vendredi 23 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

MONTEBOURG_FRANGY_2016_CANDIDATURE.jpg

Le projet France a donc été présenté pour la 1ere fois cet après-midi devant plusieurs centaines de militants et sympathisants socialistes. A lire aussi, les principales propositions du candidat.

Il a trois mois de gestation et va poursuivre son chemin de campagne ces prochaines semaines. "Je suis socialiste" a réaffirmé Arnaud Montebourg pour mieux répondre à un potentiel adversaire au sein même de son camp, Emmanuel Macron. "Mais le projet que je vais défendre et qui vous a été présenté est plus que cela, il est aussi écologiste, gaulliste social, républicain, de gauche et volontariste." L'ancien ministre n'a donc pas voulu se laisser enfermer dans un qualifictatif ou un autre, tout en ré-affirmant l'engagement de sa vie."

La rose n'est donc pas fanée. Elle l'est peut-être pour quelques uns au gouvernement ou à la présidence de la République, mais elle ne l'est pas pour le Mousquetaire de la Bresse. "L'on pourrait entrer dans le jeu des couleurs, comparer les nuances, mais franchement la priorité n'est pas là" a soutenu Denis Lamard, président des Amis de la Rose" en introduction, "elle est dans notre capacité à empêcher la famille Lepen d'être au 2ème tour de l'élection présidentielle.   

Et c'est au long d'un discours fleuve de 1h20 qu'il a tracé la route et flingué François Hollande (cliquez ici pour lire sa déclaration sur François Hollande). La fin de l'austérité, le sauvetage de l'Europe par la reprise en main des citoyens et la remise en question des Traités qui régissent aujourd'hui l'Union Européenne, le retour du septennat mais à mandat unique, l'instauration du référendum d'initiative populaire, la réforme du Sénat avec l'introduction des citoyens au sénat, l'introduction de la proportionnelle intégrale pour l'élection de 50 députés, un Etat fort qui nationalise pour sauver l'économie française etc. 

La question qui taraudait bien des journalistes après l'annonce de sa candidature était celle de sa participation à l'éventuelle primaire socialiste. La réponse fut la suivante : "On se sait rien sur cette primaire, on n'en connait pas les modalités, on ne sait même pas si elle aura lieu. Quoi qu'il en soit, j'y suis favorable, j'en ai été l'instigateur. Mais je suis candidat avec ou sans primaire."

Arnaud Montebourg a répondu également sur sa capacité à décrocher les parrainages nécessaires à une candidature à la présidentielle (les fameuses 500 signatures) et le financement de sa campagne : "Je n'ai pas d'inquiétude sur notre réseau d'élus. Nous aurons les signatures sans problème. Quant au financement de ma campagne, nous la ferons si il le faut à la Obama. Chaque citoyen peut contribuer, même d'un euro."

Rodolphe Bretin

Quelques propositions du candidat :

Réserver pendant une période de huit ans, le temps que la France se réindustrialise, 80 % des marchés publics des collectivités locales de l’Etat, et de ses hôpitaux, aux PME travaillant sur le sol national.

Suspension unilatérale de la directive sur les travailleurs détachés.

Annulation progressive des hausses d’impôts de ces cinq dernières années sur les revenus du travail des classes moyennes et populaires.

Programmer la fin des règles fixant l’austérité budgétaire et monétaire contenues dans les traités de Maastricth et de Lisbonne, et notamment celle qui contraint les Etats membres à ne pas dépasser 3% de déficit.

Création d’un gouvernement économique de la zone Euro. Et, pour qu’il ne soit pas "fictif ou fantoche, il doit pouvoir contrôler les décisions de la BCE, les orientations budgétaires européennes exercées en commun et celle des états membres".

Rétablissement du septennat, non renouvelable.

Réduction du nombre de députés de 577 à 350, dont 50 élus à la proportionnelle intégrale.

Réduction du Sénat à 200 membres, dont cent seront tirés au sort sur les listes électorales à raison de un par département.

L’entrée à l’Ecole nationale d’administration (ENA) réservée aux citoyens ayant déjà une expérience professionnelle avancée.

100 milliards d'euros sur 5 ans pour la rénovation thermique des bâtiments

Nationalisation temporaire ou partielle d'une des cinq grandes banques françaises pour agir sur l’économie nationale.

Favorisation de l’accès à la propriété grâce à une baisse de 50 à 70 % par rapport au prix du marché pour les locataires de logements sociaux, de façon à faire baisser la charge du prix du logement.

Suspension de la directive des travailleurs détachés.

Formation des chômeurs à un nouveau métier pendant un an sur les 24 mois d’indemnités chômage, financé par l’argent de la formation professionnelle.

Election au suffrage universel dans chaque région d’un commissaire chargé de la réduction du chômage et de la formation professionnelle.

Rétablissement du «service national, civil et militaire obligatoire pour six mois» pour tous les jeunes hommes et les jeunes femmes.

Rétablissement d’une «police de proximité».

Fin de l’utilisation de l’article 49-3, «sauf en matière budgétaire».

 

Cliquez ici pour lire son discours intégral

 

MF2016.jpg

Cerné M. Montebourg !

MONTEBOURG_FRANGY_2016.jpg

DSC06659.jpg

DSC06660.jpg

DSC06661.jpg

DSC06669.jpg

MONTEBOURG_FILLIPETTI.jpg

DSC06676.jpg

DSC06677.jpg

DSC06682.jpg

DSC06685.jpg

Denis Lamard, président des Amis de la Rose,

a ouvert les interventions en évoquant le 1er défi à relever,

"la seule question qui vaille : qui est capable de repousser

la famille Lepen du 2eme tour de l'élection présidentielle ?"

A sa suite, Laurent Baumel, député d'Indre-et-Loire, "frondeur", a rappelé les principe

de son engagement pour élaborer le projet France :

rétablir la juste répartition des rôles entre politiques et experts.

Nous voulion remettre la politique au poste de commande. Les experts que nous avons consultés,

nombreux, nous ont permis d'élargir le champ des possibles. 

DSC066962.jpg

DSC06706.jpg

La jeunesse a expliqué le travail pour aboutir au Projet France

DSC06715.jpg

DSC06724.jpg

DSC06752.jpg

DSC06776.jpg

DSC06779.jpg

DSC06804.jpg

DSC066552.jpg

Les sympathisants et adhérents du PS Mâconnais ne sont pas dupes et attendent de voir les actes.

"Il y a eu le beau discours du Bourget, et après on a vu... la déception est immense."

DSC066992.jpg

DSC067562.jpg

 

MONTEBOURG_FRANGY_20162.jpg

MONTEBOURG_FRANGY_20164.jpg

MONTEBOURG_PROJET_FRANCE_FRANGY.jpg

MONTEBOURG_SOCIALISTE.jpg

MONTEBOURG_SOCIALISTE2.jpg

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.