dimanche 18 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

DSC08297.JPG

Demain, à la Fête de la Rose rebaptisée Fête Populaire, Arnaud Montebourg va annoncer sa candidature à l'élection présidentielle. Stéphane Guiguet, premier secrétaire fédéral du PS71, le soutient : « Il veut changer de système, je crois qu'il est le seul à en avoir la capacité. » Interview.

 

Mâcon Infos : Ce matin, David Marti, maire du Creusot, donnait à Creusot-Infos (lire ici) sa position très critique à l'égard de la Fédération 71 quant à son investissement dans une fête « qui n'est plus la fête des socialistes mais le rassemblement des supporters d'un seul homme », « elle est sous la main mise d'un clan ». Que lui répondez-vous ?

 

Stéphane Guiguet : En tant que premier fédéral, je dis que c'est une fête qui a toujours rassemblé la majorité fédérale, n'en déplaise à certains. Il n'y a rien de changé : certains élus n'ont jamais voulu venir, c'est dommage mais c'est leur liberté. Nous, on n'a jamais financé cette fête. Elle est ouverte à tout le monde, au-delà du Parti Socialiste. Ce sont des querelles internes : elles n'intéressent pas les Français. Les gens en ont marre, justement, de ces étalages de différends qui ne nourrissent aucune réflexion constructive pour la société.

 

Mâcon Infos : Arnaud Montebourg participera-t-il aux primaires ?

 

Stéphane Guiguet : Arnaud Montebourg sera candidat à la présidentielle, c'est un fait. Selon quelles modalités ? On ne sait pas encore. Je comprends qu'il hésite, on n'a pas encore tous les éléments pour cette primaire, les règles n'en sont pas encore très claires. Cambadélis réunit tous les premiers fédéraux fin août, on en saura plus à ce moment là. On n'est pas naïfs : d'abord il y a eu un mouvement pour que la primaire n'existe pas, puis un mouvement pour qu'elle soit calibrée pour Hollande. Donc, attendons : on est au bout d'un système politique, et il faut en changer. Cette réalité ne concerne pas spécifiquement le Parti Socialiste, elle concerne tout le monde !

 

Mâcon-Infos : Quelles sont vos relations avec Arnaud Montebourg ?

 

Stéphane Guiguet : J'ai des contacts avec lui, tout comme d'autres. Il a besoin de prendre le pouls de ce qui se passe en Saône-et-Loire. Demain des jeunes s'exprimeront sur ce qui a été apporté sur la plate-forme de Projet France. Arnaud est un homme cultivé : ce n'est pas le cas de tous les politiques, loin s'en faut. Il y en a d'autres, mais peu. Or c'est important.

 

Mâcon-Infos : Qu'est-ce qui emporte votre adhésion pour sa candidature ?

 

Stéphane Guiguet : Il en dira quelque chose demain. Personnellement, ce qui me séduit, c'est qu'il n'est pas un « gestionnaire » (au sens de se débrouiller avec un état de fait), il est un homme d'action qui prend des initiatives intéressantes. Par exemple le plan de sauvetage de la Saône-et-Loire, lorsqu'il était président du conseil départemental ici. Puis il a été ministre de l'Economie, il a fait ses preuves. On l'attend plus sur des questions régaliennes, de sécurité, de fonctionnement des institutions. Mais on lui reconnaît qu'il tente des choses. Il est sorti du gouvernement, c'est à son honneur. Sur une forme de protectionnisme, on s'est moqué du symbole de la marinière, mais l'idée de consommer local est une bonne idée. Et puis il réfléchit à la nécessité d'une VIème république : on est aussi au bout d'un système institutionnel. Il faut changer des choses, structurelles.

 

Mâcon-Infos : Comment articulez-vous votre défense de la politique de François Hollande à votre soutien à la candidature d'Arnaud Montebourg ?

 

Stéphane Guiguet : Il ne faut pas être idiot ! On est au bout d'un quinquennat : il y a eu des avancées, par exemple au niveau de l'éducation, de la défense aussi, il y a eu des choses positives comme la réduction d'impôts pour les classes moyennes. Mais il y a des manques flagrants également : la loi travail fut une faute, sur la forme, comme sur le fond. Christophe Sirugue a eu le mérite de s'y plonger. La grande réforme fiscale n'a pas eu lieu, la France est à la traîne dans la lutte contre les paradis fiscaux.

 

Le premier fédéral de Saône-et-Loire, qui est aussi vice-président du Conseil régional, et conseiller municipal à Mâcon, ainsi que conseiller communautaire à la CAMVAL, part de sa propre expérience pour argumenter en faveur de réels changements. Depuis qu'il est au Conseil régional il a quitté son travail pour se consacrer à temps plein à ses missions :

« Je réprouve le discours 'tous pourris', qui est faux, et ne fait pas réfléchir, mais il est certain qu'on ne devrait pas pouvoir faire de la politique toute sa vie. Il faut faire des choses différentes avant, et puis après. Il faut faire en sorte de ne plus se sentir impuissant. »

 

Conscient de l'effondrement de l'image des politiques dans l'opinion publique (« Ils sont quasi au même niveau que la presse, c'est dire ! lance-t-il en souriant »), Stéphane Guiguet a rallié Arnaud Montebourg, qui sera officiellement candidat demain, et s'investira pour qu'un autre socialiste puisse dire « Moi, Président, je changerai... » et que ça soit vrai.
« Arnaud Montebourg ne sera pas le candidat de la gauche de la gauche, ni du centre de ceci ou de cela : il veut changer de système, et je crois qu'il est le seul à en avoir la capacité. »

 

La fête a déjà commencé.

 

Propos recueillis par F. Saint-Arroman

 

DSC08299.JPG

 

DSC08296.JPG

 

DSC08298.JPG

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.