vendredi 5 juin 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • MUSEE URSULINES MACON REOUVERTURE.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

primaire_LR_1cov.jpg

Pour voter à cette primaire, il faut être inscrit sur les listes électorales, signer la charte souscrivant aux valeurs de la droite et du centre et verser 2 euros à chacun des tours.

 

130 sympathisants ont répondu à l'invitation du parti pour donner le coup d'envoi de la primaire. Arnaud Danjean, Jean-Patrick Courtois et Yoann Charlot ont successivement pris la parole.

 

La présentation de l'organisation a été faite par Yoann Charlot, secrétaire de circonscription, qui a d'abord insisté sur les règles de respect des sensibilités, de rassemblement, de mobilisation qui doivent prévaloir pour cette primaire.

Les dates des élections : les 20 et 27 novembre

Pour participer aux élections, il faut être inscrit sur les listes électorales, signer la charte souscrivant aux valeurs de la droite et du centre et verser 2 euros à chacun des tours.

 

Les 19 bureaux :

7 à Mâcon : Sennecé, Flacé, Gautriats-Marbé, Héritan, Lamartine, Blanchette-Saint CLément, Loché-Vinzelles-Varennes

12 à l'extérieur : La Chapelle de Guinchay, Chaintré, Solutré, Tramailles, Dompierre, Saint Gengoux le National, Cluny, Viré, Sologny, Sancé et 2 bureaux à Charnay.

Les 19 présidents des bureaux de vote ont été nommés.

il faut compléter maintenant la liste des assesseurs, il en faut 120 et les personnes présentes au dîner seront sollicitées pour remplir ce rôle.

 

Pour soutenir cette campagne des primaires, Arnaud Danjean (soutien d'Alain Juppé) animera une réunion le 20 octobre, Gilles Platret (soutien de Nicolas Sarkozy) sera lui présent le 8 novembre, on annonce aussi Nathalie Kosciusko-Morizet. La Saône-et-Loire aura organisé des réunions avec la totalité des représentants ou des candidats puisque Bruno Le Maire, Jean-François Coppé et François Fillon sont déjà venus dans le département.

Yoann Charlot réunira les 120 assesseurs le 13 octobre à Sancé, jour du premier débat télévisé des primaires.

 

Jean-Patrick Courtois

Une organisation irréprochable et une signification politique considérable ont été les 2 termes employés par Jean-Patrick Courtois pour qualifier cette élection.

« Le premier tour, on défend ses candidats. Il faut que la campagne soit digne, un candidat sortira des urnes, et le 27 nous devrons être tous derrière. Cette élection est capitale non seulement pour l'élection présidentielle mais aussi pour les législatives qui suivront.

Je soutiens François Fillon mais je serai présent à toutes les réunions, a-t-il dit. Il faut que le scrutin soit incontesté et incontestable. »

 

Arnaud Danjean

« Nous avons une primaire ouverte, ça chagrine certaines personnes car ce n'est pas dans notre tradition, mais si nous ne passons pas par cette case primaire, cela peut conduire à l'élimination de tous les candidats de droite.

Il nous fut un débat d'idées qui fassent vivre les sensibilités qui existent. Les 6 candidats principaux ont fait partie du même gouvernement, et ils sont appelés à travailler ensemble, les caricatures, je n'en veux pas.

Il ne faut pas se leurrer, la tache va être extrêmement compliquée. Même si la présidentielle et les législatives sont gagnées, le défi sera difficile.

Si on est indiscipliné à droite, méfiez-vous la gauche sera disciplinée. Il faudra soutenir celui qui a gagné. »

 

Danièle Vadot

 

(photo d'accueil :  JP Courtois, A. Danjean et Y. Charlot)

 

primaire_LR_2.JPG

 primaire_LR_3.JPG

 

primaire_LR_1.JPG

André Accary : "Confions aux Départements la gestion unique et entière des Ehpad, et supprimons les ARS"

ACCARY ANDRE ARS.jpg
Le Président du conseil départemental de Saône-et-Loire s'exprime dans une tribune à l'occasion du Ségur de la Santé.

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.