jeudi 24 septembre 2020
  • TICKET SMS TREMA MACON.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2019.jpg

VARENNES_PRISON_MACON.jpg

"30 ans de réclusion criminelle" : Jacky Martin, à l'issue de 13 jours de procès devant la Cour d'Assises de Saône-et-Loire, vient d'être reconnu coupable et condamné. La salle bruisse d'un "oh" de stupeur, mais les renforts policiers (les annonces de verdicts sont des moments de tension et de débordements possibles) n'ont pas à intervenir. 

La Cour s'est retirée pour délibérer sur les intérêts civils. La famille d'Anne-Sophie Girollet demande (et obtiendra) des indemnités au titre de son préjudice, mais également au titre de la souffrance que la victime a subi et dont elle a été consciente, pour ce qui concerne ses parents et son frère, qui viennent en héritiers. Le public peut se rasseoir.

Un homme reste debout, hébété, les yeux embués, le visage figé et douloureux. Le frère de Jacky Martin ? Non. Mickaël, un co-détenu, sorti lui depuis un moment (il purgeait une peine de quelques mois), mais qui, sans le connaître davantage, est venu voir comment était jugé Jacky. Mickaël est acquis à son innocence : Jacky l'a toujours clamée, ne faisait pas d'obsession sur le dossier, parlait aussi d'autres choses, et ne manifestait aucune violence particulière. Mais il a purgé déjà plus de 4 ans de préventive, il était poursuivi pour un homicide ET une agression sexuelle : à l'étage zéro du centre pénitenticier de Varennes le Grand, ça ne pardonne pas. Mickaël raconte : "Quand il était en préventive, il s'est fait déboîter. Ils étaient tous sur lui, à 12 ou 13. Sa tête, même au sol, ils lui écrasaient avec les pieds. Ils lui ont cassé les côtes, il était en fauteuil roulant après ça."

Ce n'est plus de la buée, ce sont des larmes qui roulent sur les joues de Mickaël. "Rester au zéro, c'est la punition de la punition. La machine judiciaire, ça fait peur. Il pouvait se faire tuer, et l'administration pénitentiaire n'a rien fait. Ceux qui sont reconnus pédophiles, par exemple, on les regroupe au 3e étage, pour les protéger, mais si Jacky fait appel, il restera prévenu, retournera au zéro, et là tout peut arriver, c'est l'étage le plus violent. Donc j'espère que la justice ne le tuera pas deux fois. La maison d'arrêt, c'est une nano-société : y a même des surveillants qui balancent l'affaire d'un gars pour qu'il se fasse démonter."

Tuer deux fois ? La première c'est quoi ? "C'est sa condamnation. Vu ce qui s'est passé, qui n'est pas pardonnable, si on prouve que c'est lui, alors d'accord, c'est normal. Mais là c'est pas le cas : rien ne prouve que c'est lui. Et à Varennes, la sécurité des gens, ils en ont rien à foutre. ça fait peur, vraiment ça fait peur."

 

FSA

MÂCON : Un SDF s'en prend violemment à deux personnes en l'espace de 12 h

AGRESSION MACON SDF.jpg
Actualisé : Jugé en comparution immédiate ce lundi, il a été reconnu coupable et maintenu en détention. Présenté au tribunal une 1ère fois le 20 juillet, il avait demandé un délai pour préparer sa défense.

TRIBUNAL DE MÂCON : Des hématomes causés par des coups ou pas ?…

C’est la question qu’a dû trancher le tribunal ce lundi, avec un prévenu qui comparaissait sous escorte, accusé d’avoir frappé sa compagne, en situation probable de vulnérabilité, à savoir probablement enceinte de deux mois, et qui s’est retrouvée avec 4 jours d’ITT.

FLEURVILLE : Coup de feu, fuite, accident, outrages et menaces de mort...

Un des protagonistes a comparu ce mercredi au tribunal correctionnel de Mâcon.

MÂCON - Violences sur l'esplanade Lamartine : Les policiers durement pris à partie, à 5 contre 40 !

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
Dans la nuit du 29 au 30 août dernier, vers 1h30, une rixe éclate entre plusieurs jeunes sur l’esplanade Lamartine à Mâcon. Lors de leur intervention pour calmer tout le monde, les forces de l’ordre sont confrontées à une quarantaine de personnes et essuient insultes et violences… Deux policiers sont blessés. Récit de l'audience au tribunal ce mercredi.

MÂCON : Il met le feu devant le commissariat et prend la fuite

COMMISSARIAT_MACON.jpg
Actualisé : L'incendiaire a été placé en détention provisoire dans l'attente de son jugement.

MÂCON : Violente bagarre sur l’esplanade, deux policiers blessés

BAGARRE MACON 30082020 - 1.jpg
La fin de soirée a sérieusement et fâcheusement dégénéré dans le centre-ville de Mâcon dans la nuit de samedi à dimanche. À voir, la vidéo d'une témoin de la scène. Deux individus ont été interpellés, placés en garde à vue et écroués. À l'origine, une tournée non réglée ? ACTUALISÉ : Prison ferme pour les deux prévenus.

MÂCONNAIS : L’OTV pour des vacances en toute tranquillité !

MACONNAIS OTV 2020 1.JPG
Vous partez quelques semaines de vacances, l’été ou tout au long de l’année ? Ou vous vous absentez juste le temps d’un long week-end ? Pensez à l’Opération tranquillité vacances (OTV). Parce que vacances c’est surtout synonyme de détente, pas de stress ni de crainte…

MÂCON : Violence envers un médecin urgentiste et menaces de mort avec un rasoir de barbier aux Charmilles

TGI_MACON.jpg
L'individu, polytoxicomane, et a été jugé ce mercredi en comparution immédiate.

CHARNAY : Choquant et scandaleux !

MOUSTIQUE TIGRE REPLONGES - 1 (1).jpg
Actualisé : une autre, pas mal non plus, à Mâcon...

VINZELLES : Il recule volontairement dans la foule en voiture et fait de nombreux blessés !

VINZELLES MYBEERS VOITURE FOLLE.jpg
RÉACTUALISÉ ce 11 août : Rétablissons la justesse de l'information.

SÉCURITÉ ROUTIÈRE : 15 infractions liées à l’alcoolémie et 2 aux stupéfiants dans le département

SECURITE ROUTIERE controle 0820 2.jpg
La nuit dernière, une vaste opération de contrôles d’alcoolémie et de stupéfiants a été menée sur l’ensemble des routes du département.

SANCÉ : Il menace ses parents, insulte les policiers et retourne en prison

TGI_MACON.jpg
Le 24 juillet dernier, les policiers interpellent un homme de 47 ans, à Sancé, suite à une plainte déposée dans la journée par son père.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un important dispositif de pompiers mobilisé après plusieurs départs de feux à Saint-Martin-sous-Montaigu

Incendie_StMartinsousMontaigu_InfoChalon_0001.jpg
Plus de 60 pompiers mobilisés au plus fort de la journée. Un drone engagé pour mieux diriger les équipes.