lundi 22 avril 2019

DSC08032.JPG

ACTUALISÉ : Les suspects devraient comparaître demain au TGI, sauf changement d'orientation. A l'origine, un conflit d'ordre professionnel.

Un conflit unilatéral toutefois. Les auteurs présumés auront à s'en expliquer.

 

MARDI 25/07
Il ne s'agit pas de patients du cabinet, mais très certainement d'un passage à l'acte fou, de deux personnes, a priori un homme et une femme, qui pour des raisons que nous ignorons, se sont montés le bourrichon pour partir en vendetta contre un cabinet dentaire.

 

Une vendetta criminelle, puisqu'après avoir mis les lieux à sac, ils ont mis le feu, en divers endroits, jusqu'à détruire des dossiers médicaux, et rendre le matériel professionnel en grande partie inutilisable. Une vendetta préméditée puisque dans des lieux déserts. Déserts à cet étage toutefois, car les appartements de l'immeuble, eux, étaient occupés.

 

Une chance qu'en ce soir d'été où les gens flânent tard dehors, quelqu'un ait remarqué la fumée et les lumières dansantes de feux prenant leurs aises. Une chance que les secours soient arrivés si rapidement : le couple, aveuglé par sa rage, mettait en danger tout l'immeuble.

 

Les enquêteurs ont trouvé des indices permettant d'identifier des supects et de les placer en garde à vue, la garde à vue est prolongée, le Parquet décidera de leur sort en attendant que l'enquête soit bouclée, un mandat de dépôt ne serait pas surprenant, tant l'acte est grave, et les préjudices professionnels, importants. Tout le personnel du cabinet est est évidemment affecté, voire choqué.

 

Mise en danger de la vie d'autrui, et un cabinet de soins saccagé, dans des actes à la fois prémédités et totalement inconscients du risque de faire flamber un immeuble entier : c'est criminel.

 

(photo d'accueil : une intention de nuire saisie par la rage, mais des actes prémédités)

THOISSEY : Collision frontale au niveau du port

COLLISION FRONTALE PORT THOISSEY - 1.jpg
Un des blessés, gravement touché, a été héliporté.

MÂCON : Un quadragénaire profère des menaces de mort de chez lui vers l'extérieur

1541352411_police-afp.jpg
Les faits se sont produits hier soir rue de Bourgogne à Mâcon. Il était à peu près 20h30 quand un homme de 45 ans, alcoolisé, a proféré des menaces de mort vers l'extérieur, envers les pompiers notamment. Il était chez lui dans son appartement.

MÂCON-LOCHÉ : Suicide sur les voies du TGV

L'accident est survenu ce début d'après-midi sur les voies de la ligne TGV, allant de Mâcon à Lyon.

TRIBUNAL DE MÂCON : Contrôlé deux fois en une semaine au volant alors qu’il n’avait pas le permis

TGI_MACON.jpg
A 64 ans, Patrick est bien connu des services de police : 24 mentions au casier judiciaire !

TRIBUNAL DE MÂCON : Fou de jalousie, il frappe, insulte et crache sur tout ce qui passe

PALAIS DE JUSTICE MACON - 1.jpg
Kevin C., 31 ans, comparaissait ce lundi devant le tribunal correctionnel pour des faits de violences commis le 10 décembre à Mâcon.