samedi 8 mai 2021

Capture d’écran 2019-12-08 à 02.15.42.png

Communiqué de l'ARS du 28 décembre

Les premières vaccinations contre le COVID-19 ce 27 décembre à l’EHPAD Champmaillot du CHU de Dijon ouvrent la phase 1 de la campagne qui va se déployer progressivement en Bourgogne-Franche-Comté.

Avec l’Ile-de-France, la Bourgogne-Franche-Comté fait partie des deux régions où ont été organisées les premières vaccinations contre le COVID-19 le 27 décembre 2020. Un temps fort marquant la reconnaissance du haut niveau d’engagement des professionnels de santé du CHU de Dijon et avec eux de l’ensemble des professionnels de santé et des établissements médico-sociaux de la région, mobilisés sans relâche depuis près d’un an dans la lutte contre une épidémie qui reste active et meurtrière.

L’étape symbolique du 27 décembre ouvre un déploiement progressif de la vaccination dans près de 450 EHPAD et unités de soins de longue durée (USLD) de Bourgogne-Franche-Comté.

Les premières vaccinations y seront réalisées dès début janvier au sein d’un panel d’une vingtaine d’établissements volontaires, dans tous les départements de la région, de statuts public et privé, et en capacité de réaliser les consultations pré-vaccinales pour l’ensemble de leurs résidents. La phase1 de la campagne durera plusieurs mois, le vaccin nécessitant l’administration d’une deuxième dose 21 jours après la première injection.

Concertation et appui

Des cellules opérationnelles de vaccination pilotées par l’ARS et les préfectures de département, en lien avec les conseils départementaux, des représentants des professionnels de santé et l’Assurance Maladie, appuieront les établissements tout au long de la campagne.

 

 

VACCIN COVID BFC - 1.jpg

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : Une décroissance lente de l’épidémie, mais toujours de fortes de tensions hospitalières

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès ce week-end aux + de 18 ans présentant au moins une comorbidité, notamment une obésité. NDLR : Rappelons que 1,8% (1,9% la semaine dernière) des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,0% des personnes positives dans le monde (2,12% la semaine dernière). Des chiffres qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme : Tous en bleu le 2 avril

Le déploiement des unités d’enseignement maternelles et élémentaires se poursuit en Bourgogne-Franche-Comté sous la conduite de l’ARS et des services de l’Education nationale.