tabac_macon2.jpg

Ils ont eu de la chance : la gérante du bureau de tabac du quai Jean Jaurès et son compagnon se trouvaient dans l'arrière boutique lorsqu'à 21h40 samedi soir deux hommes encapuchonnés, le bas du visage masqué par des écharpes, sont entrés arme au poing... 

Inconvénient : le bouton d'alarme se trouve dans la boutique et non à l'arrière. Avantage : le couple se trouvait à l'abri, et a, grâce aux images des caméras de surveillance, immédiatement pris conscience du danger, et s'est bouclé dans la réserve. Ils ont éteint toutes les lumières : les malfaiteurs se sont donc servis rapidement en argent liquide et en cigarettes et se sont enfuis. 

Ils n'ont pas été tranquilles longtemps car le compagnon de la gérante les a pris en chasse, et les voleurs se sont essouflés avant lui, et ont semé petit à petit la majeure partie de leur butin. « Arrête ! C'est bon j'ai tout lâché, j'ai plus rien. », lui a lancé l'un des deux.

Ces hommes ont au final commis un vol en réunion à main armée (ce qui fait beaucoup en matière de prévention), pour un gain très relatif de 60 € et une poignée de paquets de cigarettes.

« La police a été très rapide, raconte la gérante. Ils ont relevé tous les éléments pour conduire une enquête, bien sûr, mais nous ont aussi entourés, rassurés. Ils ont été très présents, on les remercie. Mais on appelle les commerçants à être vigilants, car il y a eu plusieurs vols sur ces derniers jours. Je sais désormais ce qui pêche dans la sécurité de mon commerce, et je vais y remédier. On a eu de la chance de ne pas faire face aux agresseurs. »

F.S.-A.