lundi 18 février 2019

présidente_telethon_1.JPG

Laurence Tiennot-Herment est présidente de l'AFM-Téléthon depuis 13 ans. Elle parcourt en ce moment la France pour rendre compte des actions du téléthon. Elle s'est arrêtée hier soir à la salle de la Verchère à Charnay les Mâcon pour nous parler de ce combat.

Laurence Tiennot-Herment est elle-même concernée, son fils unique, Charles-Henri, était atteint de myopathie de duchenne et il est décédé à 20 ans le 30 octobre 2003. « Le diagnostic a été établi avant le premier téléthon, dit-elle, mais mon fils allait bien et j'avoue que je n'ai pas regardé ni le premier ni le second téléthon. » Laurence Tiennot-Herment a été élue présidente le 4 juillet 2003.

« Si je raconte mon histoire, c'est que c'est celle de tous les membres du conseil d'administration (une vingtaine) qui sont soit des malades, soit des parents de malades. Ceci explique notre rage à nous engager dans le combat associatif. »

La transparence des comptes

« C'était une valeur fondatrice de l'association. La cour des comptes a effectué un quatrième contrôle depuis la création et nous avons obtenu une appréciation positive et une conformité soulignée par rapport aux objectifs poursuivis par l'appel à la générosité du public. »

Pourquoi faut-il se mobiliser ?

« Il fallait permettre de passer de l'ombre à la lumière les maladies rares. 6 à 8000 maladies rares ont été répertoriées, 3 millions de personnes en France sont concernées. Lors du premier téléthon, on ne parlait que des myopathies. 29 ans de combat ont permis de rendre visibles ces maladies. C'est un enjeu de santé publique. »

Le généthon

« Cette mise en avant des maladies rares a été un accélérateur dans le domaine de la génétique. Le laboratoire Généthon est à l'origine des premières cartes du génome humain. Le téléthon finance à 80 % le laboratoire généthon mais aussi des centaines d'équipe. Avant le premier téléthon on ne connaissait que 4 gènes, on n'en connait 4000 à l'heure actuelle. Tout ceci sert à mettre un nom sur les maladies et à proposer une prise médicale adaptée. »

L'évolution

« On a pu faire gagner 15 ans d'espérance de vie dans certaines maladies. Aujourd'hui avec une myopathie de duchenne on peut vivre jusqu'à 40 ans contre 15 auparavant. La prise en charge est meilleure mais nous accompagnons aussi dans la vie quotidienne les malades et leur famille. »

Organisation au niveau régional

A Quetigny, un service régional a été créé avec 6 référents parcours de santé. Ce sont des professionnels salariés par les fonds du téléthon. Il y en a 170 en France. Ils répondent à la sollicitation des familles sur les consultations, les rendez-vous médicaux, les aides techniques. Ils aident à trouver des solutions pour fluidifier le parcours de vie.

Et au niveau départemental

Sébastien Point est délégué de Saône et Loire. Il est rentré dans l'équipe en 2011 : « On intervient dans les familles pour rompre l'isolement, surtout dans le milieu rural. »

Jean-Claude Mejat est coordinateur départemental, il fait son trentième téléthon

Les deux référents recherchent des bénévoles :

Sébastien Point : spoint@afm-telethon.fr

Jean-Claude Mejat : 0385965938

Le rôle du téléthon

« On est là pour mener des actions, pour faire bouger la législation et les lois pour que les situations de handicap soient reconnues, que les maladies rares soient reconnues. Il y a eu deux plans 'maladie rare' et on pèse actuellement pour qu'il y en ait un troisième. 80 % des maladies rares sont d'origine génétique, mais on n'a pas encore tout trouvé.

Il y a eu une grande accélération dans le domaine thérapeutique : on est au stade des essais chez l'homme depuis 10 ans alors qu'il n'y avait rien il y a 30 ans. On teste des candidats-médicaments, 30 par exemple pour la myopathie dont 10 en France.

Une victoire sur une maladie c'est une victoire sur beaucoup d'autres. Ca permet d'aller plus vite sur des maladies similaires, les maladies rares sont des maladies modèles pour des maladies courantes. L'enjeu est de transformer ces candidats-médicament en médicaments. Il faut 10 ans de recherche fondamentale, 10 à 15 ans de modèle souris et depuis les 5 dernières années le traitement est testé sur l'homme. Il faudra encore attendre de nombreuses années avant que le traitement soit validé.

En déficit immunitaire, le traitement a marché et 80 enfants ont été guéris. Quelques résultats prometteurs ont été obtenus sur les maladies rare de la vision. La recherche est internationale et tous les chercheurs travaillent en connexion. Génération téléthon c'est un tremplin pour demain qui doit permettre à la génération qui nait aujourd'hui de connaître le sens du mot guérir. »

Les Français peuvent être fiers

« Cette association fait des choses magnifiques, 10 000 communes participent, on est le plus important dans le monde. On fait la fête au moment du téléthon pour faire avancer la recherche. on est toujours aussi bluffé de voir que la population est fidèle.

A un mois du téléthon, on se demande toujours quel temps il va faire, si les manifestations vont marcher. Un coup de frein au téléthon c'est un coup de frein sur la recherche. Le premier téléthon a rapporté 183 millions de francs, en 2015 le compteur s'était arrêté à 82 millions sur l'écran mais ce sont près de 94 millions qui ont été collectés.

Alors cette année le 36/37 attend vos promesses de dons. »

Laurence Tiennot-Herment a ensuite été accueillie par Jean-Patrick Courtois, Jean-Louis Andres et des membres du conseil municipal de Mâcon et de Charnay pour présenter aux organisateurs de manifestations, aux familles et au public le combat du téléthon.

Danièle Vadot

(photo : Laurence Tiennot-Herment, présidente de l'AFM Téléthon)


présidente_telethon_2.JPG L. Tiennot-Herlebt entourée par S. Point et JC Pejat

présidente_telethon_3.JPG

Les élus de Mâcon et de Charnay accueillent la président de l'AFM Téléthon

MJC HÉRITAN : Une Université Populaire pour sauver le climat

UnivPop_MjcHeritan_Transition-energetique_140219 (3).jpg
La séance de jeudi soir était consacrée à la transition énergétique.

INSOLITE : Un hélicoptère survole Mâcon au petit matin

Hélicoptère_mâcon_17022019_0002.jpg
ARTICLE MIS A JOUR A 10H20 : Précisions sur les raisons du survol

ST-VALENTIN : 10 confirmations de mariage à St-Amour

StAmour (45).JPG
La mairie de St Amour a célébré la Saint Valentin ce samedi pour 10 couples venus de toute la France.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin (2)

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 34.jpg
2ème volet de notre album souvenirs.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée René Cassin

CARNAVAL LYCEE CASSIN 2019 MACON - 8.jpg
Les lycéens ont sacrifié à la tradition du carnaval cet après-midi, jour de vacances. Ils étaient plusieurs dizaines à investir le gymnase pour ce qui s'est apparenté à un bal costumé. "Une fête organisée à 100% par les élèves du CVL et la MDL" a souligné le proviseur Claude Roger. Souvenirs.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY - Grand débat : Injustice fiscale et transition écologique au coeur des échanges

GRAND DEBAT LACHAPELLEDEGUAY 15FEV89.jpg
Une soixantaine de personnes a participé à la réunion publique, ce mercredi 15 février, dès 11 heures, au Château des Broyers, organisée et co-animée par Jean-François Guéritaine, maire de la commune et Thierry Faillebin, directeur général des services, en présence du député LREM de Saône-et-Loire, Benjamin Dirx.

LA CHAPELLE DE GUINCHAY : Le député Dirx en tournée chez les commerçants et artisans avant de débattre !

BenjaminDirx_tournee_commercants_150219 (10) (Copier).JPG
Le député du Mâconnais-Clunisois a pris le pouls des forces vives de la commune ce vendredi matin, en compagnie du maire Jean-François Guéritaine et de son adjoint Carlos Esteves.

CHARNAY : Une oeuvre en hommage au colonel Arnaud Beltrame

HOMMAGE BELTRAME CHARNAY2.jpg
Le 23 mars 2018, la France, et plus particulièrement le département de l’Aude, était à nouveau frappée par un acte de terrorisme brutal. Les photos de la cérémonie et le discours intégral du maire Jean-Louis Andrès.

BISON FUTE : Samedi rouge pour la circulation sur les grands axes

carte_previsions_16_fevrier-2.jpg
Le début des vacances d'hiver pour la zone A augure d'un nouveau samedi rouge pour la circulation dans le sens des départs et des retours

GRAND DEBAT A DIJON : 138 propositions citoyennes issues des réunions publiques sont en ligne

Suite à deux réunions publiques organisées à Dijon au Cellier de Clairvaux, en présence des députés de la Côte d'or, Didier Martin et Fadila Khattabi, ce sont 138 propositions qui ont été mises en ligne sur leur site web.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée Lamartine (2)

CARNAVAL LYCEE LAMARTINE 2019 MACON - 50.jpg
2ème volet de notre album photos.

PHOTOS : C'était carnaval au lycée Lamartine

CARNAVAL LYCEE LAMARTINE 2019 MACON - 26.jpg
Pas de concours cette année, mais quelques représentations quand même, au cours desquelles les lycéens-nes ont encore donné la mesure de leur talent et de leur créativité. 1er volet de notre album souvenirs.

MACON - Ecole Marcel Pagnol : Les élèves ont collecté 8,2 kg de pièces jaunes !

collecte pièces jaunes.jpg
Deux classes de l’école élémentaire ont participé à la collecte de fonds au bénéfice des enfants hospitalisés.

MÂCON : Les retraités CGT ont prévu une année 2019 mouvementée

AG_retraites_CGT_Macon_120219 (1) (Copier).JPG
Rencontrés ce mardi matin à l’issue de leur assemblée générale, les syndicalistes ont de nombreux motifs de contestations. Revue de leurs revendications.

MÂCON - Ecole Marcel Pagnol : Quand la cuisine réunit des générations très éloignées

projet école Marcel Pagnol.jpg
Des élèves de l’école élémentaire participent à des activités en compagnie des résidents de l'EHPAD de Mâcon.

SAÔNE-ET-LOIRE : 2 médailles d'or pour le CFA Auto de Mâcon en finale nationale des Olympiades des métiers

CFA AUTO MACON MEDAILLES.jpg
Roman Bizouard et Arnaud Marandet ont remporté deux médailles d'or pour le CFA Automobile de la CCI de Saône-et Loire sur les 4 obtenues par la Région Bourgogne-Franche-Comté.