jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

DSC08032.JPG

ACTUALISÉ : Les suspects devraient comparaître demain au TGI, sauf changement d'orientation. A l'origine, un conflit d'ordre professionnel.

Un conflit unilatéral toutefois. Les auteurs présumés auront à s'en expliquer.

 

MARDI 25/07
Il ne s'agit pas de patients du cabinet, mais très certainement d'un passage à l'acte fou, de deux personnes, a priori un homme et une femme, qui pour des raisons que nous ignorons, se sont montés le bourrichon pour partir en vendetta contre un cabinet dentaire.

 

Une vendetta criminelle, puisqu'après avoir mis les lieux à sac, ils ont mis le feu, en divers endroits, jusqu'à détruire des dossiers médicaux, et rendre le matériel professionnel en grande partie inutilisable. Une vendetta préméditée puisque dans des lieux déserts. Déserts à cet étage toutefois, car les appartements de l'immeuble, eux, étaient occupés.

 

Une chance qu'en ce soir d'été où les gens flânent tard dehors, quelqu'un ait remarqué la fumée et les lumières dansantes de feux prenant leurs aises. Une chance que les secours soient arrivés si rapidement : le couple, aveuglé par sa rage, mettait en danger tout l'immeuble.

 

Les enquêteurs ont trouvé des indices permettant d'identifier des supects et de les placer en garde à vue, la garde à vue est prolongée, le Parquet décidera de leur sort en attendant que l'enquête soit bouclée, un mandat de dépôt ne serait pas surprenant, tant l'acte est grave, et les préjudices professionnels, importants. Tout le personnel du cabinet est est évidemment affecté, voire choqué.

 

Mise en danger de la vie d'autrui, et un cabinet de soins saccagé, dans des actes à la fois prémédités et totalement inconscients du risque de faire flamber un immeuble entier : c'est criminel.

 

(photo d'accueil : une intention de nuire saisie par la rage, mais des actes prémédités)

MÂCON : Un conteneur incendié dans la nuit de vendredi à samedi

FEU CONTENEURS PROVENCE MACON - 2.jpg
Actualisé ce lundi : La police a ouvert une enquête.

TRIBUNAL DE MÂCON : La barbarie d'une mère sur sa fillette de moins de 2 ans...

TGI Mâcon.JPG
On aurait pu s'attendre à un procès aux Assises. Mais non, les juges en ont décidé autrement. Pourquoi ? « Car il y a eu un basculement... » explique maître Dominique Many, avocat du père, joint au téléphone. « La fillette était vue régulièrement par un médecin avant que sa mère ne s'acharne à la violenter à la suite d'un conflit conjugal. »

TRIBUNAL DE MÂCON : De la violence conjugale au proxénétisme...

TGI Mâcon.JPG
L'affaire a été jugée ce lundi par le tribunal correctionnel de Mâcon. Elle mettait en cause deux prévenus, deux hommes de 34 et 60 ans. La victime avait d'abord porté plainte pour violences conjugales.

SAÔNE-ET-LOIRE : Un chasseur de 60 ans tué dans un accident de chasse

Le drame a eu lieu ce samedi à Saint-Léger-sous-Beuvray.

MÂCON : Deux policiers se jettent dans la Saône pour sauver une femme de la noyade

POLICIERS MACON SAUVETAGE SAONE - 1.jpg
Incroyable façon de terminer l'année pour ces deux policiers de Mâcon, Olivier et Virginie...

MÂCON : Des coups de rouleau à pâtisserie sur sa femme, jusqu'à le casser...

VIOLENCES CONJUGALES MACON OCT2019.gif
Accusé par son épouse de faits de violence, avec incapacité supérieure à huit jours, survenus à Mâcon le 13 octobre dernier, un Mâconnais de 33 ans était présenté mercredi après-midi au tribunal en comparution immédiate. Récit.

MÂCON : Deux quartiers privés de chauffage en raison de fuites sur le réseau de chauffage urbain

Fuite_chauffage_urbain_221220190001.jpg
Actualisé à 20h40 : La réaction de Gérard Colon, 2ème adjoint au maire de Mâcon, en charge de la modernisation du chauffage urbain

MÂCON : Embardées dangereuses, insultes racistes, menaces de mort et exhibition sexuelle…

TGI_MACON.jpg
Avec ça, T.G. a fini en prison le 2 novembre dernier. Les faits ont été commis le 1er novembre à Mâcon, après minuit, sur le quai Lamartine, dans un bar et au commissariat.

PERONNE : Elle quitte Intermarché en courant, par la sortie sans achat, chargée de 3 400€ de marchandise

TGI_MACON.jpg
Interpellée le 24 novembre suite à avis de recherche, une Roumaine de 32 ans, mariée, deux enfants, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel de Mâcon pour vol en réunion commis le 19 septembre à Péronne.