vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

CATHERINE_NDIYAE_MACON.jpg

La candidate du Parti Socialiste répond à Thomas Thévenoud. La campagne des légistlatives démarre fort sur la 1ere circonscription...

 

Catherine N’DIAYE : femme et candidate légitime

 

C'est de ma cuisine, où l'on veut que je demeure, que je m'interroge sur la solidarité féminine, et l'absence de soutien de mes paires, qui auraient dû, au contraire, se réjouir qu'une circonscription soit réservée à une femme.

Ce sont elles qui font preuve de condescendance et de mépris à mon égard, et à l'égard des combats féministes depuis que les femmes ont obtenu le droit de vote.

 

En l'occurrence, le Parti Socialiste n'a pas fait preuve de machisme, puisqu'il nous met sur le même pied d'égalité qu'un homme dans la bataille à venir dans une circonscription difficile. Dans le cas contraire, elles auraient crié au favoritisme.

Quoiqu'il en soit, à l'heure actuelle, je vais démarrer ma campagne. Je convaincrai nos concitoyens qu'il faut voter pour la gauche et pour moi, et je pense qu'il est prématuré aujourd'hui d'organiser une primaire locale, qui n'existe dans aucune autre circonscription.

 

On ne sait pas ce qu'il adviendra de la candidature de Thomas Thévenoud. S'il devait être déclaré inéligible après le procès du 19 avril 2017, une telle proposition n'a pas de sens.

C'est au contraire, la réflexion inverse que devrait avoir Thomas Thévenoud. À savoir, se mettre derrière ma candidature, demander à ses soutiens de me soutenir, pour que nous ayons toutes les chances, sans épée de Damoclès au-dessus de la tête, de porter aux plus hauts nos idées, nos projets et battre le candidat de droite.

 

Vous le savez, je suis un porte étendard contre le Front national. Mes propos, mes comportements démontrent que je suis contre toute forme de racisme, d'extrémisme, de fascisme, d'ostracisme.

Ma candidature, je la souhaite comme un nouveau souffle. Je prendrai la parole publiquement et m'engagerai physiquement, pour des idées progressistes, pour que personne ne reste au bord du chemin, pour que la justice sociale retrouve ses lettres de noblesse.

 

Catherine N’DIAYE

 

(Photo DR)

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.