samedi 13 août 2022

Parc photovoltaïque à la Grisière :

la ville renonce-t-elle à toute maîtrise sur l’énergie renouvelable ?

 

Le 23 avril 2020, la mairie de Mâcon a fait paraître dans la presse un avis d’appel à candidature concernant l'installation d'un parc de cellules photovoltaïques d'environ 4 hectares dans le secteur de la Grisière. Ce dossier soulève quelques questions.

Tout d'abord, la démocratie est-elle respectée par le maire ? Le lancement du marché n'a fait l'objet d'aucun débat en Conseil municipal, le dernier datant de décembre. Il n’y a pas eu non plus d'information en direction des élus, qui découvrent dans la presse la teneur du dossier.

De manière plus générale, comment peut-on envisager, à l'heure de la transition énergétique, de traiter pour les années à venir le sujet de la production des énergies renouvelables pour la ville et l'agglomération sans une réelle approche citoyenne associant élus de Mâcon et de la MBA, experts et habitants de l'agglomération ?

Les élus sont en droit de l'espérer d'autant qu'au cours de ses mandats passés, M. le Maire a fait l'impasse totale en la matière. En effet, aucun bâtiment public communal n'a été, par exemple, équipé de panneaux photovoltaïques. La rénovation prochaine des toitures de plusieurs écoles ne serait-elle pas l'occasion idéale d'installer de tels équipements ?

Ensuite, comment se présente ce projet de la Grisière ? Monsieur Jean-Patrick Courtois a fait le choix de confier l'exploitation de ce parc photovoltaïque à un opérateur privé moyennant un bail emphytéotique (bail d'une durée de 18 à 99 ans pouvant éventuellement être cédé). La commune renonce, de fait, à toute maitrise de cet équipement pour le futur, tout en abandonnant son terrain pour une très longue durée, tout comme elle a déjà fait le choix, discutable, de déléguer la gestion de sa nouvelle chaufferie.

Au fait, à qui cette électricité profitera-t-elle ? A l'heure où la crise du Covid-19 doit nous pousser à bâtir des territoires plus autonomes, se pose donc la question de l'ambition d'une indépendance énergétique de la ville et plus globalement de l'agglomération grâce à une production d'énergie verte. L'agglomération doit viser aussi d'être un territoire à énergie positive.

Il est temps de construire, dans une vision globale, une vraie politique de l'énergie, qui selon nous consiste à :
- passer à la vitesse supérieure pour les économies d'énergie (isolation des bâtiments avec une réelle prise en compte de l'accès pour les plus démunis, éclairage...) ;

- être une collectivité productrice de son énergie et bénéficiaire directe de son investissement ;
- être une collectivité qui décide de la destination de sa production (dont transports en commun...) ;
- associer davantage les citoyens et les élus dans une démarche de co-construction de tels projets énergétiques et urbanistiques.

Les élus de la liste Mâcon Citoyens au Conseil municipal

Ève Comtet Sorabella, Gabriel Siméon, Catherine Amaro, Rida Ben Salah, Delphine Mermet et Eric Ponchaux

 

EXPRESSION CITOYENNE : « L’avortement est un droit constitutionnel » rappelle Femmes solidaires

« Les femmes du monde entier ne le savent que trop bien : un droit n’est jamais acquis en patriarcat, il n’est jamais que le fruit d’un rapport de force. Les Américaines en font actuellement la brutale expérience :

LEGISLATIVES EN SAÔNE-ET-LOIRE : Les résultats circonscription par circonscription

Jusqu'à 56,47 % d'abstention, sur la circonscription de Chalon-sur-Saône ! Le département compte 5 circonscriptions. 4 sortants ont été réélus.es hier.

LÉGISLATIVES - Benjamin Dirx : « Je serai le député de l'ensemble des citoyens de la circonscription »

Il a annoncé un premier projet de loi sur lequel les députés vont se prononcer très rapidement : le projet de loi anti-inflation

LÉGISLATIVES : 15 mesures incontournables de Femmes solidaires 71 pour l’égalité femme-homme

« Nous, Femmes Solidaires de Saône et Loire, association féministe, laïque, universaliste et abolitionniste de la prostitution, demandons aux candidat-e-s aux élections législatives des 12 et 19 juin de s’engager dans le combat pour l’égalité entre les femmes et les hommes. »

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : L'association P.R.E.S.E.N.C.E. de Loché interpelle les candidats sur la révision du PLU

Actualisé - L'association est vent debout contre le projet de révision du PLU de Mâcon, dont Loché est une commune associée et donc directement concernée. Philippe Radal, son président, et Jean-Paul Marchal, membre du Bureau, ont interpellé les candidats aux législatives par une lettre qui leur a été adressée et dont voici le contenu :

POLITIQUE : Jean-Philippe Belville (LR) passe dans l'opposition au conseil municipal de Mâcon

Conseiller municipal de la Majorité depuis 2020, il explique sa décision dans un communiqué.

POLITIQUE - Législatives en Mâconnais-Clunisois : « Le Rubicon a été traversé » estime J.-P. Belville (LR)

Le délégué de circonscription Les Républicains réagit au soutien annoncé de Jean-Patrick Courtois à Benjamin Dirx aux prochaines législatives

LÉGISLATIVES : 6 propositions, 2 questions de la part de l'association Agir pour la laïcité

L'association adresse une lettre ouverte à tous les candidats.es de Saône-et-Loire

LÉGISLATIVES EN MÂCONNAIS-CLUNISOIS : Vous reprendrez bien un peu de campagne

A trois semaines du premier tour des législatives, macon-infos a suivi les candidats en campagne à Mâcon ce samedi. A voir également, la liste provisoire de l'ensemble des candidats pour la 1ère circonscription.

Législatives en Mâconnais-Clunisois : Aurélien Dutremble (RN) lance officiellement sa campagne

C'est aux côtés de Rachel Drevet, sa suppléante, qu'il va conduire sa première campagne législatives. « Nous sommes les candidats de la vérité » a-t'il affirmé au cours d'une rencontre ce jeudi après-midi, assumant le « seul contre tous ».