HYDROGENE LYCEES BFC.jpg

Les établissements participeront à former des techniciens, des monteurs et des maintenanciers de la filière hydrogène.


Communiqué du conseil régional

À Dole, la Région inaugure
la mise en service des stations hydrogène dans cinq lycées,
une première en France


Vendredi 15 janvier, la Région a organisé, en lien avec l’établissement et les autorités académiques, une visite de chantier au lycée Jacques Duhamel de Dole. L’occasion d’inaugurer la station hydrogène du site, désormais opérationnelle.

Les lycées deviennent des démonstrateurs

Cinq lycées de Bourgogne-Franche-Comté sont équipés d’une station pédagogique et d’un véhicule à hydrogène : le lycée Germaine Tillion à Montbéliard (25), le lycée Louis Davier à Joigny (89), le lycée Terres de l’Yonne à La Brosse (89), le lycée Pierre Bérégovoy à Nevers (58) et le lycée Jacques Duhamel à Dole (39).

Chaque station de stockage d’énergie utilise un système hybride hydrogène/batteries permettant en plus de faire le plein d’un véhicule de type quadricycle à hydrogène.

Retenue suite à l’appel d’offres passé par la Région, pour un coût total de 1,5 M€, la société doloise MaHyTec a mobilisé un écosystème complet comprenant dix-sept entreprises et l’Université Technologique de Belfort Montbéliard afin d’effectuer l’étude, la fourniture, l’installation, la formation des personnels et des enseignants et la maintenance des équipements déployés dans ces établissements.

Avec la mise en place de ces moyens pédagogiques innovants, la Région veut permettre aux lycéens de comprendre l’énergie hydrogène, aussi bien dans sa capacité à stocker l’énergie primaire d’origine renouvelable que pour son potentiel pour une mobilité propre.

Pour Marie-Guite Dufay : « la Région investit massivement dans le développement de l’énergie hydrogène. Nous voulions que nos lycées soient des démonstrateurs sur ses usages. C’est un outil pédagogique qui contribuera à démocratiser notre connaissance sur le sujet et à valoriser le savoir-faire régional ».

Pour Dominique Perreux, CEO de Mahytec : « C’est un projet emblématique pour l’entreprise, qui revêt un double intérêt. Il y a bien sûr le développement technique qui permet sa croissance, mais aussi la participation à un écosystème collectif régional où la formation des techniciens, des monteurs des maintenanciers sera capitale dans les années à venir. C’est pour nous une fierté d’avoir aidé l’initiative de la Région pour que la profession trouve des femmes et des hommes formé(e)s afin que cette technologie réponde aux attentes. »

Une année 2021 placée sous le signe de l’hydrogène

Le lancement des stations dans les lycées s’inscrit dans une séquence capitale en faveur de la filière hydrogène pour la Région Bourgogne-Franche-Comté :

- Le 18 décembre dernier, la Bourgogne-Franche-Comté, a été la première région à délibérer l’acquisition de trois rames à hydrogène auprès du constructeur Alstom, en votant un montant de 51,9 M€. Cet investissement est une pièce maîtresse dans l’écosystème hydrogène qui se crée autour de l’agglo d’Auxerre.

- La mobilisation de 10 M€, de crédits dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional va permettre le financement de projets innovants pour la filière hydrogène en région : la création de l’ISTHY, centre de référence européen dans le développement et le test de réservoirs à hydrogène (1.6 M€. d’aide régional), l’industrialisation des réservoirs à hydrogène pour le secteur automobile par FAURECIA (1.5 M€. d’aide régional) ou le financement d’une étude de faisabilité auprès de VAISON SPORT pour faire concourir un buggy H2 lors du Dakar 2023.

- Le premier Forum Hydrogen Business for Climate se tiendra les 29 et 30 septembre 2021 à l’Atria de Belfort. Une première version numérique s’est tenu en visioconférence les 13 et 14 janvier dernier. Elle a réuni plus de 1500 personnes et a donné lieu à 350 rendez-vous BtoB.

- L’ouverture en septembre 2021 d’un BTS moteur à combustion interne au lycée Pierre-Bérégovoy de Nevers. Conçue en partenariat avec l’ISAT, l’école d'ingénieurs automobile, aéronautique et transports, cette nouvelle formation viendra compléter l’axe « compétence et formation » de la feuille de route hydrogène que porte la Région. En effet, le développement des compétences est nécessaire pour accompagner les besoins de cette filière d’avenir.

 

Photo : Stéphane Guiguet, vice-président en charge des lycées et de l'apprentissage