journée de mobilisation réussie.

Nous appelons nos adhérentes, adhérents, sympathisantes et sympathisants à se joindre aux différentes initiatives locales prévues dans le cadre de cette journée nationale d’action.