mardi 20 août 2019
  • ROUTE71 CD71 2019 - 1.jpg
  • ETE FRAPPE MACON 2019 16JUILLE - 1.jpg
  • WINE TOUR MACON 2019 UNE.jpg
  • locaux commerciaux MACON HABITAT.jpg

SCOT_MONIN_ANDRES.jpg

Le maire d'Azé (groupe de gauche à la CAMVAL) a soutenu la candidature de Christine Robin, qui a gagné la présidence ; le maire de Charnay a refusé une vice-présidence. Ils s'expliquent pour macon-infos. 

 

Jean-Louis Andrès : "Je ne pouvais pas siéger en tant que vice-président dans une instance répondant à une construction politique et uniquement politique. Il y a eu des tractations, je me suis retrouvé dans une campagne politique, ce qui a motivé ma candidature. Car je ne voulais pas de cela pour le SCoT.

Par ailleurs, le Pays Sud de Bourgogne est une instance de réalisation quand le SCoT est une instance de réflexion et d'anticipation. C'est précisément cela qui m'intéressait pour le territoire. Je crois que ces deux entités sont diffcilement compatibles et qu'il y a confusion. la présidente avait la possibilité de proposer deux sièges pour Mâcon et Charnay. Cela n'a pas été fait. J'en ai pris acte et j'ai refusé une vice-présidence."

Patrick Monin : "C'est Jean-Louis Andrès qui a fait de la politique ce mercredi soir. La position du groupe de gauche est très claire : nous ne voulions pas entrer dans des considérations politiciennes.

Si j'avais fait de la politique, c'est très simple, j'aurais proposé ma candidature. Mais Christine Robin avait un projet, qu'elle nous a présenté. Oui, elle a fait camapagne, ce qui prouvait une motivation et un intérêt pour notre territoire, ce qu'elle montre aussi à la présidence du Pays.

Elle a voté le fameux amendement qui rejetait l'ouverture de la communauté d'agglomération à d'autres territoires, certes. Nous lui avons signifié notre point de vue. Mais Jean-Louis Andrès était avec nous au conseil des maires avant de rallier l'amendement proposé par le maire de Mâcon, ce qui fut incompréhensible pour nous.

Un projet clair débarassé des considérations partisanes et présenté à chacun d'entre nous, c'est qui m'a séduit et a motivé mon choix. Christine Robin n'a pas fait du SCoT un enjeu politique, c'était très important et ça a pesé." 

DÉCÈS DU MAIRE DE SIGNES : La commission des lois du Sénat lance une grande consultation des maires

La séntarice Marie Mercier, secrétaire de la commission des lois, s'exprime sur le sujet dans un communiqué. Les maires ont jusqu'au 15 septembre pour répondre en ligne à un questionnaire.

CONSEIL MUNICIPAL DE MÂCON : Ça s’échauffe sévèrement sur le centre-ville

CONSEIL MUNICIPAL MACON JUILLET2019 - 1.jpg
On n’avait pas vu le conseil municipal atteindre un tel niveau électrique dans les échanges entre majorité et opposition depuis bien longtemps…

POLITIQUE : Elisabeth Roblot rejoint Agir, la droite constructive

ROBLOT.jpg
La Vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire rappelle ainsi son engagement à défendre une droite libérale, humaniste et pro-européenne

MUNICIPALES 2020 : La liste Mâcon citoyens 2020 mise sur la démocratie citoyenne

apéro Mâcon citoyens 2020.jpg
Mercredi, les représentants du mouvement politique Mâcon citoyens 2020 sont partis à la rencontre des Mâconnais autour d’un apéro citoyen en centre-ville.

EXPRESSION POLITIQUE - Jérôme Durain : "C’est un quart des effectifs de GE que la direction souhaite rayer d’un trait de plume"

Dans un communiqué, le sénateur socialiste de Saône-et-Loire rappelle la "doctrine Montebourg" pour GE.