jeudi 25 avril 2019

Sans dénonciation, certaines affaires ne verraient jamais le jour. Autrement dit : quand on traficote vaguement, mieux vaut soigner ses relations...

 C’est ce qu’Hedi, 28 ans, a appris ce mercredi, en même temps qu’il découvrait, dit-il, qu’ici on ne plaisante pas avec la contrefaçon de marques.

En octobre 2014, son futur ex-copain Monsieur A. dénonce Hedi à la gendarmerie de Crèches-sur-Saône : il importe des faux vêtements de marques, ou encore de vrais vêtements avec une marque abusivement posée dessus. Lacoste, Armani, Ralph Lauren, Paul Smith, et d’autres. A l’énuméré on pense à un gros trafic, que nenni. Le frère d’Hedi lui a envoyé quelques cartons de Tunisie, et celui-ci en propose à la vente, pour des prix imbattables évidemment. Il va même en proposer sur la page Facebook de sa femme. Son délateur assure avoir vu 4 cartons entreposés dans le cagibi de l’immeuble. Illégal, mais pas incommensurable pour autant. Du reste il n’y a aucune partie civile dans cette affaire, alors que toutes les grandes marques ont des bataillons d’avocats prêts à prendre le TGV pour venir défendre leurs intérêts.

 

Hedi se défend donc d’avoir commis des malversations, il parle « d’imitation » et non de contrefaçon. Son avocate rappelle à quel point les contrefaçons ont pignon sur rue dans les sites touristiques, et aussi sur les marchés. Elle soutient qu’en Tunisie ce genre de pratique n’a pas la même portée et que son client n’a pas tiré un réel profit de ces quelques ventes. Rien de conséquent.

C’est sans compter sur le Parquet qui voit d’un très mauvais œil tout développement d’économies souterraines, et qui obtient quasiment la peine requise, à la surprise du prévenu, dont le casier est vierge, et qui n’en attendait pas tant : 4 mois de prison avec sursis et confiscation des scellés.

 

Florence Saint-Arroman

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.