Communiqué

Accompagné depuis plus d’un an par l’Agence Economique Régionale et Business France, un industriel étranger, qui souhaite pour l’heure rester anonyme, vient de confirmer son implantation dans l’agglomération chalonnaise.

Malgré le contexte sanitaire et économique incertain, les mesures déployées dans le cadre des plans de relance de la Région et de l’Etat ont permis de réunir les conditions pour accueillir cet investisseur.

Pour faciliter cette relocation offensive, la Région débloque 400 000 euros dans le cadre de son plan d’accélération des investissements. L’État quant à lui complétera l’aide publique également à hauteur de 400 000 euros.

L’agglomération du Grand Chalon cédera un terrain sur la zone de Saoneor afin d’y accueillir cette usine 4.0 destinée à la fabrication de produits alimentaires.

Les travaux de construction, après obtention des autorisations nécessaires, débuteront au cours du dernier trimestre 2021. Le site sera opérationnel pour la fin de l’année 2022.

Création d’emplois directs et indirects

Entre 80 et 100 nouveaux emplois (notamment liés à la production, la robotique, l’administration, la logistique, les systèmes d’information, la maintenance) seront créés dès le début de l’activité. À moyen terme, le site pourrait générer plus de 200 emplois.

L’excellence de la filière agroalimentaire reconnue

Outre les soutiens annoncés de l’État, de la Région et du Grand Chalon, c’est l’argument de la logistique qui a définitivement convaincu cet investisseur. Pour le fabricant de produits destinés au marché français principalement, mais également à l’Italie du Nord, la Suisse, l’Allemagne et le Benelux, la Bourgogne-Franche-Comté s’est révélée une localisation stratégique, d’une part, pour ses expéditions et, d’autre part, pour ses sources d’approvisionnements en matières premières.

« En compétition avec d’autres régions, la Bourgogne-Franche-Comté l’a emporté ! C’est une très bonne nouvelle qui vient clôturer une année 2020 passablement compliquée. Malgré le contexte économique, notre territoire confirme son attractivité et celle de sa filière alimentation », se réjouit Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté.