jeudi 28 mai 2020
  • TREMA MACON NOUVELLES REGLES (2).jpg
  • VOTRE ANNONCE ICI.jpg
  • CREMANTS VIGNERONS IGE MAIJUIN20202 - 1.jpg

Exercice d’autosatisfaction du Maire de Charnay

Réunion publique du 13 Juin 2016

 

Reconnaissons que l’exercice était bien préparé, comme la presse locale l’a relaté. L’Association BIEN VIVRE A CHARNAY 2020 veut souligner ce que n’a pas dit le Maire, et ce que n’acceptent pas les charnaysiens.

Comme à chaque occasion, la méthode consiste à affirmer que tous les problèmes ont leur source avant 2014, et que tout ce qui réussit est le fruit de l’actuelle équipe, le tout dans des envolées lyriques qui sont la marque de M. le Maire

Ces opérations de com. fatiguent les charnaysiens car ils préfèrent du concret !

 

Pour le chapitre financier, le public a dû écouter une nième fois le couplet habituel sur le prêt toxique, voté par M. le Maire à l’époque (ne l’oublions pas). Avec l’annonce d’un nouveau prêt (350 000 €) contracté par la commune, nous avons la confirmation que la situation financière est normale ! La municipalité tient cependant à dramatiser pour discréditer son prédécesseur.

Le thème le moins crédible fut « la commune à l’écoute ». L’organisation de réunions publiques en donne l’illusion, mais c’est au quotidien que les charnaysiens constatent la réelle écoute. Deux sujets contredisent les jolies déclarations.

 

Les Associations. Elles ne se sentent plus considérées, et ce ne sont pas les baisses de dotations qui sont en cause, mais l’absence d’un réel partenariat :

  • Quand la date des vœux du Maire est planifiée en même temps que le gala de la principale association de la commune, comment cela est-il perçu ?

  • Date de la fête des associations : elle a été fixée sans aucune concertation, puis imposée. 30 associations présentes sur 80, et avec si peu de participants que les enfants jouaient au foot devant la scène sans créer de problème. Comme à cette date, la majorité des associations ne peut pas prendre encore d’inscriptions, c’était une journée pour rien. Mais chut… c’est un succès pour la mairie !

 

Entretien des espaces verts. Il fait défaut, non pas à cause des salariés des services techniques, mais à cause du manque de suivi par les élus concernés. Prenons pour exemple la voie verte ; un élu y est-il allé récemment ? La surface est neuve, mais elle est entourée de végétation non fauchée depuis les travaux, parfois de plus d’un mètre de haut. La saison touristique est bien engagée, et pour ce qui est l’une des cartes postales de notre commune, cette situation n’est pas normale.

Concernant l’économie, le public a réalisé que la commune était « soulagée » de ne plus devoir s’occuper du développement économique. Ce n’est pas rassurant pour nos jeunes et nos entreprises.

Depuis 2014, 2 années ont été perdues ! Les charnaysiens sont très inquiets pour la suite.

En 2014, nous étions en droit d’attendre l’application d’un programme, d’un nouveau projet pour notre commune, en s’appuyant sur une nouvelle vision, mais en 2016, on l’attend toujours !

 

RP pour l’Association BIEN VIVRE A CHARNAY 2020

Le Blog de Bien Vivre à Charnay 2020 : http://bienvivreacharnay.com/

Notre profil facebook : https://www.facebook.com/bienvivre.acharnay?fref=ts

POLITIQUE : Jérôme Durain pose au Gouvernement la question de la responsabilité des élus locaux

Le Sénateur de Saône-et-Loire estime que « L'Etat qui décide de tout ne peut pas reporter sa responsabilité sur les élus locaux »

EXPRESSION POLITIQUE : « Les masques, où est la vérité ? » demande instamment Marie Mercier

La sénatrice de Saône-et-Loire fait part de la consternation, voire du dégoût des professions médicales et para-médicales...

Covid-19 : Les nouveaux élus de gauche au Conseil municipal de Mâcon veulent être impliqués

Dans une lettre adressée au maire, ils formulent quelques propositions et demande un effot de transparence.

Le sénateur Jérôme Durain demande au gouvernement des consignes claires concernant la gestion des masques

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mercredi, le sénateur PS de Saône-et-Loire et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté a évoqué la réquisition par l'Etat des masques commandés par la Région.

EXPRESSION POLITIQUE : L’URDC demande plus d'«ambition» pour sauvegarder les entreprises

Présidant le groupe d'opposition URDC au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, François Sauvadet salue les mesures d’urgence prises par la majorité face à la crise sanitaire, tout en proposant d'ajouter des aides directes pour sauvegarder les entreprises et les emplois.

EXPRESSION POLITIQUE : Julien Odoul regrette « un rendez-vous en catimini »...

et appelle à l'union régionale autour des soignants et de la Bourgogne Franche-Comté. Le président du groupe Rassemblement national au conseil régional s'exprime dans un long communiqué avant l'assemblée de ce vendredi.

Toni Spinazze (CAPEB 71) : "La vie d’un artisan ou d’un ouvrier du BTP vaudrait-elle moins que celle de n’importe quel autre citoyen ?"

Il n'y pas que les médecins et le personnel soignant qui soient scandalisés par les manquements du Gouvernement... Après celle de Pierre Bost, patron de Alpes Bourgogne Constructions, la charge du président de la CAPEB 71 contre Muriel Pénicaud dans une lettre ouverte.