Une adolescente de 16 ans a déposé plainte pour viol fin octobre. Elle avait participé à une soirée improvisée dans les locaux du centre de formation après le dernier match de rugby disputé par l'AS Mâcon à domicile le 24 octobre, et ce malgré le couvre-feu.

Le parquet a évidemment été saisi de l'affaire. « Le mise en cause a 18 ans, il a été placé en garde à vue puis relâché. Il conteste les faits. Nous avons entendu toutes les personnes » a indiqué le procureur Eric Jallet. 

D'après une source proche du club, l'adolescente aurait fait un malaise suite à une consommation importante d'alcool. L'agresseur présumé aurait profité de cet état de faiblesse.

L'enquête se poursuit. Les investigations doivent porter sur le défaut de consentement.

La Fédération française de rugby doit intervenir auprès du club la semaine prochaine.