vendredi 14 mai 2021

journée sensibilisation réservistes Mâcon AUM Biosync.jpg

Ce matin, l’amphithéâtre Henri Guillemin de Mâcon accueillait un rendez-vous de sensibilisation destiné à valoriser l’engagement des réservistes et des volontaires au sein des entreprises.

 

Les organisateurs étaient la Délégation militaire départementale de Saône-et-Loire ainsi qu’une des entreprises du numérique basée à Mâcon comptant parmi ses employés des réservistes, la société AUM Biosync.

Parmi les invités, le maire de Mâcon, Jean-Patrick Courtois, accompagné par son adjoint Eric Maréchal et la vice-présidente du Conseil départemental, Claude Cannet , le capitaine Philippe Delaie, commandant du centre d'intervention et de secours de Mâcon, ainsi que des représentants d’entreprises mâconnaises étaient également présents.

journée réservistes Aum Biosync (12).JPG

« En organisant ce rendez-vous, nous voulons rendre hommage aux gens qui travaillent dans la réserve nationale et nous associer à la Garde nationale pour faire connaître un peu plus les engagements citoyens des réservistes au sein des sociétés. Ils doivent concilier une double vie : celle personnelle, familiale, professionnelle et celle dans la réserve opérationnelle pour une moyenne de 30 jours par an au service de la population », a déclaré Martial Boulesteix, responsable chef technique AUM Biosync (depuis 4 ans, il est gendarme réserviste opérationnel formé à la gestion de crise).

journée réservistes Aum Biosync (35).JPG

Le chef de la Délégation militaire départementale, le lieutenant-colonel Ronan Cottin et le lieutenant-colonel de réserve Christophe Morizot (chef d’entreprise) ont fait une présentation de la réserve opérationnelle et des missions qu’elle remplit en Saône-et-Loire.

« Actuellement nous avons 11 réservistes sur 15 places disponibles au sein du centre opérationnel de la délégation militaire départementale. Effectivement, nous remplissons nos missions grâce à la réserve. En m’appuyant sur leur aide, mon rôle est de conseiller le préfet quand il recourt aux moyens militaires pour rétablir une situation de crise sécuritaire, technologique, climatique, etc. », a précisé le lieutenant-colonel Ronan Cottin avant d'annoncer qu’il était toujours à la recherche de réservistes pour compléter son équipe.

Plusieurs réservistes opérationnels qui servent au sein de la délégation départementale ont présenté leurs activités civiles et militaires ainsi les raisons de leur choix.

AUM BIOSYNC donne l'exemple

Avec 20% de ses effectifs sapeurs-pompiers volontaires et 20% de gendarmes réservistes opérationnels, la société mâconnaise AUM Biosync est reconnue « entreprise remarquable » en matière de responsabilité sociale par Initiative France et « partenaire de la défense » par la Garde nationale.

L'entreprise est signataire d’un partenariat Entreprises-Défense (une trentaine de contrats similaires existent au niveau de la Saône-et-Loire), qui a pour objectif d’inscrire la relation entre les entreprises, les armées et les réservistes dans un cadre conventionnel négocié. AUM Biosync s’est engagée à soutenir la politique de la réserve militaire et l’esprit de défense, par l’aménagement des conditions de travail de ses collaborateurs ayant la qualité de militaire réserviste, ainsi qu’à maintenir leur salaire durant les périodes de mobilisation.  

L’entreprise est également reconnue comme « entreprise engagée » par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France et son dispositif « terroirs engagés » Les collaborateurs sapeurs-pompiers volontaires bénéficient de journées de disponibilité pour toutes leurs formations, ainsi que pour leurs activités opérationnelles en journée (journées d’astreinte en télétravail).

journée réservistes Aum Biosync (16).JPG

Marc Riedel, président d'AUM Biosync, docteur en chronobiologie humaine et en sociologie des organisations : « Nous veillons sur ceux qui veillent sur nous au quotidien. Notre métier est de faire en sorte que les rythmes de travail ne deviennent pas un sacerdoce intenable pour ceux qui sont engagés 24/24 pour la population. On a trouvé un soutien auprès de la Ville de Mâcon et de l’Agglomération dès le début de notre projet. Aujourd’hui nous avons 15 salariés au siège de Mâcon et nous sommes présents dans 5 services incendies : 25000 pompiers utilisent nos algorithmes. »

Les Journées nationales des réservistes se tiennent du 10 octobre au 12 novembre 2020 sur tout le territoire national sous le slogan : « Fiers de nos réservistes » !

Cristian Todea

journée réservistes Aum Biosync (6).JPG

journée réservistes Aum Biosync (7).JPG

journée réservistes Aum Biosync (22).JPG

 De droite à gauche : Jean-Patrick Courtois, Claude Cannet et Eric Maréchal

journée réservistes Aum Biosync (40).JPG

journée réservistes Aum Biosync (71).JPG

journée réservistes Aum Biosync (72).JPG

Marc Riedel et Vincent Boulay ont reçu la médaille

de la Garde nationale de la part du lieutenant-colonel de réserve Christophe Morizot

journée réservistes Aum Biosync (47).JPG

Lieutenant-colonel Vincent Boulay,

militaire de carrière et réserviste depuis 30 ans, chef d’entreprise à La Roche-Vineuse

journée réservistes Aum Biosync (50).JPG

Lieutenant Bourmault, réserviste depuis 2006,

actuellement conseiller de ventes dans une grande surface de bricolage

journée réservistes Aum Biosync (52).JPG

Lieutenant Compagnon, diplômé en master d’histoire militaire,

politique et stratégie de défense du territoire,

professeur d’histoire-géographie dans un collège REP de Chalon-sur-Saône

journée réservistes Aum Biosync (54).JPG

Lieutenant Gual, ingénieur en systèmes industriels, réserviste depuis 2015 suite aux attentats terroristes

journée réservistes Aum Biosync (55).JPG

journée réservistes Aum Biosync (77).JPG

journée réservistes Aum Biosync (76).JPG

journée réservistes Aum Biosync (65).JPG

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !

COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE : L’épidémie recule doucement sans desserrer encore son étau sur l’hôpital

Capture d’écran 2019-05-17 à 22.59.02.png
La vaccination s’ouvre dès lundi aux jeune de 16-17 ans présentant une pathologie à très haut risque de forme grave. NDLR : Rappelons que 1,83% des personnes positives au covid sont décédées en France depuis le début de l'épidémie ; 2,09% des personnes positives dans le monde. Des taux qui ne varient pas et qui replacent les choses dans leur juste mesure. 

VINS BOURGOGNE : Thiébault HUBER, réélu à la tête de Confédération des Appellations et des Vignerons de Bourgogne pour quatre ans

Jérôme Chevalier (Charnay) et Michel Barraud (Prissé) sont respectivement Président adjoint et trésorier.

MÂCON : Un moment Mitterrand à la veille des 40 ans de son élection

Le principal des « festivités » se déroulera au Creusot dimanche. Mais les journaux de l'époque rappellent que c'est bien à Mâcon que la campagne de François Mitterrand a été lancée au début du mois de février 1981, à l'issue des États généraux du cadre de vie organisés par le Parti socialiste au Palais des congrès.

SAÔNE-ET-LOIRE - Attaques de troupeaux : Ce n'est pas le loup selon l'OFB

Le préfet rappelle dans un communiqué que la divagation des animaux domestiques, notamment des chiens, est interdite

SAÔNE-ET-LOIRE : Un nouveau président pour l’UFC-Que Choisir 71

Après deux années à la présidence de l’association, qui compte près de 1 500 adhérents dans le département, Régine Humbert a choisi de passer la main. Gilles Castaing lui succède…

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Covid-19 : Le Vacci'bus tient sa promesse

Le Département a mis en place récemment le « Vacci’bus 71 », un dispositif de vaccination mobile accessible aux personnes de plus de 70 ans à mobilité réduite.

HÔPITAL DE MÂCON - Covid-19 : Une lueur d’espoir mais…

Si le nombre de patients atteints Covid admis dans les services de l’hôpital et de l’ensemble du GHT a diminué ces quinze derniers jours et si la vaccination montre ses premiers effets, la situation reste tendue en réanimation…