jeudi 13 mai 2021

 Communiqué

Le Premier ministre a décrété, hier soir, le durcissement des règles sanitaires et l’instauration d’un couvre-feu dans 54 départements ainsi qu’en Polynésie. Trois départements de notre région, la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire et le Jura, sont concernés.

« Si cette mesure n’est en rien une surprise au regard des chiffres qui, chaque jour, précisent l’arrivée d’une seconde vague, elle risque de fragiliser encore un peu plus un tissu économique déjà largement affaibli par la crise sanitaire », indique la Présidente de Région, Marie-Guite Dufay.

« Vigilante depuis le mois d’avril et l’engagement de 100 millions d’euros de mesures d’urgence, la Région Bourgogne-Franche-Comté sera plus que jamais aux côtés des secteurs économiques impactés par la crise alors que de nouvelles mesures restrictives risquent de s’étendre à l’ensemble des territoires.

Déjà engagée dans un plan d’accélération de l’investissement régional, la Bourgogne-Franche-Comté reste attentive, avec les services de l’Etat, à la situation des acteurs de l’économie locale, et notamment les bars, restaurants et établissements culturels et événementiels », précise encore Marie-Guite Dufay.

Cette vigilance concerne particulièrement les TPE, en première ligne des mesures de couvre-feu, et s’exerce dans le cadre d’un partenariat resserré entre la Région, les intercommunalités, et les agglomérations qui a déjà permis la création d’un Fonds spécifique de secours.

Le Premier ministre, a décrété, hier soir, le durcissement des règles sanitaires et l’instauration d’un couvre-feu dans 54 départements ainsi qu’en Polynésie. Trois départements de notre région, la Côte-d’Or, la Saône-et-Loire et le Jura, sont concernés.

« Si cette mesure n’est en rien une surprise au regard des chiffres qui, chaque jour, précisent l’arrivée d’une seconde vague, elle risque de fragiliser encore un peu plus un tissu économique déjà largement affaibli par la crise sanitaire », indique la Présidente de Région, Marie-Guite Dufay.

« Vigilante depuis le mois d’avril et l’engagement de 100 millions d’euros de mesures d’urgence, la Région Bourgogne-Franche-Comté sera plus que jamais aux côtés des secteurs économiques impactés par la crise alors que de nouvelles mesures restrictives risquent de s’étendre à l’ensemble des territoires.

Déjà engagée dans un plan d’accélération de l’investissement régional, la Bourgogne-Franche-Comté reste attentive, avec les services de l’Etat, à la situation des acteurs de l’économie locale, et notamment les bars, restaurants et établissements culturels et événementiels », précise encore Marie-Guite Dufay.

Cette vigilance concerne particulièrement les TPE, en première ligne des mesures de couvre-feu, et s’exerce dans le cadre d’un partenariat resserré entre la Région, les intercommunalités, et les agglomérations qui a déjà permis la création d’un Fonds spécifique de secours.

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ - Confinement du printemps 2020 : les plus modestes plus fragilisés

En Bourgogne-Franche-Comté, près de 20 % des personnes de plus de 15 ans estiment que leurs finances se sont dégradées lors du premier confinement du printemps 2020 mis en place pour juguler l’épidémie de Covid-19. L'analyse de l'INSEE en détail.

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : 578 interventions « prévention Covid » en 2021 par l'Inspection du travail

Compte tenu de la dégradation de la situation sanitaire, le protocole national pour la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19 a été actualisé fin mars.

SEGUR DE LA SANTÉ : Une 1ère enveloppe de 31 millions d'€ pour les établissements de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Le GHT Bourgogne Méridionale reçoit 924 300€, dont 508 500€ pour l'hôpital de Mâcon. En Saône-et-Loire, la plus grosse enveloppe va à l'hôpital de Montceau-les-Mines.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : La 3ème vague épidémique n'a pas impacté la courbe des décès en mars

En Bourgogne-Franche-Comté, la mortalité évolue au niveau d'un plancher similaire à celui du mois de mars 2019 (source INSEE).

BOURGOGNE - FRANCHE-COMTÉ : Les réponses apportées par le Conseil régional à la crise conséquente au covid

Ce vendredi 9 avril, le conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a présenté son compte administratif et voté un budget supplémentaire. La commission permanente a décidé de nouveaux engagements financiers. Des fonds européens viennent abonder le plan de relance régional.