lundi 13 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

TRIBUNAL_DE_POLICE_MACON_cov.jpg

A la barre Monsieur H., 42 ans. Il est poursuivi pour « grand excès de vitesse ». Il risque des soucis avec son permis de conduire, or il est chauffeur routier. Il a donc pris un avocat venu d'Autun qui soulève une nullité pour une histoire peu banale malgré la grande banalité des faits.

Monsieur H. au volant de sa voiture sortait de Sennecey-le-Grand en direction de Tournus. Il passe le rond point qui débouche sur une double voie permettant le dépassement. Il accélère et double. Puis il continue en roulant un peu vite, au minimum. Or, derrière lui, ce sont deux policiers qui le suivent, qui mettront la sirène et le feront s'arrêter. Ils rapporteront l'excès de vitesse, le portant à 150 km/h, soit un excès supérieur à 50 km/h de la vitesse autorisée sur la nationale. Mais ils le rapportent par courrier. Pas de procès verbal, pas de constation précise de l'excès de vitesse.

Monsieur H. conteste les 150 km/h, et pense avoir roulé entre 110 et 120 km/h. « Mais c'est déjà trop ! » lui fait remarquer la présidente. « Oui c'est vrai », reconnaît le chauffeur routier.

 

Le souci est le suivant : la loi fait une différence entre « grand excès de vitesse », et « vitesse excessive ». La première infraction du reste vient de se durcir (lire un article ici, sur le journal La Croix), et une condamnation mettrait le chauffeur routier en difficulté professionnelle. La seconde n'engage pas les mêmes effets.

 

Au vu de l'absence de tout élément permettant d'établir de manière fiable l'infraction, et au vu des antécédents de Monsieur H. (3 infractions au code de la route en 20 ans) qui ne le désignent pas comme un délinquant routier, le parquet lui-même demande la requalification de la prévention en « vitesse excessive ». L'avocat d'Autun salue « l'honneteté intellectuelle » de la procureur.

 

L'ambiance est policée, le prévenu détendu, on sent que le vent lui est favorable, on ne se trompe pas : il est relaxé.

F. Saint-Arroman

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de la drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.