lundi 25 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Apprentissage : ayons le courage d’expérimenter !


Notre pays traverse une crise profonde et durable marquée par un fort taux de chômage. Pour les jeunes de moins de 25 ans, il est près de 2,5 fois plus élevé que la moyenne nationale.
L’apprentissage est un outil d’excellence pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes qui rencontrent de réelles difficultés à entrer sur le marché du travail en France.

 

Les décisions prisent, depuis 2012, par les gouvernements successifs ont, parallèlement à la crise, entrainé une baisse des jeunes entrants dans ces dispositifs (-8% en 2013, -3% en 2014). Outre les mesures financières, la suppression en 2013 du dispositif d'initiation aux métiers en alternance a donné un très mauvais signal pour le développement de l’apprentissage.
Conscient de ces erreurs, l’Etat expérimente de nouveaux outils de développement de l’apprentissage à l’image du relèvement à 30 ans de l’âge limite d’entrée en apprentissage. La Région Bourgogne Franche Comté se porte volontaire dans ce cadre.
L’âge limite n’est pourtant pas le seul frein à son développement et la question de l’âge d’entrée dans l’apprentissage est aussi posée par nombreux acteurs de l’apprentissage.

 

Le groupe URDC  demande au gouvernement d’autoriser l’expérimentation de l’apprentissage dès 14 ans afin que la Région Bourgogne Franche Comté soit territoire d’expérimentation. 
La mise en place d’une politique d’apprentissage de 14 à 30 ans serait une belle opportunité et une façon de saluer le travail accompli par les Centres de Formations d’Apprentis.
Cette demande ne dépassera malheureusement pas l’hémicycle régional puisque la majorité socialiste régionale s’est opposée à notre vœu lors de la dernière session plénière.

 
Marie-Claude Jarrot,
Maire de Montceau-Les-Mines,
Vice-Présidente de la commission apprentissage
à la région Bourgogne Franche Comté

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.