dimanche 7 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Communiqué :

Prissé qui rit, Charnay qui pleure

Dans le bulletin municipal n°125, Monsieur le Maire claironnait son triomphe : il n’y aura pas de centre commercial ! Point final au principal sujet de la dernière campagne municipale.

La presse du dimanche 16 octobre a confirmé nos craintes de 2014 : ce que Charnay refuse par idéologie politique, d’autres en profiteront !

Grâce à l’autorisation d’agrandissement de son centre commercial, Prissé récupèrera d’importantes nouvelles recettes fiscales, et 30 salariés ! En 2013, cette demande d’agrandissement était bloquée, en attendant la décision pour Charnay, mais grâce à Monsieur Andrès et son équipe, tous les obstacles ont été levés pour Prissé. C’est irrémédiable, car en économie, les opportunités ne se présentent qu’une fois.

Chacun aura noté que dès maintenant, amplifié par les difficultés pour se déplacer par la rue de la Coupée, les habitants de l’ouest charnaysiens préfèrent Prissé pour leurs achats. Le développement des commerces de bouche au rond point de Prissé est très révélateur. Lorsque l’agrandissement à Prissé sera terminé, cette tendance sera encore plus marquée.

Résultats pour Charnay :

pertes pour les commerçants du centre

pertes pour le budget de la commune

pertes d’opportunités pour les sans-emplois et les jeunes de Charnay

l’actuel centre commercial de Charnay n’aura plus d’autorisation de développement

Torpiller le projet du centre commercial a été votre première action, Monsieur le maire, et vos administrés payent aujourd’hui les frais d’une stratégie électorale populiste. Vous n’avez rien proposé en compensation depuis votre élection, sinon des envolées lyriques et une augmentation des impôts locaux, mettant ainsi en évidence vos difficultés à tenir rigoureusement les dépenses. Le reconnaitrez-vous sur 4 pages dans le prochain bulletin municipal ? Vous pourriez ainsi vous remettre en cause une nouvelle fois, comme suite aux remarques des élus d’opposition sur l’entretien des espaces vert et les nombreux messages de mécontentement des charnaysiens.

En attendant, les charnaysiens ne vous disent pas merci, et les membres de BVC2020 préparent leurs projets pour l’avenir, afin de réparer vos erreurs politiques.

R.P. pour l’Association BIEN VIVRE A CHARNAY 2020

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.