samedi 8 mai 2021

 

Face à l'augmentation régulière de l’épidémie dans le département de la Côte-d'Or, Fabien SUDRY, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or, a décidé d'instaurer un couvre-feu à partir de 18 heures dans toutes les communes du département, du dimanche 10 janvier 2021 au dimanche 24 janvier 2021.

Pourquoi la Côte-d'Or est-elle concernée par l’extension du couvre-feu ?

Le taux d'incidence de l'épidémie dans le département s'élève à 218,4 pour 100 000 habitants au sein de la population générale et 239,2 pour 100 000 habitants parmi les plus de 65 ans. Il excède dans les deux cas le seuil de 200 fixé par le Gouvernement pour envisager l'anticipation du couvre-feu à 18h.

Par ailleurs, le taux d’occupation des lits de réanimation en Bourgogne-Franche-Comté est de 87,88 %, un taux largement supérieur à la moyenne nationale. La tension hospitalière reste donc forte.

Cette mesure est donc indispensable pour lutter l'intensification de notre dynamique épidémique, de même que la politique de vaccination déployée à destination des résidents d'EHPAD, des personnels de plus de 65 ans (ou présentant des comorbidités) et, dès le 18 janvier, des personnes de plus de 75 ans vivant à domicile.

Quels sont les changements à partir du dimanche 10 janvier en Côte-d'Or ?

Le couvre-feu est avancé à 18 h au lieu de 20 h.

Les commerces, établissements de services à la personne et assimilés devront fermer à partir de 18 h. La vente à emporter cessera à 18 h mais la livraison à domicile restera possible pour les restaurateurs.  

Les dérogations en vigueur avant le dimanche 10 janvier le resteront pour ce nouveau couvre- feu. Il faudra toujours se munir d’une attestation, téléchargeable sur le site du Gouvernement (www.gouvernement.fr/info-coronavirus/couvre-feu), sur celui du ministère de l’intérieur (www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement- couvre-feu) ou sur l’application TousAntiCovid.

Pourrai-je toujours me déplacer pour motif professionnel ?

Les déplacements liés à l’activité professionnelle ne seront pas affectés par le couvre-feu, le motif de dérogation pour 􏰀 activité professionnelle 􏰁 permettra de les prendre en compte.

J’exerce au domicile de mon client, puis-je continuer à le faire pendant le couvre-feu ?

Les activités professionnelles s’exerçant au domicile du client ne pourront avoir lieu qu’entre 6 heures et 18 heures, sauf intervention urgente ou livraison.

Qu’en est-il pour la garde d’enfants, l’enseignement et la formation ?

L'avancée du couvre-feu ne remet pas en cause la possibilité pour les établissements recevant du public ou les autres structures de garde d'enfants, d’enseignement, d’activités périscolaires ainsi que de formation professionnelle de continuer à accueillir leur public habituel au-delà de 18h, ni à ce public de rentrer chez lui, y compris en moyens de transports collectifs. Les activités scolaires et périscolaires au-delà de 18h restent donc autorisées.
Les déplacements effectués par les enfants, élèves, parents et conducteurs de transports scolaires dans ce cadre rentreront dans la dérogation pour activité professionnelle, enseignement et formation. Cette dérogation inclut également les activités périscolaires, c’est-à-dire directement liées à l’établissement scolaire et au temps scolaire.

Et pour les activités de plein air, les activités extrascolaires et les activités sportives ?

Les activités de loisir en plein air devront prendre fin à 18h00, qu’elles s’exercent sur la voie publique (promenade ou jogging), en milieu naturel (randonnée, chasse, pêche, etc.) ou en établissement de plein air.

Il en sera de même pour les activités extrascolaires et sportives.

Enfin, en complément de ces mesures, Fabien SUDRY, préfet de la région Bourgogne- Franche-Comté, préfet de la Côte-d'Or, a décidé de prolonger l'autorisation d’ouverture des commerces le dimanche à l’ensemble des week-ends de janvier. Cette mesure permettra de soutenir l'activité économique, et de lisser la répartition des flux de clients.

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une décroissance lente de l’épidémie, mais toujours de fortes de tensions hospitalières

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès ce week-end aux + de 18 ans présentant au moins une comorbidité, notamment une obésité. NDLR : Rappelons que 1,8% (1,9% la semaine dernière) des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,0% des personnes positives dans le monde (2,12% la semaine dernière). Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.