cinéma Macon Thibault Sève.jpg

L’avant-première nationale du film A la mort, à la vie a eu lieu ce mercredi soir devant un large auditoire et en présence de la biographe de fin de vie Christelle Cuinet, l’héroïne du documentaire, et du docteur Dominique Alavoine, cheffe de service en soins palliatifs au CHU de Dijon.

Près de 100 spectateurs ont assisté à ce documentaire poignant réalisé par Thibaut Sève, Mâconnais expatrié à Paris.

A la mort, à la vie a été filmé tout au long de l’année 2018 en Bourgogne Franche-Comté grâce au soutien du Conseil Régional et de la chaîne parlementaire (LCP).

Ancienne enseignante en Lettres, Christelle Cuinet a découvert les soins palliatifs en 2003 pendant la fin de vie d’une amie. Á cette époque, elle avait remarqué beaucoup de non-dit avec la famille. Elle a ainsi pris idée d’écrire en 2010.

Elle a fondé l’association « Traces de vie » en 2011 puis a démarré ce travail de biographe de fin de vie début 2013. Elle a actuellement à son actif 85 ouvrages.

L’association a maintenant grandi et compte une vingtaine d’adhérents. Elle a néanmoins peu de visibilité et jouit d’une pérennité précaire car elle vit de financements de fondations telles que celle d’Adrea mutuelle.

Une relation profondément humaine

Pour Christelle Cuinet, « la neutralité bienveillante que j’observe est précieuse pour les personnes. Elles se racontent ainsi très facilement. Elles n’ont pas peur des jugements. »

« J’ai des retours des familles, poursuit-elle. Les proches avouent apprendre beaucoup par le livre. Finalement, il y a un aspect « transmission » important et beaucoup de messages d’amour » conclut-elle.

 

Plus d'infos


Éric Bernet

 

 

couverture Thibaut entouré de Christelle Cuinet (à droite) et de la médecin de Dijon.JPG

Thibaut Sève, entouré de Christelle Cuinet (à droite) et de la médecin de Dijon

cinémarivaux a la mort a la vie (2).JPG

cinémarivaux a la mort a la vie (1).JPG

cinémarivaux a la mort a la vie (3).JPG