avant-première Docteur Mâcon (45).JPG

Le réalisateur était présent au Cinémarivaux mercredi soir à l'occasion de la projection de son dernier film, la comédie « Docteur ? ». À la fin, il a longuement échangé avec le public. L’autre invité attendu, l’acteur humoriste Hakim Jemili, qui joue un rôle principal, n'a pas pu se déplacer à Mâcon, il a donc dialogué par téléphone avec les spectateurs, certains étant venus exprès pour lui.

Tristan Séguéla est déjà venu au Cinémarivaux pour son film avec Laurent Lafitte « 16 ans ou presque », tandis que Hakim Jemili est un jeune humoriste qui s'est fait connaître grâce à ses nombreuses vidéos sur YouTube et ses spectacles de stand-up comedy.

 

Le film (en salle à partir du 11 décembre prochain) raconte l’histoire d’un duo improbable entre un médecin d’astreinte (joué par Michel Blanc) à Paris la nuit de Noël, et un livreur à vélo (Hakim Jemili). Ensemble, ils vont répondre à des diverses urgences médicales à domicile.

 

Tristan Séguéla avoue s’être inspiré des histoires acontées par un ami médecin de nuit à Paris, mais également par ses souvenirs d’enfance : « Mon grand-père maternel était médecin généraliste à Tarare (Rhône) et je me souviens de ses histoires d’accouchement à domicile, de sa vie de médecin. Je n’ai jamais voulu devenir médecin, mais j’ai toujours été fasciné par cette profession. Peut-être que je ne l’aurais jamais fait sans mon grand-père. »

avant-première Docteur Mâcon (10).JPG

Je voulais que ça soit vraisemblable tout le temps. C’est un peu ironique évidement, mais toutes les scènes du film sont inspirées de faits réels. Ces deux travailleurs de la nuit ont plein de points communs sans avoir vraiment le même statut social : ils rendent visite à des gens, ils font des codes etc. La différence c’est que le médecin est accueilli comme il se doit, tandis que pour le livreur la porte se ferme tout le temps devant lui. Et s’il a un euro de pourboire, c’est génial.

Suite à sa prestation dans ce film, Hakim Jemili a été nommé parmi les révélations aux César 2020.

« J’ai découvert Hakim à travers les vidéos d’essais et je me suis dit qu’il avait un truc à part. Il a un talent hors du commun, une façon d’être et de dire les choses. Je rêvais d’un personnage et j’avais l’impression de l’avoir rencontré avec lui. Je lui ai laissé la possibilité de transmettre au personnage sa façon d’être, même si je trouve qu'il joue avec plus de douceur que dans ses vidéos sur Internet », explique le réalisateur.

De son côté, l’humoriste a déclaré être enchanté par l’expérience de son premier tournage cinéma et garder de bons souvenirs.

avant-première Docteur Mâcon (51).JPG

« La scène qui a été la plus compliquée pour moi, mais aussi la plus belle à jouer, c’était celle avec la femme qui accouche. C’est en effet ma femme dans la vie (Fadily Camara, actrice humoriste, elle aussi, débutante au cinéma avec ce film). C’est la première fois qu’on tournait ensemble, on était un peu stressés, a précisé Hakim Jemili. C’est bizarre de faire coucher sa femme pour de faux, alors qu’un jour ça pourrait être en vrai ! »

Cristian Todea

 

 

avant-première Docteur Mâcon (32).JPG

avant-première Docteur Mâcon (19).JPG

avant-première Docteur Mâcon (53).JPG

avant-première Docteur Mâcon (54).JPG

Guillaume Fourrière, directeur du Cinémarivaux

avant-première Docteur Mâcon (57).JPG

avant-première Docteur Mâcon (6).JPG