« A vendre, petit garçon chiant  avec bonnet breton et doudou qui pue »... L'annonce était même accompagnée de la photo d'un petit garçon, parfaitement identifiable.

La femme qui est tombée sur cette annonce a alerté les autorités qui n'ont pas mis longtemps à retrouver l'auteur de cette « blague » (sic). Le Procureur de la République d'Angers engage des poursuites.

LIRE SUR METROPOLITAIN