FONDtr2

 

 

lundi 2 août 2021

Avec la conjoncture mondiale fortement touchée par la pandémie, qui s’ajoute à la taxe Trump, au Brexit et au conflit sino-Hongkongais, les exportations de vins de Bourgogne affichent un repli global de seulement 1,8 % en volume sur les 4 premiers mois 2020. La baisse en valeur est logiquement plus marquée, à - 7,9 % par rapport à la même période de 2019. La tendance était positive jusqu’en février (dans la continuité de l’excellente année 2019), mais les mois de mars et avril ont, logiquement, marqué une rupture.

Le bilan de ce début d’année est fortement impacté par les Etats-Unis (- 17 % en volume et - 25 % en valeur), avec une perte de plus d’un million de bouteilles ! L’impact de la taxe de 25 % ad valorem est évident, la baisse ayant commencé dès la fin 2019. Parmi les autres destinations en net recul figurent principalement la Belgique (- 19 % en volume), la Suisse (- 22 %), la Chine continentale (- 37 %) et Hong Kong (- 12 %).

En revanche, les marchés à monopole se portent bien : la Suède a signé la plus grosse progression en volume du vignoble sur les 4 mois (+ 38 % / 4 mois 2019), doublée d’une belle hausse en valeur (+28 %) ; le Canada a gagné + 11 % par rapport à la même période en 2019, avec un chiffre d’affaires très prometteur (+ 15 %).
Le Japon, de son côté, a également connu un bond de + 22 %, grâce aux AOC Chablis et Petit Chablis qui soldent les 4 mois en positif (+ 2 %), pour une hausse en valeur de + 18 %.

Le Royaume-Uni, second marché des vins de Bourgogne derrière les USA, affiche une petite progression de + 3,4 % en volume, mais un recul de - 10 % en valeur. Cette hausse est en très grande partie portée par les AOC Régionales Mâcon blancs (+ 34 % en volume, + 17 % en valeur). Elles ont essentiellement progressé sur ce marché (+ 500 000 bouteilles) et presque compensé les pertes de Chablis outre-manche depuis 3 ans, avec, cependant, un plus faible niveau de valorisation.

 

Source BIVB

 

GASTRONOMIE : Marie-Guite Dufay rend hommage à Michel Lorain

Le chef historique du restaurant la Côte Saint-Jacques à Joigny avait atteint, en 1986, les trois étoiles du Guide Michelin. Il est décédé le 22 juillet dernier à l'âge de 87 ans.

RÉGIONALES : Ils et elles seront conseillers.ères régionaux pour la Saône-et-Loire

Marie-Guite Dufay s'appuiera sur une majorité de 57 élues et élus sur 100. Pour la Saône-et-Loire, ils seront 19 à siéger à la Région, dont 3 de Mâcon. 11 hommes et 8 femmes.

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ : Qualité des baignades, les plaisirs de l’eau sous contrôle

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté assure une surveillance sanitaire de la qualité des eaux de baignade dans la région. 80 sites de baignades naturelles sont recensés, 66 présentent une qualité excellente…

Défaillance de l'acheminement des professions de foi : Bastien Faudot demande à l'État des mesures exemplaires

Si elles n'étaient pas prises, il envisage des recours pour faire valoir les droits des citoyens de Bourgogne - Franche-Comté

COVID-19 : 28 classes fermées en Saône-et-Loire

Le nombre de classes fermées est divisé par 2 dans l'académie