première film Mâcon.jpg

« Laisse tomber » est un court métrage de fiction avec des acteurs amateurs, réalisé par Fayçal Bouhassoun pour la Ville de Mâcon. Il a été présenté pour la première fois au public, ce matin, au Cinémarivaux.

L'histoire, c'est celle d’un jeune Mâconnais issu d’un quartier populaire qui, confronté à des difficultés personnelles, doit résister aux alternatives faciles, mais violentes et illégales, pour s’en sortir et réaliser ainsi son rêve de devenir comédien. Après avoir réalisé, il y a un an, un autre court métrage pour la Ville de Mâcon, centré toujours sur la vie des jeunes dans les quartiers populaires (lire ici), Fayçal Bouhassoun a voulu tourner une histoire plus intime. Le projet a eu le soutien de la municipalité mâconnaise qui veut l’utiliser comme instrument pédagogique.

« Nous allons présenter ce film aux jeunes des quartiers qui se posent des questions. Ceux qui parfois traînent les murs, mais aussi ceux qui sont scolarisés. Les projections seront accompagnées par des temps d’échanges sur cette vision de la jeunesse du film, les choix faits, les trajectoires de vie… Entre la tentation de l’argent facile et l’effort. C’est le but du film, sans oublier le côté artistique », explique Philippe Gaillard, responsable du service de la cohésion sociale à la Ville de Mâcon. La municipalité a donné carte blanche au réalisateur même si le contenu du scénario initial a été un peu modifié pour que le film puisse mieux accomplir sa mission pédagogique.

 film Laisse tomber Mâcon (126).JPG

Fayçal Bouhassoun 

Le travail a duré un an et je suis super content de l’équipe avec laquelle j'ai tourné. Les comédiens étaient vraiment super ! On a essayé de créer une cohésion de groupe et je pense que ça se voit dans le film.

 

La projection du film « Laisse tomber » a été précédée par celle des deux derniers vidéo-clips musicaux « Zyk’n clip », réalisés par l’association Frères Muziciens, à la demande de la Ville de Mâcon, avec des enfants des quartiers de Blanchettes et de Chanaye (des clips similaires ont déjà été réalisés avec des enfants des quartiers de Marbé et Saugeraies).

 

Le court-métrage et les deux vidéo-clips ont été financés par la CAF de Saône-et-Loire, MBA, le Commissariat général à l’égalité des territoires, le Conseil régional et la Ville de Mâcon. L’association « Effervescence » est coproductrice du film.

Cristian Todea

 

 

film Laisse tomber Mâcon (15).JPG

Gaël Labanti, le président du festival Effervescence,

était content de présenter lors de cette 4ème édition un film 100 % mâconnais

 film Laisse tomber Mâcon (103).JPG

film Laisse tomber Mâcon (105).JPG

film Laisse tomber Mâcon (111).JPG

film Laisse tomber Mâcon (112).JPG

film Laisse tomber Mâcon (116).JPG

film Laisse tomber Mâcon (122).JPG

film Laisse tomber Mâcon (124).JPG

film Laisse tomber Mâcon (127).JPG

film Laisse tomber Mâcon (135).JPG

Alexis Veille, directeur de photographie et monteur du film

film Laisse tomber Mâcon (145).JPG

Valentina Nelva, assistante du réalisateur

film Laisse tomber Mâcon (159).JPG

La prise de son et le mixage ont été réalisés par l’association Les Frères muziciens

film Laisse tomber Mâcon (153).JPG

Juliette Marrécau a co-écrit le scénario du film avec Fayçal Bouhassoun 

film Laisse tomber Mâcon (167).JPG

Philippe Gaillard, responsable du service de la cohésion sociale à la Ville de Mâcon

film Laisse tomber Mâcon (150).JPG