mardi 18 mai 2021

 

SAONE DIGITALE MACON INTRO.jpg

Le projet a fait l'objet d'une esquisse lundi en conseil municipal par Anthony Joubert-Laurencin, responsable du servcie économique à la MBA. La volonté du maire est de faire de cette zone un pôle d'activités fluvestres et tertiaires, ainsi qu'un endroit à vivre.

 

JPC SAONE DIGITALE1.jpg

Avec ce projet, on prépare le Mâcon de demain, on inscrit Mâcon dans les grandes villes capables d'accueillir des startups et des entreprises du numérique, dans la continuité de la Cité de l'entreprise et dans la continuité du projet Arc de Saône.

Jean-Patrick Courtois

 

Les Mâconnais depuis 10 ans se souviendront peut-être de l'usine Essex et de l'entreprise Bourgogne alcools, deux entités industrielles sises sur le secteur de la darse nord, aujourd'hui disparues. L'une a été délocalisée, l'autre a été liquidée.

 

Depuis 2015, la Ville de Mâcon, en collaboration étroite avec l'Agglomération MBA, travaille sur un projet de requalification de cette darse. « C'est une zone squattée et dangereuse » a précisé Jean-Patrick Courtois hier soir en conseil municipal. « Le site présente actuellement une image obsolète avec d'importantes friches indutrielles, de secteurs d'entrepôt accueillant des activités à faible valeur ajoutée et d'espaces publics peu qualifiés » est-il indiqué dans la délibération soumise au conseil et lue par l'adjointe à l'Economie Virginie De Battista. « Si globalement il existe toujours une dynamique résiduelle, il est nécessaire de noter qu'il s'agit d'une dynamique plus ou moins vertueuse avec l'arrivée de marques low-cost centrées sur des activités qui sont en décalage avec la vocation originelle du secteur. »

 

Par ailleurs, l'enjeu de requalification urbaine et de reconquête de friches a été renforcé depuis le 12 mars avec la mise en service des trains de marchandises qui empruntent l'autoroute ferroviaire Calais-Le Boulou au port multimodal de Mâcon.

Enfin, le récent arrêté des activités de Stogaz a libéré le site des contraintes SEVESO. Il se présente donc une belle opportunité pour renforcer les emplois au sein de la ville.

La position confluente entre la darse et la Saône laisse penser qu'il existe un véritable potentiel de développement d'activités fluviales et numériques.

Un autre objectif est de créer un lien avec le quartier des Blanchettes et la Cité de l'entreprise.

 

Pour l'opposition, Eve Comtet-Sorabella (FdG) a regretté « un projet imprécis et une non réponse aux enjeux sociaux pour les Mâconnais. Elle a voté contre la délibération présentant la demande de subventions à la Région et à l'Union Européenne.

De son côté, Catherine N'Dyaie (PS) a décrite comme un peu légère une demande d'engagement sur la base d'une présentation de 5 minutes. « Nous n'avons pas eu de maquette. Je n'ai que des réserves vis à vis de ce projet, je ne peux pas valider cette demande. » Le groupe socialiste n'a pas pris par au vote.

 

Rodolphe Bretin

 

 

SAONE DIGITALE MACON VUES2.jpg

Photos et visuels Ville de Mâcon

SAONE DIGITALE MACON SEPT2.jpg

Le concept : une cité fluvestre d’activités numériques tertiaires matérialisée par un parc économique dernière génération agrémenté de parcours sportifs, espaces de loisirs, lieux de détente et espaces de restauration pour accueillir les emplois de demain.

SAONE DIGITALE MACON VUES1.jpg

SAONE DIGITALE MACON SEPT1.jpg

 

COVID-19 : L'étape 2 du déconfinement en détail

Toutes les restrictions encore en vigueur à compter du 19 mai

ATTAQUES DE TROUPEAUX : La présence du loup confirmée dans le Clunisois

Les nouvelles analyses de l’OFB confirme la présence du loup dans le Clunisois. Le « plan loup » est déclenché

SAÔNE-ET-LOIRE : Les entreprises s'engagent pour l'emploi des plus vulnérables

Un club d'entreprises vient d'être créé pour ça

CLUNISOIS : Deux troupeaux attaqués la nuit dernière à Cortevaix

Une trentaine de bêtes ont été blessées, trois sont mortes dans ce village au nord du Clunisois… Un bilan encore provisoire puisque ce dimanche après-midi les éleveurs et les services vétérinaires continuaient à constater les dégâts et l'étendue des blessures sur les troupeaux.

RÉGION BFC : La commission permanente attribue 65,5 millions d'€ d'aides

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté octroie notamment une prime exceptionnelle covid de 1.200 euros par mois aux élèves des instituts de formation paramédicale en stage qui sont réaffectés en renfort dans les établissements de santé.

FEILLENS : C’est parti pour quatre jours de portes ouvertes chez Collet Cuisson !

Rendez-vous jusqu'au dimanche 16 mai de 9 h à 18 h non stop !

CHARNAY : Le conseil municipal valide l'installation de 36 caméras de vidéoprotection

Le conseil municipal s'est tenu lundi soir à la salle La Verchère. Les élu(e)s ont examiné et validé quinze rapports au cours de la soirée. Au menu : vidéoprotection, mobilité, rythme scolaire ou encore école de musique…

MOUVEMENT OCCUPONS MÂCON : Quand Natacha (Sea Sheperd) parle du massacre des dauphins

Après un sketch croustillant sur le réchauffement climatique et sa récupération politique par le parti Europe Ecologie Les Verts, devenu le temps d'un après-midi Europe œnologie les verres, ce dimanche fut marqué par l'intervention d'une militante de l'association Sea Sheperd dressant le tableau noir de la pêche industrielle !