jeudi 6 mai 2021

Communiqué :

Tir sur un loup en Saône-et-Loire : les écologistes appellent à un dialogue pacifié pour construire une politique de cohabitation entre les troupeaux et une espèce protégée

Vendredi soir, dans le cadre d’une opération de tir de prélèvement autorisé par les services de l’État, un loup a été tué en Saône-et-Loire. Repérée en 2019, la présence du loup s’est confirmée cet été, après quasiment un siècle d'absence.
Rappelons que chaque espèce animale joue un rôle dans l’équilibre écologique. Au sommet de la chaîne alimentaire, le loup en régulant les herbivores sauvages favorise le développement des arbres. De plus, il joue un rôle sanitaire lorsqu’il régule les cheptels de bêtes malades et blessées évitant ainsi la propagation d’épidémies.

S’il est un élément d’équilibre, il représente en effet une menace pour les activités liées à l’élevage. Néanmoins, si l’agriculture et l’élevage en particulier vont très mal, le loup ne peut pas servir de bouc émissaire au désarroi des éleveur-e-s. Les causes de la crise sont ailleurs : la concurrence internationale est l’une des principales causes qui mettent en péril le pastoralisme traditionnel.

Alors qu’aucune information transparente démontrant que les agressions décrites sont susceptibles d’être rattachées à une attaque de loup, la méthode qui consiste à autoriser un tir défensif, sans évaluation transparente des mesures préalables visant à concilier la viabilité de l’espèce et la protection des troupeaux conformément au Plan Loup, nous nous interrogeons.

C’est pourquoi les écologistes demandent l’ouverture d’une large concertation entre les services de l’État, les éleveurs, les associations de protection de la nature pour d’une part évaluer de façon transparente les mesures de protection des troupeaux mises en œuvre et travailler à une véritable politique de cohabitation entre éleveurs et loup sur notre territoire d’autre part.
Il va falloir rapidement dépasser les débats « pour ou contre » le loup qui n’ont aucun sens. Si nous voulons enrayer le déclin de la biodiversité sur laquelle reposent 40 % des échanges économiques mondiaux, nous devons apprendre à cohabiter avec le vivant. Nous devons être réalistes et pragmatiques : l’éradication du loup est impossible. Il se disperse sur le territoire, petit à petit, et ce mouvement est irréversible. C’est de plus un signal positif alors que la biodiversité s’effondre.

Certains éleveurs, en Savoie et en Italie, ont choisi la cohabitation plutôt que l'affrontement avec le loup. Le renforcement des clôtures électriques, le recours aux chiens de protection, l’installation de caméras automatiques pour vérifier l’efficacité de l’installation protectrice ont fait disparaître les attaques.
Notre département et notre Région, auprès des éleveurs, doivent anticiper ce phénomène et s’adapter à l’installation du loup pour protéger les troupeaux.

Seul un dialogue pacifié avec celles et ceux qui le souhaitent, de véritables moyens accordés aux éleveurs par l’intermédiaire des mesures du Plan Loup, et une gestion « adaptative » des loups présents, comme le demandent les scientifiques, avec un développement des recherches de terrain
sur des protocoles divers à tester permettront de trouver un équilibre entre reconquête de la biodiversité et sécurisation des troupeaux. La conciliation est possible, elle est surtout souhaitable.

Claire Mallard, secrétaire régionale EELV Bourgogne
Fabien Robert, responsable régionale de l’Alliance Ecologiste Indépendante

 

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Jean-Patrick Courtois et Christine Robin candidats du « quotidien des gens » sur Mâcon 1

C'est à Sancé, commune du nouveau maire Gilles Jondet, que les deux candidats et leurs remplaçants ont officialisé leur engagement.

RÉGIONALES : Avec Julien Odoul (RN) président, les subventions à l'éolien arrêtées et reverser à la protection de la biodiversité

Les candidats du Rassemblement National ont planté des arbres contre les éoliennes ce dimanche.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud candidats pour Mâcon 2, avec Sabrina Gelin et Jean Payebien

Claude Cannet est actuellement 2ème vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soins ; Hervé Reynaud est conseiller départemental en charge de la Culture et du Patrimoine. Ils seront donc candidat à leur succession (groupe Majorité départementale d'André Accary).

RÉGIONALES : «Une page se tourne pour les Républicains de la Nièvre» lancent Lucie Leclerc et Gilles Platret

« à nous d’écrire le chapitre suivant à l’encre de nos convictions ! »

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : La gauche en piste pour Mâcon 1 et 2

Les deux binômes titulaires et suppléants de la liste nommée « Changeons d'air ! » se sont présentés cet après-midi au cours d'une conférence de presse. Mise à jour : ce qu'ils vont défendre

RÉGIONALES : «Rumeur d’accord entre DLF et LR en Bourgogne Franche-Comté» s'inquiète l'Avenir français

Rappelons que l'Avenir français en Saône-et-Loire est représenté par Olivier Damien, tête de liste 71 pour le RN emmené par Julien Odoul en Bourgogne Franche-Comté

RÉGIONALES - Stéphane Guiguet (PS) : « Le travail accompli n'a jamais été mis en valeur dans la constitution de la liste »

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Démissionnaire de son mandat de vice-président du Conseil régional à deux mois des élections, Stéphane Guiguet, joint par macon-infos, en dit un peu plus sur les raisons de sa décision.

POLITIQUE : Stéphane Guiguet (PS) démissionne de son mandat de vice-président du Conseil régional

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Le Mâconnais, actuel vice-président en charge des lycées et de l'apprentissage, claque la porte, dénonçant « des pratiques d'un autre âge » quant à l'élaboration de la liste conduite par Marie-Guite Dufay. Un véritable pavé dans la marre...

RÉGIONALES EN BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : « Votez utile, votez RN » lance Julien Odoul

Julien Odoul a présenté ce matin, en conférence de presse à Mâcon, les 3 premiers noms qui figurent sur la liste Saône-et-Loire. L'occasion aussi de planter les premières banderilles à ses deux principaux adversaires, Marie-Guite Dufay et Gilles Platret. « Le bal des tartuffes a commencé » a-t-il ouvert...

Les annonces d’Emmanuel Macron sur la sécurité, «un plan de communication destiné à cacher un échec sans précédent»

Membre de l'Avenir Français et colistier de Julien Odoul (Rassemblement National), Olivier Damien, ancien commissaire divisionnaire de police, analyse les annonces d'effectifs supplémentaires de police en Bourgogne-Franche-Comté faites par le président de la République.

MÂCON : La Coordination StopLoiSécuritéGlobale alerte encore et toujours sur la loi, qui vient d'être votée

Les représentants des organisations membres de la Coordination Mâconnaise StopLoiSécuritéGlobale ont tenu une conférence de presse ce mardi après-midi au kiosque de l'Esplanade Lamartine. Ils dénoncent de potentielles dérives autoritaires. 

AGRICULTURE : Marie-Guite Dufay défend «une PAC ambitieuse et vertueuse»

« La Bourgogne-Franche-Comté est la région la plus rurale de France. Nous avons des zones en grandes difficultés qui n’ont jamais été prises en considération. Cet état de fait doit changer, pour que la PAC puisse répondre aux grands défis agricoles », déclare la présidente du Conseil régional.