lundi 18 janvier 2021
  • VO PEUGEOT NOMBLOT MACON JAN2021 - 1.jpg
  • MACON HABITAT LOCAUX COMMERCIAUX 20NOV2020.jpg
  • ARMEE TERRE CIRFA MACON DEC2020 - 1.jpg

METSO_EVE_COMTET.jpg

Eve Comtet Sorabella, élue du Front de Gauche à Mâcon, avait déjà exprimé au Conseil municipal sa vive inquiétude quant au devenir des emplois à Metso. Elle a poursuivi sa démarche en sollicitant une rencontre avec le Préfet de Saône et Loire.

Elle a été reçue hier lundi 1er août, accompagnée de militants du PCF et du PG.

 

Communiqué

 

Dans un premier temps de la rencontre, elle a demandé au Préfet de tout mettre en œuvre pour sauvegarder les 80 emplois qui sont menacés. Elle a rappelé que des hommes et des femmes étaient ainsi bouleversés dans leur existence même. La mise en place d'une table ronde réunissant tous les acteurs de ce dossier (et en premier lieu les représentants des salariés) lui semble être un minimum. Dans le cas où l'emploi ne serait pas sauvegardé, elle a demandé au Préfet d'exiger le remboursement des 1 439 000 € de Crédits Impôts qui ont été versés en 2014 et 2015, à l'entreprise pour "créer des emplois".

Le Préfet à fait valoir que les crédits impôts (CICE et CICR) n'étaient assortis d'aucune condition de réalisation. Dès lors, il lui serait impossible d'en obtenir le remboursement. Il a souligné qu'en l'état actuel du droit, son rôle ne peut pas être d'imposer aux actionnaires de l'entreprise quoi que ce soit (note du rédacteur : dans un passé récent, les députés du Front de Gauche ont déposé une proposition de loi contre les licenciements boursiers que droite et PS ont refusé...). Pour le Préfet, seul le dialogue semble être une voie permettant de réduire au maximum les impacts des décisions des actionnaires. Pour conduire ce dialogue, il compte sur les conclusions du cabinet Altair, rendu au Comité d'Entreprise en septembre.

Sur ce point, les présents ont souligné que la future Loi "Travail" donnera encore plus de pouvoir aux actionnaires. Ils ont indiqué combien il était scandaleux de voir aujourd'hui une entreprise distribuer à ses actionnaires plus de dividendes que les bénéfices réalisés, en se permettant de piller les fonds au détriment de l'emploi et de l'investissement. Ils ont également souligné combien la baisse des investissements publics provoqués par les politiques d'austérité conduisait à la réfaction des travaux publics qui étaient un des moteurs de l'activité Metso

Comme le Préfet faisait valoir que l'effondrement des cours pétroliers (du fait de l'arrivée du pétrole de schiste) avait asséché le marché de l'extraction minière, les présents ont souligné la gravité d'une éventuelle signature du TAFTA qui permettrait l'invasion des producteurs de gaz de schiste.

En conclusion le Préfet a conservé le principe de la table ronde. Eve Comtet Sorabella et les membres de la délégation qui l'accompagnait ont rendu compte de la rencontre à la presse et rappelé leur détermination à accompagné les salariés de l'entreprise. Ils sont notamment convaincus de la nécessité de relancer un projet industriel pour Metso, indispensable à la pérennité de l'activité et au développement du bassin de vie.

COVID-19 - Vaccination : Ça bloque à Paris et dans les ARS, et ça met en colère André Accary

ANDRE ACCARY 2711 CHARNAY - 1.jpg
Le président du Département de Saône-et-Loire s'est fendu d'une lettre au président de la République pour rappeler que le Département est prêt depuis un moment, contrairement à l'ARS... A lire ici.

COVID-19 - Pr Luc Montagnier : « Il y a eu aussi, en partie, fabrication du virus »

DR MONTAGNER - 1.jpg
Mais « sans mauvaise intention », précise-t'il... VIH, covid-19, science, vaccin, prévention et thérapie, autisme, Fourtillan, Bill Gates... le professeur Luc Montagner, prix Nobel de médecine, a affirmé ses positions sur France Soir il y a trois jours. Étonnant, détonant et très éclairant !

FORMATION : À Mâcon, Roxana Maracineanu évoque la création d'un Bac Pro des métiers du sport

ROXANA MARACINEAU MACON 17DEC2020 BACPRO - 1.jpg
La ministre l'a présenté comme « une révolution pour la filière ».

EXPRESSION CITOYENNE - Auto-confinement des élèves : « Nouvelle préconisation, nouveau mépris pour le personnel » estime la CGT Educ'action

Le syndicat signale quatre classes fermées pour covid dans le département, plusieurs enseignants positifs et une vie scolaire impactée.

EDITO : Nucléaire, covid-19, la question est...

Pourquoi Emmanuel Macron écoute un expert de très haut niveau en matière d'énergie nucléaire et pas un autre en matière de santé ?

POLITIQUE : Fabien Genet défend l'enseignement agricole au sénat

« Votre budget n’est pas à la hauteur de l’ambition agricole qui devrait être celle de notre pays ! » a-t'il lancé à la tribune.

SANTÉ - 31 millions d'€ pour la région BFC : « Une belle enveloppe qui ne règle pas tout »

Le 14 novembre, le ministre de la Santé annonçait une enveloppe de 31 millions d'euros pour la Bourgogne-Franche-Comté attribuée dans le cadre du Ségur de la Santé. Michel Maillet, membre du collectif Santé protection sociale de l’Union Départementale CGT de Saône et Loire, a réagi à cette annonce.

Général Electric : « C’en est trop » s'indigne Marie-Guite Dufay

Après l’annonce de nouvelles suppressions de postes dans le cadre de la réorganisation de GE Steam Power, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, réagit avec force...

CRISE SANITAIRE ET POUVOIR D'ACHAT : Les retraités de la CGT demandent 100€ tout de suite

L’Union syndicale des Retraités CGT de Saône et Loire invite toutes les retraitées et tous les retraités à signer une pétition en ligne

EXPRESSION POLITIQUE : « De quoi ont besoin les quartiers populaires de Mâcon ? »

La réaction du PCF cu Mâconnais suite aux violences urbaines du week end à Mâcon.