lundi 10 mai 2021

 

Communiqué :

 

L’annonce d’un reconfinement, par le président de la République, mercredi 28 octobre et des différentes mesures d’accompagnement pour lutter contre l’explosion de l’épidémie démontrent que le gouvernement n’a pas été en capacité de gérer cette crise sanitaire et de protéger l’ensemble de la population.

Alors que le président de la République et son gouvernement affirment avoir tiré les leçons du premier confinement, nous notons que la politique sanitaire actuelle, sociale et économique produit globalement les mêmes effets et qu’elle conduit aujourd’hui à un nouveau confinement. Une nouvelle fois, c’est la population dans sa globalité qui subit la politique et les décisions gouvernementales incohérentes, inefficaces et autoritaires. Pire, en ne parlant que du comportement de la population dans la sphère privée, le gouvernement tente de lui faire porter la responsabilité de cette crise qui est avant tout le fruit de la destruction du service public de santé, et choisit de bafouer encore plus les libertés individuelles. C’est intolérable.

Si certain·es estiment que les nouvelles règles seront plus souples qu’au printemps, comment comprendre que tout sera interdit sauf d’aller travailler ? Il est clair que toutes les dispositions prises, dont le maintien de l’ouverture des écoles, visent avant tout à maintenir l’activité économique sans apporter de nouvelles garanties pour la santé de millions de salarié·es. Un seul mot d’ordre gouvernemental, l’économie plutôt que la santé.

Cependant, ce maintien des établissements scolaires ouverts ne pourra se faire sans un vrai renforcement du protocole en vigueur depuis la rentrée de septembre. En effet, la situation actuelle ne peut perdurer : des classes surchargées, un brassage constant des élèves, un protocole intenable, une fatigue grandissante pour les équipes éducatives. La CGT Educ’action, comme d’autres organisations n’a cessé d’alerter sur la situation critique pour les personnels depuis la rentrée. Le ministère doit présenter, aux organisations syndicales, des nouvelles mesures et un protocole actualisé pour la reprise des cours de lundi prochain. Nous serons vigilant·es sur la protection des personnels et des élèves et exigerons la fourniture d’un matériel protecteur efficace, gratuit pour les élèves et le respect de la liste des personnels vulnérables établie en mai 2020 comme l’y oblige le conseil d’État.

Nous sommes surtout très dubitatif·ves quant à la possibilité de faire respecter tous les gestes barrières avec les effectifs accueillis actuellement et les conditions matérielles mises à dispositions des personnels. Comment croire que nous serons en capacité de gérer plusieurs services de restauration scolaire, d’éviter les brassages de grands groupes-classes, de ventiler efficacement les locaux ?

CGT Educ'action Saône et Loire - 2, rue du parc - 71100 CHALON SUR SAÔNE 03 85 46 09 07 - 71@cgteduc.fr - https://www.cgteducdijon.org

En refusant de fermer à nouveau les écoles et les établissements scolaires, le président reconnait, par ailleurs, que la « continuité pédagogique » vantée par J.M Blanquer a été un échec. La CGT Éduc’action rappelle que des mesures concrètes et immédiates étaient à prendre dès le printemps par le biais d’un plan d’urgence pour recruter massivement des personnels afin de diminuer les effectifs par classe (et permettre par exemple d’accueillir tou·tes élèves de lycées), trouver des solutions pour compenser l’insuffisance de salles, multiplier les groupes dans les écoles et établissements, permettre la distanciation physique, l’aération des locaux ou le lavage régulier des mains et permettre la prise en compte pédagogique des difficultés des élèves engendrées par le confinement. Le gouvernement a préféré resté sourd à nos revendications qui montrent aujourd’hui leur importance.

Face à l’urgence sanitaire et sociale, la CGT Éduc’action réaffirme la nécessité d’ouvrir immédiatement et de façon pérenne des lits d’hôpitaux d’augmenter drastiquement les postes et les salaires à l’hôpital. Elle revendique dans l’immédiat des postes et des locaux dans l’Éducation nationale pour permettre distanciation et remédiation pédagogique, ainsi que la fourniture des matériels de protection de qualité et en quantité suffisante pour tous les agent·es et les élèves.

Dans le cas où le ministère ne mettrait pas en place des mesures suffisantes, la CGT Éduc’action appellera les personnels à réagir et soutiendra toutes les initiatives décidées par les collègues.

La santé de toutes et tous n’a pas de prix !

 

RÉGIONALES EN BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les colistiers écologistes de Stéphanie Modde

La liste des 116 candidats et candidates écologistes conduite par Stéphanie Modde pour les élections régionales a été présentée ce samedi à Dijon.

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Pour Mâcon 1 et 2, 4 candidats.es RN

Rendez-vous était pris ce samedi à quelques mètres du siège du Conseil départemental à Mâcon pour la présentation à la presse des candidats Rassemblement National aux élections départementales qui se tiendront les 20 et 27 juin prochains.

Attaques de troupeaux : combien faudra-t-il de bêtes tuées pour que l’OFB rende enfin ses conclusions ?

« Les agriculteurs et les élus des Monts du Maconnais-Clunisois sont exaspérés suite à la dizaine d’attaques de troupeaux d’ovins qui sont intervenues successivement à Pierreclos, Serrières, La Vineuse-sur-Frégande, Flagy… et qui semblent ne pas devoir s’arrêter » réagit l'UMCR 71

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : Jean-Patrick Courtois et Christine Robin candidats du « quotidien des gens » sur Mâcon 1

C'est à Sancé, commune du nouveau maire Gilles Jondet, que les deux candidats et leurs remplaçants ont officialisé leur engagement.

RÉGIONALES : Avec Julien Odoul (RN) président, les subventions à l'éolien arrêtées et reverser à la protection de la biodiversité

Les candidats du Rassemblement National ont planté des arbres contre les éoliennes ce dimanche.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Claude Cannet et Hervé Reynaud candidats pour Mâcon 2, avec Sabrina Gelin et Jean Payebien

Claude Cannet est actuellement 2ème vice-présidente du Conseil départemental en charge des affaires sociales, du 5e risque, des seniors, des personnes handicapées et des offres de soins ; Hervé Reynaud est conseiller départemental en charge de la Culture et du Patrimoine. Ils seront donc candidat à leur succession (groupe Majorité départementale d'André Accary).

RÉGIONALES : «Une page se tourne pour les Républicains de la Nièvre» lancent Lucie Leclerc et Gilles Platret

« à nous d’écrire le chapitre suivant à l’encre de nos convictions ! »

ELECTIONS DEPARTEMENTALES : La gauche en piste pour Mâcon 1 et 2

Les deux binômes titulaires et suppléants de la liste nommée « Changeons d'air ! » se sont présentés cet après-midi au cours d'une conférence de presse. Mise à jour : ce qu'ils vont défendre

RÉGIONALES : «Rumeur d’accord entre DLF et LR en Bourgogne Franche-Comté» s'inquiète l'Avenir français

Rappelons que l'Avenir français en Saône-et-Loire est représenté par Olivier Damien, tête de liste 71 pour le RN emmené par Julien Odoul en Bourgogne Franche-Comté

RÉGIONALES - Stéphane Guiguet (PS) : « Le travail accompli n'a jamais été mis en valeur dans la constitution de la liste »

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Démissionnaire de son mandat de vice-président du Conseil régional à deux mois des élections, Stéphane Guiguet, joint par macon-infos, en dit un peu plus sur les raisons de sa décision.

POLITIQUE : Stéphane Guiguet (PS) démissionne de son mandat de vice-président du Conseil régional

Mâcon Infos - Le Web Journal du Mâconnais - LYCÉES : Stéphane Guiguet  annonce « plus d'isolation thermique et plus de photovoltaïque »
Le Mâconnais, actuel vice-président en charge des lycées et de l'apprentissage, claque la porte, dénonçant « des pratiques d'un autre âge » quant à l'élaboration de la liste conduite par Marie-Guite Dufay. Un véritable pavé dans la marre...

RÉGIONALES EN BOURGOGNE-FRANCHE COMTÉ : « Votez utile, votez RN » lance Julien Odoul

Julien Odoul a présenté ce matin, en conférence de presse à Mâcon, les 3 premiers noms qui figurent sur la liste Saône-et-Loire. L'occasion aussi de planter les premières banderilles à ses deux principaux adversaires, Marie-Guite Dufay et Gilles Platret. « Le bal des tartuffes a commencé » a-t-il ouvert...

Les annonces d’Emmanuel Macron sur la sécurité, «un plan de communication destiné à cacher un échec sans précédent»

Membre de l'Avenir Français et colistier de Julien Odoul (Rassemblement National), Olivier Damien, ancien commissaire divisionnaire de police, analyse les annonces d'effectifs supplémentaires de police en Bourgogne-Franche-Comté faites par le président de la République.

MÂCON : La Coordination StopLoiSécuritéGlobale alerte encore et toujours sur la loi, qui vient d'être votée

Les représentants des organisations membres de la Coordination Mâconnaise StopLoiSécuritéGlobale ont tenu une conférence de presse ce mardi après-midi au kiosque de l'Esplanade Lamartine. Ils dénoncent de potentielles dérives autoritaires.