mercredi 12 août 2020
  • MAPSTR MACON.jpg
  • maconsurlo-final.jpg
  • CENTRE AQUATIQUE MACON 01082020 - 1.jpg
  • Route_71_290x400 (2).jpg

TGIMACON.jpg

Ils ont tous deux des dettes. L'un a eu l'idée d'aller voler une connaissance, et non seulement ils se trompent de victime, mais ils la violentent. « Malheureux équipage, plaidera la défense. » Le tribunal ne l'entendra pas de cette oreille.

C'est une histoire ahurissante qui nous est racontée lors de cette comparution immédiate. Deux hommes falsifient la plaque d'immatriculation de la voiture, ils prévoient des cagoules pour leur anonymat, du gros scotch pour éventuellement bâillonner leur victime, un couteau de chasse avec une lame de 12 cm pour la menacer. Rien d'engageant dans leurs préparatifs, non, rien. Et même si le scotch ne servira pas, même si le couteau est peut-être resté fermé, le cumul des éléments va les mettre à l'ombre pour un moment.

Deux prévenus, deux profils, mais tous deux en manque d'argent

 

Aurélien X., 34 ans, ancien toxico sous subutex, grand gaillard, le cheveu très court, les épaules larges sous un sweat rouge, ne semble pas disposé à porter le même chapeau que son comparse. Celui-ci, 41 ans, inhale de l'héroïne depuis 26 ans. Il s'appelle Victor et a des dettes de stupéfiants, et c'est pourquoi lui est venu l'idée d'aller voler de l'argent chez un certain Christophe, réputé pour en avoir. Il demande à Aurélien de l'aider : celui-ci a des dettes, « des dettes de vie », dit-il pour préciser que ce ne sont pas des dettes illégales. Appartement, crédits : « Je devais rembourser le frigo, je suis pris à la gorge. » Victor est donc la tête, et Aurélien le bras armé.

Ce n'est pas l'heure des attentions, c'est l'heure du crime

 

Petit repérage à Flacé, aux alentours de l'immeuble. Un scooter est garé devant : Christophe a un scooter, donc c'est bien là. Le moment venu, les deux gars arrivent en voiture, enfilent leurs cagoules et s'engouffrent (discrètement ?) dans le bâtiment. Un résident alerte immédiatement la police, la BAC se met en route.

Les voleurs sonnent à la porte. « Qui est là ?  - C'est la poste. » On leur ouvre. Aurélien pousse le monsieur qui leur a ouvert en criant « Où est Christophe ? ». Le monsieur ne sait pas : il vit en Afrique, et est de passage à Mâcon pour voir ses fils. C'est un de ses fils qui a repris la location de l'appartement. Selon nos informations, le dénommé Christophe est décédé.
Le projet initial était d'extorquer à Christophe sa carte bleue et le code, pour retirer quelques milliers d'euros. Or Christophe n'est pas là, et pour cause : il est mort, la cinquantaine à peine passée, depuis environ un an et demi. Qu'à cela ne tienne, poussé à terre, le monsieur de 65 ans se retrouve avec le couteau d'Aurélien sous la gorge (« Le couteau est resté fermé », insiste celui-ci, mais ça ne changera pas grand chose à l'addition). Ce monsieur est malade. Une maladie dont on guérit difficilement et pas à coup sûr. Il demande un peu d'eau. Mais ce n'est pas l'heure des attentions, c'est l'heure du crime : Victor écume les pièces, charge à toute allure un sac de ce qu'il trouve. De l'argent, des vêtements, des parfums.

Ils sortent en courant jusqu'à leur voiture. La police est là qui les arrête.

Les faits sont criminels

Les voleurs ont des casiers judiciaires. Difficile d'être toxico sans se faire un casier à un moment ou à un autre. 7 mentions pour Aurélien, 11 pour Victor. Le président s'adresse à lui : « En 2015 vous étiez suivi par un conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation. Comment ça s'est passé ?
- Bien. »

A ce moment là, deux femmes dans la salle reprennent leur bavardage. Le président leur ordonne de sortir. « C'est mon conjoint », proteste une des femmes, « ça ne change rien, je vous ai déjà demandé de vous taire, on n'est pas en classe, vous sortez ».

Le magistrat reprend : « Donc le suivi s'est bien passé, mais finalement n'a servi à rien. » Indicateur pour la suite : quand la justice a déjà accordé des chances de s'en sortir, c'est-à-dire d'arrêter de commettre des délits, elle finit par des sanctions sèches.

« Les faits sont criminels, il y a une arme. Et ils sont aussi la négation de la personne d'autrui au dernier degré. » La procureur requiert 36 mois de prison, assortis d'une mise à l'épreuve.

Un chapeau pour deux

Aurélien partagera le chapeau, il est condamné comme Victor à 3 ans de prison ferme. Il en est immensément secoué : les réponses sèches font mal quand on commence à prendre conscience de ce qu'on a fait, et qu'on le regrette amèrement.

Les deux endettés sont maintenus en détention, est-il besoin de le préciser ? 

Florence Saint-Arroman

VINZELLES : Il recule volontairement dans la foule en voiture et fait de nombreux blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
RÉACTUALISÉ ce 11 août : Rétablissons la justesse de l'information.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 15 infractions liées à l’alcoolémie et 2 aux stupéfiants dans le département

SECURITE ROUTIERE controle 0820 2.jpg
La nuit dernière, une vaste opération de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants a été menée sur l’ensemble des routes du département.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un important dispositif de pompiers mobilisé après plusieurs départs de feux à Saint-Martin-sous-Montaigu

Incendie_StMartinsousMontaigu_InfoChalon_0001.jpg
Plus de 60 pompiers mobilisés au plus fort de la journée. Un drone engagé pour mieux diriger les équipes.

CHALON-SUR-SAÔNE : Une fusillade fait un mort et 2 blessées graves

10312_1_full.jpg
Les faits se sont déroulés sur le plateau Saint-Jean. L'auteur de l'assassinat se serait donné la mort. La femme de la victime et sa fille de 21 ans sont gravement blessées.

MÂCON : Pour un « regard en croix », une double fracture à la mâchoire !...

C'est ce qui est arrivé à un jeune livreur de pizzas le 21 mai dernier. « Son agresseur est revenu à la charge samedi, deux mois après » indique des membres de sa famille, qui alertent en même temps sur une montée de la violence à Mâcon cet été. Un phénomène confirmé par la police.

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12h

AGRESSION MACON SDF.jpg
L'individu a été présenté ce lundi devant le tribunal, en comparution immédiate.

MÂCON : Saisie record de résine de cannabis

SAISIE DROGUE 10KG MACON.jpg
La prise date du vendredi 10 juillet. C'est en milieu d'après-midi (15h40), dans le quartier des Saugeraies, qu'un deal est repéré par les policiers de la BAC.

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.