samedi 8 mai 2021

Communiqué

Accompagné depuis plus d’un an par l’Agence Economique Régionale et Business France, un industriel étranger, qui souhaite pour l’heure rester anonyme, vient de confirmer son implantation dans l’agglomération chalonnaise.

Malgré le contexte sanitaire et économique incertain, les mesures déployées dans le cadre des plans de relance de la Région et de l’Etat ont permis de réunir les conditions pour accueillir cet investisseur.

Pour faciliter cette relocation offensive, la Région débloque 400 000 euros dans le cadre de son plan d’accélération des investissements. L’État quant à lui complétera l’aide publique également à hauteur de 400 000 euros.

L’agglomération du Grand Chalon cédera un terrain sur la zone de Saoneor afin d’y accueillir cette usine 4.0 destinée à la fabrication de produits alimentaires.

Les travaux de construction, après obtention des autorisations nécessaires, débuteront au cours du dernier trimestre 2021. Le site sera opérationnel pour la fin de l’année 2022.

Création d’emplois directs et indirects

Entre 80 et 100 nouveaux emplois (notamment liés à la production, la robotique, l’administration, la logistique, les systèmes d’information, la maintenance) seront créés dès le début de l’activité. À moyen terme, le site pourrait générer plus de 200 emplois.

L’excellence de la filière agroalimentaire reconnue

Outre les soutiens annoncés de l’État, de la Région et du Grand Chalon, c’est l’argument de la logistique qui a définitivement convaincu cet investisseur. Pour le fabricant de produits destinés au marché français principalement, mais également à l’Italie du Nord, la Suisse, l’Allemagne et le Benelux, la Bourgogne-Franche-Comté s’est révélée une localisation stratégique, d’une part, pour ses expéditions et, d’autre part, pour ses sources d’approvisionnements en matières premières.

« En compétition avec d’autres régions, la Bourgogne-Franche-Comté l’a emporté ! C’est une très bonne nouvelle qui vient clôturer une année 2020 passablement compliquée. Malgré le contexte économique, notre territoire confirme son attractivité et celle de sa filière alimentation », se réjouit Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté. 

 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une décroissance lente de l’épidémie, mais toujours de fortes de tensions hospitalières

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès ce week-end aux + de 18 ans présentant au moins une comorbidité, notamment une obésité. NDLR : Rappelons que 1,8% (1,9% la semaine dernière) des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,0% des personnes positives dans le monde (2,12% la semaine dernière). Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.