lundi 13 juillet 2020
  • Route_71_290x400 (2).jpg
  • EDENWALL STAGES ETE2020 - 1 (2).jpg
  • JVEUXDULOCAL MACON2105 (2).jpg
  • EGC BOURG CHALON - 1.jpg

TGIMACON.jpg

« Il est important que vous compreniez qu'une bonne justice est une justice qui est comprise. » La salle est presque vide, nous sommes en comparution immédiate et le Président Abassi va siéger pour la première fois à Mâcon.

 

Mahrez Abassi est réputé à Paris pour son style unique en son genre (on peut lire ici une chronique d'audience à la 10e chambre du TGI de Paris), et le prévenu du jour va en apprendre quelque chose, pour autant qu'il soit en capacité d'entendre :

« C'est à nous de rendre une justice humaine, équitable, et fondée. Est-ce que c'est bien clair, Monsieur ? »

 

Il sort de cellule, il est en manque, il en tremble

 

Le Monsieur en question est dans le box, hébété. Chopé lors d'un contrôle routier avec 3,58 g d'alcool dans le sang en juillet, il vient de réitérer avec un taux d'alcoolémie d'1,21 g du côté de Perrecy les Forges. Ce coup-ci c'est la garde à vue. Il sort de cellule, il est en manque, il en tremble. 56 ans, une chemise à fines rayures horizontales tendue sur une bedaine qui s'épanouit au fil des canons, partagés ou solitaires. Il arrive de l'autre bout du département entre trois gendarmes, et reste abasourdi devant ce juge qui expose si chaleureusement ce qu'est "une bonne justice".

 

Lui, il a peur d'aller en prison. Il a essayé de se foutre deux fois en l'air cet été, mais la prison, si elle lui permettrait éventuellement d'arriver à ce même résultat, reste une sortie basse. C'est un chef d'entreprise (5 agences immo, 28 salariés) qui sombre, ce qui n'échappe pas au sémillant président : « Vous êtes dans un processus de déchéance lente, monsieur, vous êtes en train de choir. »

Il est en train de choir, c'est vrai, bien que ce verbe ne fasse pas partie de son langage courant. Il le sait, il le dit et le répète : « Je fais une dépression, je prends des anti-dépresseurs et des anxiolytiques depuis le mois de juin. 

 

«  Monsieur que cherchez-vous, qu'attendez-vous ? »

 

«  Monsieur que cherchez-vous, qu'attendez-vous ?

- (profond soupir) J'ai beaucoup de mal à travailler. Dans ma profession la vie est plus compliquée qu'il y a 10 ans.

- Est-ce que vous attendez la mort des autres ? Ou la vôtre ?

- J'ai décidé de me faire soigner, je vois un addictologue.

- Alors pourquoi, avec un traitement d'antidépresseurs et une consommation d'alcool, pourquoi prenez-vous le véhicule ?

- Ben, j'aurais pas dû. Mon état dépressif fausse ma raison.

- Où vont souvent les gens qui passent en comparution immédiate ?

- En prison

- Comment envisagez-vous la prison ?

- Je ne l'envisage pas, je suis catastrophé. »

 

Il est catastrophé. Le Parquet doute de sa prise de conscience, et requiert 8 mois de prison dont 4 mois avec sursis, et une mise à l'épreuve, et l'annulation de son permis et un mandat de dépôt, soit l'incarcération immédiate.

 

"Monsieur D. est un de mes amis", plaide le bâtonnier du barreau de Chalon-sur-Saône

 

« Monsieur D. est un de mes amis, commence Maître Meunier, bâtonnier du barreau de Chalon-sur-Saône. Je l'estime, je le connais. Je vais essayer de resituer les choses dans leur contexte. J'ai vécu les deux tentatives de suicide cet été, et j'ai un regret car si j'ai été présent comme ami, je n'ai pas été assez ferme, j'aurais dû l'emmener à la clinique Val Dracy. S'il ne va pas en prison, je l'emmènerai directement, le tribunal a ma parole, à la clinique de Val Dracy. Ses accidents n'ont jusqu'à maintenant eu aucune conséquence corporelle. Son permis va être annulé, ainsi la société est rassurée. L'enjeu pour lui c'est également sa vie de famille (qui elle aussi est en train de choir, ndlr). S'il va en prison, c'est fini pour lui. La justice, c'est la raison. »

 

Et le bâtonnier de prolonger deux minutes sur la situation des entrepreneurs en difficulté :

«  J'ai discuté avec le président du tribunal de commerce à Chalon de la possibilité d'une cellule d'aide psychologique pour les entrepreneurs, car on connait des drames, l'un d'eux a sauté du 2e étage il y a peu à Chalon. »

 

Pas de mandat de dépôt

 

Le tribunal condamne cet entrepreneur qui boit le bouillon et qui devrait trouver un cadre de soin et de reconstruction à la clinique de Val Dracy, à 6 mois de prison ferme (aménageables), à 4 mois de prison avec sursis, à un suivi mise à l'épreuve de 2 ans avec obligation de soins.

Le tribunal ne décerne pas de mandat de dépôt :

« Monsieur le bâtonnier, je compte sur vous, en tant qu'auxiliaire de justice, pour faire passer les messages. Monsieur semble en état de choc. »

L'audience est levée.  

 

F. Saint-Arroman

MÂCON : Deux jeunes lui foncent dessus en scooter et reviennent lui casser la figure. Il s'en remet au procureur…

AGRESSION MACON - 2.jpg
Le récit de cette agression a été fait à partir du témoignage de la victime, qui a pris contact avec macon-infos.

CRÊCHES-SUR-SAÔNE : Un blessé dans une collision entre une moto et une voiture rue du stade

ACC CRECHES STADE.jpg
Actualisé : On en sait plus sur les circonstances précises de cet accident.

MÂCON : Deux dealers attrapés au début du confinement

Se faire contrôler en plein confinement sans pouvoir justifier d’une sortie pour motif impérieux, en possession de produits stupéfiants… c’est ce qu’on peut appeler la double peine… et c’est ce qui est arrivé à deux jeunes de La Chapelle-de-Guinchay au mois de mars.

BERZÉ-LA-VILLE - SOLOGNY : 4 blessés dont 2 graves dans une violente collision sur la RD 17

ACCIDENT BERZE LA VILLE 07062020 ACC4 - 1.jpg
L'accident s'est produit ce matin vers 8h30. Une des victimes a été transportée par hélicoptère à l'hôpital de Lyon. Son état était jugé très sérieux à la suite de sa désincarcération. ACTUALISÉ : Le jeune homme transporté à Lyon est décédé des suites de ses blessures en arrivant à l'hôpital (info gendarmerie).

TRIBUNAL DE MÂCON - Crêches-sur-Saône : En l'absence de la drogue, la transaction tourne mal...

VOL VIOLENCE CRECHES - 1.jpg
Il est des choses qu'il vaut mieux ne pas toucher. F... en a fait l'amère expérience cette fin d'après-midi du 12 mai sur un parking de Crêches-sur-Saône.

RCEA-RN79 : À 160km/h entre Cluny et Mâcon

CONTROLES GENDARMES RCEA CHARNAY 3005 - 12.jpg
Le gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière étaient postés sur la RCEA ce samedi après-midi, dans le sens Cluny-Mâcon, pour des contrôles de vitesse. Bilan de deux heures d'opération.

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.